Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Société / Syndicats/gouvernement : une réunion pour calmer les esprits

Syndicats/gouvernement : une réunion pour calmer les esprits

Temps de lecture : 3 minutes

Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Lundi à Rabat, Saad Dine El Otmani, le Chef du gouvernement, a rencontré les centrales syndicales les plus représentatives du royaume, à savoir l’Union marocaine du travail (UMT), la Confédération démocratique du travail (CDT), l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) et l’Union nationale du travail au Maroc (UNMT). Cette réunion a été l’occasion pour le chef de l’exécutif de rassurer les syndicats sur les mesures récemment prises par le gouvernement à l’égard de la fonction publique, dont la suspension des promotions des fonctionnaires et l’annulation des concours de recrutement.

Temps de lecture : 3 minutes

Les décisions prises par le gouvernement et rendues publiques dans une circulaire la semaine dernière n’ont pas fait l’unanimité au sein des centrales syndicales du royaume. En effet, ces dernières avaient montré une certaine insatisfaction quant à ces mesures. Parmi elles, le gel des avancements d’échelons dans la fonction publique et l’annulation des concours de recrutement. Le chef de l’exécutif a d’ailleurs tenu une réunion avec les leaders syndicaux du Maroc afin de clarifier la situation et rassurer les travailleurs de la fonction publique. Durant cette réunion, Saad Dine El Otmani a fait savoir que la suspension des promotions dans la fonction publique préservera le droit des fonctionnaires à la promotion, qui a été juste reportéavec effet rétroactif, rapporte le quotidien le Matin dans son édition du mercredi 1er avril 2020.

Quant aux concours de recrutement annulés, El Otmani a assuré que les postes nécessitant desrecrutements avaient déjà été programmés durant l’année 2019 et ne nécessitent donc plus de concours pour qu’on puisse les occuper. Par ailleurs, la question de l’avancement des fonctionnaires a également été évoquée au cours de cette réunion. Le chef de l’Exécutif a expliqué qu’il s’agissait que d’un report de l’effet financier de ces avancements, en attendant de dépasser la conjoncture actuelle, rapporte le journal Aujourd’hui le Maroc ce mercredi.

La réunion avec les syndicats était également l’occasion de faire le point sur la situation des salariés toujours en poste. D’après l’Économiste, les centrales ont insisté sur la nécessité de «renforcer les mesures de sécurité et d’hygiène pour permettre aux employés de poursuivre leurs activités dans les secteurs productifs». Elles ont insisté sur l’importance de cette mobilisation pour «permettre au pays de sortir de cette crise sans grands dégâts».

Rappelons que cette réunion a connu la présence du Chef de gouvernement, ses conseillers, le ministre du Travail et de l’Insertion professionnelle ainsi que les représentants des différents syndicats du royaume : l’Union marocaine du travail (UMT), la Confédération démocratique du travail (CDT), l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) et l’Union nationale du travail au Maroc (UNMT).

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité


Et sur nos réseaux sociaux :

Aïd Al-Adha 2024 : quand la tradition rencontre l’inflation

C'est l'une des fêtes religieuses les plus importantes du calendrier islamique. Mais Aïd Al-Adha est bien plus qu'une simple célébration. C'…

Mondial 2030 : le Maroc face aux défis du transport

Tous sont en ordres de batailles pour trouver la meilleure stratégie avant la grande échéance de la Coupe du monde 2030 que le Maroc va co-o…

Lutte contre le travail des enfants : le Maroc en plein progrès

Le Maroc a réussi à réduire le nombre d'enfants travailleurs de 94% au cours des vingt dernières années. C'est ce qu'a affirmé ce mercredi à…

Baccalauréat 2024 : c’est parti pour plus de 493.000 candidats !

Le baccalauréat, rendez-vous annuel incontournable, est enfin arrivé après des mois de préparation intense. Pour les futurs bacheliers, c'es…

Les réalités auxquelles s’est heurté le RAMED

En 2012, après quatre années de tests pilotes, le Maroc déployait le programme RAMED, une initiative ambitieuse visant à démocratiser l'accè…

Qu’est ce qui bloque le lancement de la 5G ?

En répondant à une question orale sur « le lancement de la 5G » présentée par le groupe parlementaire du Rassemblement national des indépend…

Opération Marhaba : c’est parti pour la 24e édition !

Sous la présidence effective du roi Mohammed VI, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité annonce le lancement de la 24e édition de l’opér…

Santé numérique : quel intérêt pour le Maroc ?

Au Maroc, comme partout ailleurs, l’on s’inquiète de la protection des données personnelles. D’autant plus lorsqu’il s’agit de données sensi…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire