Aller au contenu principal

Indemnités CNSS et Ramed : le processus d'encaissement des aides détaillé

Les aides financières au profit des salariés affiliés à la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) mis à l’arrêt par leurs employeurs à cause du Covid-19 seront versées à partir du mercredi 8 avril. De leur côté, les travailleurs du secteur informel qui disposent d’une carte Ramed, valide au 31 décembre 2019, seront avisés dès ce lundi par SMS du lieu de retrait de leur indemnité. Détail sur le processus de versement de ces aides.

Par Mohamed Laabi, Publié le 06/04/2020 à 11:20, mis à jour le 06/04/2020 à 12:13
Teaser Media
CNSS

Le processus d’indemnisation des travailleurs du secteur formel et informel est en cours de finalisation. La Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) a dévoilé, ce dimanche, la procédure de distribution d’aides aux salariés dont l’activité de leur employeur est en arrêt. Ainsi, les aides financières livrées à ces derniers seront débloquées dès le mercredi 8 avril 2020. Le règlement s’effectuera de deux manières différentes : soit par virement bancaire pour les salariés disposant d’un compte bancaire, soit en mise à disposition à travers les agences Wafacash après réception d’un code secret par SMS. Au total, 810000 demandes d’indemnisation ont été reçues, soit le tiers des salariés affiliés à la CNSS à fin février rapporte le site Médias24. Les salariés recevront 1000 dirhams pour les 15 jours du mois de mars et une indemnité mensuelle de 2000 dirhams pour les mois d’avril, mai et juin.

Selon L’Économiste, des zones d’ombre règnent sur l’indemnité CNSS liée au Coronavirus, notamment en ce qui concerne les entreprises qui ont subi une baisse d’activité, mais qui maintiennent une partie de leurs salariés au travail. Après consultation des responsables, il a été mentionné que si le salarié reçoit une rémunération de son employeur, il ne peut en parallèle bénéficier de l’indemnité CNSS. Une position vivement critiquée par des chefs d’entreprises qui jugent que le nombre de jours travaillés par l’employé soulagerait le fonds Covid-19 et permettrait en même temps aux entreprises de préserver l’emploi. Le quotidien souligne qu’un ensemble d’interrogations sont suspendues à la publication d’un décret-loi qui devrait lever les zones d’ombre et donner une base juridique à cette situation.

 

Qu’en est-il pour les Ramedistes et les non-Ramedistes ?

Le ministère de l’Économie et des Finances a assuré avoir reçu des millions de demandes du secteur informel. Le département de Mohamed Benchaâboun précise que les dossiers des Ramedistes sont toujours en cours de vérification et que les bénéficiaires dont les dossiers d’indemnisation ont été acceptés recevront des sms à partir de ce lundi 6 avril. Dans ces derniers, il leur sera mentionné un code et le nom du réseau où ils peuvent effectuer leur retrait. Le ministère a rappelé que pour éviter l’encombrement des points de retrait, en cette période de crise, les messages seront étalés sur plusieurs jours.

Une fois le SMS reçu, deux options se présentent devant les bénéficiaires :

  • Si le réseau indiqué dans le SMS est une agence de paiement, il faut se présenter à l’agence munie de sa carte d’identité nationale pour retirer le montant de l’aide.
  • Si le réseau indiqué dans le SMS est un guichet automatique d’une banque, il faut introduire le numéro reçu par SMS en tant que login, et les quatre derniers chiffres de la carte d’identité nationale en code PIN (à l’exception du Crédit Agricole dont le code PIN comporte six chiffres).

 

Secteur informel non-Ramed

Les travailleurs du secteur informel qui ne disposent pas d'une carte Ramed devront patienter encore quelques jours. Le ministère a informé que la plateforme d’enregistrement ainsi que la procédure de versement les concernant seront prochainement annoncées.

VivaTech : l’UM6P présente l’innovation technologique Made in Morocco

Du 16 au 19 juin, l’Université Mohammed VI polytechnique (UM6P), en partenariat avec le Groupe OCP, a représenté l’innovation technologique "Made in Morocco" à la cinquième édition de Viva Technology ...

Open Sky international lance la première école trilingue du Maroc

Dans un communiqué récemment publié, le groupe familial d’enseignement Open Sky international (OSI) a annoncé qu’il inaugure un premier établissement à Casablanca et déploie son offre d’enseignement t...

Recrutement de médecins étrangers : les exigences des syndicats de la santé

Le projet de loi 33.21, qui vise à modifier la loi 131.13 relative à l’exercice de la médecine au M...

500.000 commerçants bénéficieront de la couverture médicale

Ce lundi 21 juin, le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie verte et numérique a organisé une rencontre à l’occasion de la Journée nationale du Commerçant. La célébration de cette jour...

Enquête HCP : la migration forcée au Maroc à la loupe

Le Haut-Commissariat au plan (HCP) a rendu publique ce lundi une note sur la migration forcée au Ma...

Le journaliste Soulaïman Raïssouni hospitalisé

Ce mardi 22 juin, le procès du journaliste Soulaiman Raïssouni a repris devant la cour d’appel de Casablanca en son absence. Kholoud Mokhtari, épouse du journaliste, a déclaré à l’Agence France-Presse...