Aller au contenu principal

Le gouvernement à la rescousse des agriculteurs

La campagne de distribution d’orge subventionnée par le ministère de l’Agriculture démarre, ce vendredi, dans les différentes régions du royaume. Plus de 2,5 millions de quintaux d’orge seront distribués dans différentes régions à des prix préférentiels. Les agriculteurs des zones les plus impactées seront indemnisés. De son côté, le groupe Crédit Agricole du Maroc va débloquer une enveloppe de 1,5 milliard de dirhams pour soutenir le secteur agricole touché par un déficit de pluviométrie.

Par Mohamed L., Publié le 27/03/2020, mis à jour le 27/03/2020
Teaser Media
Agriculture

C’est parti pour l’opération de subvention que mène le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des forêts, pour assurer la couverture des besoins alimentaires du cheptel national. Cette campagne vise à distribuer 2,5 millions de quintaux d’orge durant les trois prochains mois au prix de 2,5 dirhams/kg. L’État se chargera de la différence par rapport au prix du marché, rapporte le quotidien les Inspirations Éco dans son édition du vendredi 27 mars 2020. 

Ce programme assurera la prise en charge du transport de l’orge subventionnée au départ des centres de relais vers les 80 centres des communes les plus éloignées et affectées par la sécheresse. Les régions de Marrakech-Safi et de l’Oriental sont les plus impactées. La quantité d’orge qui leur sera accordée est respectivement de 495000 et de 400000 quintaux, suivies par les régions de Casablanca-Settat, Béni Mellal-Khénifra et Rabat-Salé-Kénitra avec respectivement 250000, 220000 et 200000 quintaux.

Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, avait affirmé que des investissements supplémentaires, d’une valeur de 211 millions de dirhams, permettraient par la suite l’acquisition de 1,2 million de quintaux d’orge distribuée à tarif préférentiel aux éleveurs.

De son côté, le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) va débloquer une enveloppe de 1,5 milliard de dirhams pour soutenir le secteur agricole touché par un déficit de pluviométrie. AgriMaroc nous explique que 600 millions de dirhams seront dédiés au financement des cultures printanières, 500 millions de dirhams seront consacrés à la sauvegarde du cheptel et 400 millions de dirhams seront affectés au financement et l’entretien de l’arboriculture.

 

La procédure d’indemnisation bientôt lancée

Le ministère de l’Agriculture, en partenariat avec la Mutuelle agricole marocaine d’assurances (Mamda), a démarré des opérations d’expertises pour la déclaration de sinistre dans les zones défavorisées, rapporte Médias24. Selon la même source, des rapports techniques et physiques, complétés par des images satellites, sont en cours de finalisation et toutes les dispositions ont été prises pour que les agriculteurs de ces zones soient indemnisés.

Rappelons que le Maroc est touché cette année par une pénurie de pluviométrie sans précédent. Selon des statistiques présentées par Aziz Akhannouch, le royaume enregistre la pire moyenne en déficit pluviométrique de ces 3 dernières décennies (141mm de précipitations, contre 254mm au cours des 30 dernières années), soit un déficit d’environ 40% par rapport à l’année précédente et 46% de baisse par rapport à la moyenne habituelle.


  • Partagez

Ce qu’il faut retenir de la rencontre Benchaaboun-CGEM

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la réforme de l'administration, Mohamed Banchaâboun, ...

La fusion Atlanta - Sanad approuvée

Ce lundi 1er juin, un conseil d’administration a approuvé la fusion-absorption entre Atlanta Assurance et sa filiale Sanad. Atlanta devrait officialiser ce projet dans quelques heures. Cette fusion...

Tourisme : toujours pas de visibilité sur la réouverture des frontières

Alors que la méthode de déconfinement des citoyens est en cours de réflexion, le flou persiste sur ...

Covid-19 : la CNT met la lumière sur la tourmente du tourisme

La Confédération nationale du tourisme (CNT), au nom de tous les acteurs du tourisme qu’elle représente, tient à alerter sur l’état d’incertitude dans lequel se trouve le secteur. En effet, depuis le ...

La performance de l’OCP montre une résilience à la crise sanitaire

Dans son édition de ce lundi 1er juin, le quotidien Aujourd’hui le Maroc rapporte que malgré la crise, le Groupe OCP réussit à se maintenir dans la bonne direction. En effet, selon ses résulta...

Exportations : le Maroc perd 20 milliards de dirhams en 4 mois

Ce lundi 1er juin, le quotidien Aujourd’hui le Maroc rapporte que l’impact du nouveau coronavirus a été ressenti sur la balance commerciale du royaume. En effet, à l’exception de la stabilité des...