Aller au contenu principal

Produits agricoles : des mesures pour contrer la hausse des prix

Le ministère de l’Économie et des Finances a souligné, ce lundi, que l’approvisionnement des marchés en denrées alimentaires et en viandes se fait de façon normale. Aucune pénurie n’a été constatée. Par ailleurs, un projet de décret a été adopté par le Conseil du gouvernement pour la suspension des droits de douane sur le blé et certaines légumineuses afin de contrer la hausse de leurs prix avant le mois de Ramadan. Cette suspension entrera en vigueur dès demain, mercredi 1er avril.

Par Mohamed Laabi, Publié le 31/03/2020, mis à jour le 31/03/2020
Teaser Media
Légumes

Que ce soit au nord, au sud, à l’est où à l’ouest du Maroc, l’approvisionnement des produits de grande consommation sur le marché national se fait de façon normale. C’est en tout cas ce que rapporte le quotidien le Matin dans son édition de ce mardi 31 mars 2020. En effet, malgré le contexte de l’état d’urgence sanitaire, décrété par le Maroc dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19, la disponibilité des fruits et légumes sur les marchés marocains est restée la même.

Même constat pour la viande. La Fédération interprofessionnelle des viandes rouges "FIVIAR" a souligné que l’offre en viandes rouges dépasse largement la demande et s’engage à assurer la continuité de la production et l’approvisionnement des marchés intérieurs, s'agissant des viandes rouges, des produits à base de viandes et d’animaux vivants destinés à l’abattage, peut-on lire sur le site de 2M.

 

Suspension des droits de douane

Le gouvernement a pris des mesures afin de garantir l'approvisionnement régulier et suffisant des légumineuses sur le marché national et à des prix raisonnables surtout à l’approche du mois sacré du Ramadan, qui connaît une forte demande des consommateurs. Ainsi, à partir de ce mercredi 1er avril, il sera procédé à la suspension des Droits de douane sur les haricots secs, les fèves, les lentilles, les pois chiches et le blé dur ainsi que le prolongement de la suspension des droits d’importation sur le blé tendre jusqu’au 15 juin 2020 au lieu du 30 avril 2020.

Concernant les prix des produits consommés, leurs niveaux ont enregistré une stabilité durant la dernière semaine comparativement avec ceux de la semaine qui l’a précédée, souligne un communiqué du ministère des Finances. Certains légumes ont même connu une baisse de prix variant entre 3 à 8%, ajoute le communiqué.

 

Plus de 750 infractions constatées en mars

Durant ce mois de mars, 768 diverses infractions ont été enregistrées en matière de prix et de qualité des produits alimentaires (519 infractions pour défaut d’affichage des prix, 146 pour non-présentation de factures, 41 pour non-respect des normes de qualité et d’hygiène, 49 pour hausses illicites de prix réglementés, 3 relatives au stockage clandestin, en plus de 10 autres infractions). Par ailleurs, 43,6 tonnes de marchandises impropres à la consommation ont été saisies et détruites.

Le ministère de la Santé appelle les citoyens au respect des mesures de précaution

Le ministère de la Santé a appelé, samedi, les citoyennes et les citoyens au respect strict des mesures de précaution et préventives anti-Covid-19. À l’approche des vacances d’été et de la fin de l...

Officiel: pas de pèlerinage pour les Marocains cette année

C'est officiel, les Marocains sont privés de pèlerinage cette année. En effet, le pèlerinage de cette année sera limité aux Saoudiens et aux résidents du même pays. L'Arabie saoudite va autoriser 60.0...

Sûreté nationale : haro sur les dérives policières

Les Marocains peuvent s’enorgueillir de l’efficacité de leurs services sécuritaires. Le professionn...

Le test PCR n'est plus obligatoire pour les voyageurs en provenance de la liste A

Les conditions d'accès au Maroc à partir du 15 juin ont connu une légère modification. Pour les voyageurs arrivant de la liste A, le test PCR n'est plus exigé si la personne est vaccinée. Les voyageur...

Nos téléphones écoutent-t-ils nos conversations ?

Tout le monde a déjà été surpris de voir apparaître une publicité sur internet pour un produit dont il venait de parler. Ce constat laisse aussi place aux théories de complot, poussant ainsi la majori...

Enseignement préscolaire : les recommandations des députés

La Commission chargée de l’évaluation des politiques publiques à la Chambre des représentants a liv...