Aller au contenu principal

BAM apporte un soutien inconditionnel aux banques

Pour faire face à la vague de demandes de report de prêts et de nouvelles lignes de crédits de trésorerie, les banques peuvent compter sur Bank Al-Maghrib. Cette dernière a renforcé son dispositif de soutien leur permettant de tripler leurs emprunts auprès d’elle. Le taux directeur est à 2%. Pour le dispositif de soutien aux entreprises, les banques vont prendre ce taux de base de 2% auquel elles vont rajouter 2% qui couvriront les charges et la prime de risque. Il s’agit d’un taux exceptionnel même si certains espéraient un taux d’intérêt nul comme en Europe.

Par J.R.Y, Publié le 30/03/2020, mis à jour le 30/03/2020
Teaser Media
Un soutien inconditionnel de Banque Al-Maghrib

Dès ce lundi les banques vont commencer à instruire les dossiers des ménages et des entreprises impactés par la crise. Les demandes de report sont nombreuses. En plus de cela des milliers d’entreprises auront besoin de financement supplémentaire pour régler leurs charges courtes. Pour faire face à cette vague de demande, les banques peuvent compter sur Bank Al-Maghrib (BAM).

 

Un soutien inconditionnel de Bank Al-Maghrib

BAM a mis à la disposition des banques de nouveaux instruments et a élargi ceux déjà existants pour leur permettre de se refinancer auprès d’elle sans contraintes. Les banques commerciales peuvent recourir à l’ensemble des instruments de Bank Al-Maghrib pour se refinancer en dirham et en devises. La durée des refinancements sera rallongée. Pour les crédits aux TPME, les banques peuvent présenter en collatéral les crédits de fonctionnement pour emprunter chez Bank Al- Maghrib, une nouveauté. Tous ces mécanismes permettront aux banques de tripler les ressources mobilisables auprès de Bank Al-Maghrib.

Les banques financent les crédits pour une grande partie avec les dépôts. Aujourd’hui, le ratio de transformation c’est-à-dire crédit/dépôt dépasse 100%. Elles peuvent donc emprunter auprès de la banque centrale, des autres banques ou sur les marchés pour les besoins de leur activité. Parmi ces sources, le taux d’intérêt de la banque central est le plus compétitif. Le taux directeur est à 2%. Pour le dispositif de soutien aux entreprises, les banques vont prendre ce taux de base de 2% auquel elles vont rajouter 2% qui couvriront les charges et la prime de risque. Il s’agit d’un taux exceptionnel en raison du contexte. Certains voudraient des taux plus bas, voire à zéro comme en Europe. Dans sa lettre au GPBM, la CGEM l’avait indirectement suggéré.


  • Partagez

Ce qu’il faut retenir de la rencontre Benchaaboun-CGEM

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la réforme de l'administration, Mohamed Banchaâboun, ...

La fusion Atlanta - Sanad approuvée

Ce lundi 1er juin, un conseil d’administration a approuvé la fusion-absorption entre Atlanta Assurance et sa filiale Sanad. Atlanta devrait officialiser ce projet dans quelques heures. Cette fusion...

Tourisme : toujours pas de visibilité sur la réouverture des frontières

Alors que la méthode de déconfinement des citoyens est en cours de réflexion, le flou persiste sur ...

Covid-19 : la CNT met la lumière sur la tourmente du tourisme

La Confédération nationale du tourisme (CNT), au nom de tous les acteurs du tourisme qu’elle représente, tient à alerter sur l’état d’incertitude dans lequel se trouve le secteur. En effet, depuis le ...

La performance de l’OCP montre une résilience à la crise sanitaire

Dans son édition de ce lundi 1er juin, le quotidien Aujourd’hui le Maroc rapporte que malgré la crise, le Groupe OCP réussit à se maintenir dans la bonne direction. En effet, selon ses résulta...

Exportations : le Maroc perd 20 milliards de dirhams en 4 mois

Ce lundi 1er juin, le quotidien Aujourd’hui le Maroc rapporte que l’impact du nouveau coronavirus a été ressenti sur la balance commerciale du royaume. En effet, à l’exception de la stabilité des...