Aller au contenu principal

Biodiversité : 40 espèces en voie d'extinction au Maroc

La destruction de la nature menace la paternité de l'homme. 60 % des populations vertébrées ont disparu de la surface de la Terre entre 1970 et 2014. Au Maroc, une quarantaine d’espèces animales sont en voie d’extinction alors que d'autres ont déjà disparu, notamment le lion de l’Atlas et l’aigle impérial.

Par Khansaa B., Publié le 13/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Pour la première fois depuis près de quinze ans, un rapport de 1800 pages, s’intéressant à la fois aux écosystèmes terrestres, marins et de rivière, a été rendu public le lundi 6 mai. Ce rapport signale que l'extinction des espèces engendre des dysfonctionnements considérables sur les populations humaines du monde entier.

 

Le rapport de 1800 pages évalue les changements au cours des cinq dernières décennies. On estime qu'au Maroc, plusieurs espèces animales sont en voie d'extinction.

 

Mammifères:

 

"Six espèces, toutes de grande taille, ont disparu du Maroc, entre 1925 et 1956" dans la catégorie des mammifères. Il s’agit de quatre ongulés (l’oryx algazelle, l’addax, la gazelle leptocère et le bubale) et deux carnivores (le lion de l’Atlas et le serval).

 

Le porc-épic, la hyène rayée, la gazelle dama, phoque moine, lynx caracal, chat sauvage, ratel et l’écureuil du Sénégal sont menacées de disparition.

 

Oiseaux:

 

Au moins une dizaine d’espèces nidificatrices d'oiseaux ont disparu depuis le début du XXe siècle. Une trentaine d’autres espèces d’oiseaux sont menacées d’extinction, notamment l’ibis chauve, le vautour fauve, la grande outarde, l’outarde houbara et le cormoran huppé.

 

Reptiles:

 

Deux espèces de reptiles sont au bord de l’extinction dans la plaine du Souss et ont déjà disparu de plusieurs autres régions. Le crocodile du Nil est la seule espèce de reptiles qui a définitivement disparu du Maroc.

 

Selon Zouhair Amhaouch, chef de la division des Parcs et réserves naturelles au sein du haut commissariat des eaux et forêts et de la lutte contre la désertification, la pression faite sur l'habitat naturel de plusieurs espèces (exploitation forestière, incendies, défrichement à des fins agricoles, et surpâturage du bétail), le braconnage, ou encore le trafic d'espèces menacées ont contribué à l'extinction de cette faune marocaine.


  • Partagez

Plusieurs nouvelles professions intègrent l’assurance maladie des indépendants

Ce jeudi 24 septembre, lors de la réunion du Conseil de gouvernement, trois projets de décrets relatifs à l’assurance maladie obligatoire (AMO) ont été adoptés. Le premier, n° 2.20.657 complétant l’an...

L'eau de rose pour ne pas vieillir

L’eau de rose est l'un des produits tendance de la "cosmétique naturelle". Une essence florale disponible partout au Maroc qui est l'un des plus grands exportateurs de roses parfumées. La ca...

Un Marocain arrêté en Espagne pour blanchiment d’argent

Dans son édition de ce vendredi 25 septembre, le quotidien arabophone Assabah rapporte que le Centre national espagnol des renseignements a lancé, en coordination avec la police, mais aussi la Guardia...

Covid-19 : des batailles remportées mais pas la guerre

Bien que la pandémie du coronavirus continue de se propager au Maroc, certaines villes ont réussi l...

HCP : la situation des réfugiés passée à la loupe

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a dévoilé ce jeudi les résultats d’une enquête menée sur les réf...

Ouverture des précommandes pour le nouveau Samsung Galaxy S20 FE

Samsung Electronics Co., Ltd. a récemment dévoilé le Galaxy S20 Fan Édition (FE), le dernier membre de la famille Galaxy S20. Il s’agit d’un smartphone haut de gamme conçu sur la base des attentes des...