Aller au contenu principal

Coronavirus : quel est le sort des touristes marocains bloqués à l'étranger ?

Suite à la progression vertigineuse de la pandémie du coronavirus, le Maroc a suspendu, depuis le 15 mars, tous les voyages maritimes et aériens en provenance et vers son territoire. Cette démarche, qui s’inscrit dans les mesures de l’état d’urgence, vise principalement à contenir la propagation du Covid-19 dans le royaume. Toutefois, des nationaux se sont retrouvés bloqués dans leurs pays hôtes, dont certains dans des conditions très précaires.

Par H.L.B, Publié le 01/04/2020, mis à jour le 01/04/2020
Teaser Media
Coronavirus : quel est le sort des touristes marocains bloqués à l'étranger ?

La pandémie du Coronavirus a paralysé le monde entier. En effet, le virus a poussé plusieurs pays, dont le Maroc, à suspendre tous les voyages en provenance et vers leurs territoires afin de mieux contenir sa propagation. Cette mesure préventive se conforme aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé, ainsi qu’aux dispositifs mis en place par plusieurs nations pour lutter contre le Covid-19. Toutefois, plusieurs touristes se sont retrouvés bloqués dans leurs pays hôtes, loin de leurs patries et de leurs familles. C’est d’ailleurs le cas de plusieurs Marocains qui sont actuellement bloqués à l’étranger.

 

Prise en charge des touristes Marocains

Dans son édition du jour, le journal Al Ahdath Al Maghribya révèle que le royaume a pris les dispositions nécessaires pour prendre en charge ses ressortissants coincés en Europe. Le quotidien affirme que depuis le 15 mars, date de la fermeture des canaux de liaisons avec le Maroc, les consulats du royaume en Belgique assurent le logement et les repas des touristes marocains, et ce dans des hôtels situés à Liège, Anvers et Bruxelles. Ce dispositif a profité aux personnes détenant un visa touristique et qui n’ont pas pu rejoindre à temps leur pays. De plus, les services consulaires à Algésiras ont accueilli plus de 400 Marocains provenant d’Italie, de France et d’Espagne. Ces derniers cherchaient à regagner le Maroc avant la fermeture des frontières, mais ont été retenus à Algésiras. Ils ont par la suite été reconduits vers leurs précédents lieux de résidence, et les leurs frais de logements et d'alimentation ont été assurés par les services marocains compétents. 160 personnes parmi eux sont restées à Algésiras dans des hôtels qui leur ont été réservés, ajoute la même source. Par ailleurs, Le360 ajoute que les consulats du Maroc à l’étranger ont tous exhorté les Marocains remplissant les conditions requises (détention d’un visa touristique) à contacter les services consulaires afin de s’inscrire et de bénéficier de leur soutien.

 

Responsabilité de l'État

Cependant, malgré les efforts déployés par l’État pour venir en aide aux touristes marocains, Médias24 juge que ce soutien n’est pas suffisant. Selon le support digital, la prise en charge, au cas par cas, l’hébergement et les formalités administratives dans les cas de visas expirés ne répondent pas à la simple demande des concernés et qui est de retourner chez eux. Nos confrères de Médias24 s’interrogent sur la possibilité de rapatrier ces nationaux ainsi que sur la responsabilité de l’État vis-à-vis d’eux. Maître Mohamed El Haini, avocat au barreau de Tétouan, a répondu à leurs questions en précisant que «toute personne ayant subi un préjudice occasionné directement par la fermeture des frontières, peut faire valoir son droit à un dédommagement».

Notons que l’état d’urgence sanitaire ne prendra pas fin avant le 20 avril, et risquerait d’être prolongé davantage si la propagation de la pandémie ne ralentit pas d’ici là. En attendant que de nouvelles mesures soient prises pour les rapatrier, les touristes marocains resteront pour le moment dans leurs pays hôtes.


  • Partagez

Akhbar Al Yaoum : Souleiman Raissouni accusé d'atteinte à la pudeur

Accusé sur les réseaux sociaux d’avoir agressé sexuellement un militant de la communauté LGBT (lesb...

La canicule persistera jusqu’à ce mercredi

Ce lundi 25 mai, la Direction nationale de la météorologie (DMN) prévoit un temps chaud jusqu’au mercredi 27 mai dans plusieurs provinces du Maroc. De fortes rafales sont prévues du mardi au jeudi dan...

Covid-19 : ce qu'il faut retenir ce mardi 26 mai

7556 contaminations et 202 décès, tel est le dernier bilan national de la pandémie du coronavirus. ...

Journée nationale de l’enfant : les droits de l’enfant au cœur de la mobilisation marocaine

Ce lundi 25 mai, le Maroc a célébré la journée nationale de l’enfant. À cette occasion, le ministère de la Solidarité, du Développement social, de l’Égalité et de la Famille a réitéré dans un communiq...

Un Caïd suspendu pour détournement d’aides alimentaires

Ce lundi 25 mai, le ministère de l’Intérieur a suspendu un agent d’autorité de ses fonctions pour son implication dans une affaire de détournement d’aides alimentaires destinés à des familles dan...

Aïd Al Fitr : prière et grâce royale

Dimanche 24 mai, Sa Majesté le roi Mohammed VI, accompagné par Son Altesse royale le prince héritier Moulay El Hassan et le prince Moulay Rachid, a accompli la prière de l’Aïd Al Fitr. Dans le cadre d...