Aller au contenu principal

Uber, l'entrée en Bourse de l'année

Par H.L.B, Publié le 10/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Uber Technologies Inc. a levé 8,1 milliards de dollars dans le cadre de son premier appel public à l'épargne, après avoir fixé le prix de ses actions à un niveau de prix plus bas que la fourchette commercialisée.

 

L'entreprise a vendu 180 millions d'actions pour 45 $ chacune, selon un communiqué publié jeudi. Elle les a commercialisées au prix de 44 à 50 $ l'unité.

 

D'après le nombre d'actions en circulation après ce placement, le prix du premier appel public à l'épargne donne à Uber, dont le siège social est à San Francisco, une valeur marchande de 75,5 milliards de dollars, juste au-dessous de sa dernière cotation privée qui était de 76 milliards. La valeur pleinement diluée, incluant les unités d'action assujetties à des restrictions et autres actions, pourrait s'élever à environ 82 milliards de dollars.

 

Uber a accordé la priorité à la sélection des actionnaires - en particulier les investisseurs institutionnels - qui, selon l'entreprise, conserveront les actions pendant une longue période, affirme source proche du sujet. La société espère éviter les premières semaines tumultueuses de négociation de son rival Lyft Inc, dont les actions ont chuté en dessous de son prix d'introduction en bourse (72 $), dans les quelques jours suivant leur inscription, et clôturant 23 % sous ce cours jeudi.

 

"Nous considérons le prix conservateur d'Uber comme une stratégie intelligente et prudente qui se démarque du lot, comme il l'a clairement appris de son "petit frère" Lyft et de son expérience du mois dernier", a déclaré Dan Ives, analyste chez Wedbush Securities. Le principal concurrent d'Uber a brièvement chuté sous sa dernière valeur privée de 15,1 milliards de dollars jeudi, avant de rebondir pour clôturer à 55,18 $, soit une valeur d'environ 15,8 milliards de dollars.


  • Partagez

Plan de relance industrielle : les 3 objectifs de Moulay Hafid El Alamy

Moulay Hafid El Alamy, ministre de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique a dév...

"Mission Innovation" : le Maroc pleinement engagé

Accélérer l'innovation des technologies propres en soutenant le secteur privé et public ainsi que la coopération internationale, telle est la mission principale de l'alliance internationale "Miss...

Les économistes istiqlaliens chargent le gouvernement

La gestion de la pandémie de la Covid-19 a été vivement critiquée cette semaine par l’Alliance des ...

Casablanca Finance City : la réforme se poursuit

Le dernier Conseil de gouvernement a procédé à l’examen du décret-loi relatif à la réorganisation d...

RAM : 307 employés concernés par une nouvelle vague de licenciements

Près d’un mois après l’enclenchement du processus de licenciement économique, dans le cadre duquel 140 employés, dont 65 pilotes et commandants de bord, 59 hôtesses et 16 membres du personnel ont perd...

Tram de Casa : deux soumissionnaires pour les rames des lignes 3 et 4

Dans son édition de ce vendredi 25 septembre, L’Économiste rapporte que la société de développement local (SDL) Casa-Transports «est en train d’étudier les offres des 2 soumissionnaires retenus» pour ...