Aller au contenu principal

Covid-19 : voici comment les salariés profiteront de l’indemnité CNSS

Le Comité de veille économique (CEV) a pris des mesures en faveur des salariés, qui sont en arrêt provisoire de travail due à la suspension de l’activité de leurs entreprises. Ainsi, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) va se servir du fond spécial de soutien pour la gestion de la pandémie du coronavirus, instauré par le roi Mohammed VI, pour indemniser les salariés. Ce mardi, un communiqué a été publié pour orienter les employeurs vers les procédures à suivre pour faire bénéficier leurs collaborateurs de cette indemnité.

Par Mohamed Laabi, Publié le 24/03/2020 à 16:19, mis à jour le 24/03/2020 à 18:14
Teaser Media
CNSS

En raison de la propagation du Covid-19, plusieurs entreprises au Maroc ont baissé leur rythme de travail ou ont carrément arrêté leur activité. Afin d’indemniser les salariés, des mesures importantes ont été prises par le gouvernement, en collaboration avec la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), le ministère du Travail et de l’insertion professionnelle, le ministère des Finances et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).

Parmi ces mesures, on peut citer l’octroi d’une indemnité mensuelle de 2000 DH pour la période allant du 15 mars au 30 juin de cette année. Les salariés déclarés à la CNSS au mois de février 2020 percevront une indemnité de 1000 dirhams pour le mois de mars et de 2.000 dirhams pour les mois d'avril, mai et juin 2020. Parallèlement, les salariés continueront de bénéficier des allocations familiales et de l’assurance maladie obligatoire (AMO). Pour cela, l’employeur devra faire une demande sur le portail covid19.cnss.ma. (Ce portail n’est pas effectif à l’écriture de ses lignes, son activation ne saurait tarder).

 

Mode d’emploi

Une fois sur le site de la CNSS, l’employeur fera face à deux solutions. S'il est adhérent au portail Damancom, le système l’invitera à saisir son login et son mot de passe. Si ce n’est pas le cas, le portail l’assistera pour créer un compte. Il recevra par la suite un mail avec son login et son mot de passe.

Une fois l’accès autorisé, l’employeur devra introduire les données relatives aux personnels en arrêt temporaire de travail. Le portail lui présentera la liste des salariés déclarés au titre du mois de février 2020, l’employeur quant à lui devra procéder à la sélection du personnel en arrêt temporaire sur cette liste.

Important : l’employeur devra formaliser au niveau du portail sa déclaration sur l’honneur certifiant que l’arrêt total ou partiel de son activité est induit par la pandémie du Covid-19. Dans un communiqué parvenu à la rédaction de LeBrief, la CNSS affirme que toute déclaration non conforme entraînera l’application des sanctions prévues par la législation en vigueur.

Selon le site Ecoactu, le Comité de veille économique a décidé que cette mesure soit élargie à toutes les entreprises affiliées à la CNSS (même celles qui ont décidé de continuer l’activité, mais de réduire le personnel), afin de faire profiter une frange importante de la population de cette mesure.

 

CP CNSS

 

Vacances d'été : l'ONCF annonce une nouvelle offre

Après le lancement de l’offre "Ahlan" destinée aux Marocains du monde et le renforcement des dessertes de Tanger et de l’aéroport Mohammed V, l’Office national des chemins de fer (ONCF) lance un plan ...

La 6e édition du Digital Brunch se consacre au Gaming, E-sports & Marketing

Le marché du Gaming connait une croissance indéfinie et il est important que les spécialistes du marketing digital comprennent comment ils vont participer à ce secteur et comment ils vont lui allouer ...

Paiements sans contact : une augmentation de 700%

Le cabinet d’intelligence économique et de conseil Oxford Business Group (OBG) a réalisé une enquête sur la transformation digitale que connaissent les services financiers au Maroc. Réalisé en partena...

Industrie : les entreprises anticipent une hausse

Dans une récente note de conjoncture, le Haut-Commissariat au plan (HCP) présente les principales appréciations des chefs d’entreprises opérant dans les secteurs des industries manufacturières, de l’e...

Qu’est-ce que le “Flash crash” ?

Le marché financier américain a connu son premier "Flash crash" le 6 mai 2010. Cet effondrement boursier éclair était sans précédent. En effet, c’était une chute brutale, mais très brève, des cours de...

BAM : ce qu’il faut retenir du point de presse de Jouahri

Abdellatif Jouahri, wali de la banque centrale, a tenu ce mardi 22 juin 2021 une conférence de pres...