Aller au contenu principal

La forte baisse des prix à la pompe engendre une perte importante

Par Khansaa B., Publié le 19/03/2020, mis à jour le 19/03/2020
Teaser Media
prix à la pompe

Ce lundi 16 mars, les prix à la pompe au Maroc ont connu la plus forte baisse jamais enregistrée depuis la libéralisation du secteur des hydrocarbures. Le prix du diesel a baissé à 7,94 dirhams soit 0,98 centime de moins que la semaine dernière. L’essence, elle, s’est vendue à 9,36 dirhams en recul de 1 dirham.

Cette baisse importante des prix des carburants s’explique par plusieurs éléments liés à l’évolution du marché international du pétrole, notamment la baisse des cotations et du dollar, la chute du prix du brut, la demande mondiale ralentie par les mesures prises par différents États pour faire face à la propagation du COVID-19.

Au Maroc, depuis la fermeture de la Samir, le pays ne raffine plus de pétrole et donc importe de grandes quantité de carburant en produit fini. Compte tenu des réserves détenus par les sociétés de distribution marocaines, ces dernières estiment que cette baisse brutale des prix a engendré une perte de 600 millions de dirhams de valorisation de leur stock.


  • Partagez

Tourisme : un budget de 16 MMDH pour relancer le secteur

Alors que l’avenir du tourisme marocain devient de plus en plus incertain à cause de la pandémie du...

Liquidités bancaires : au moins deux ans de tension

Depuis le déclenchement de la crise, le besoin de liquidité des banques a fortement augmenté pour a...

Le PLFR examiné à la Chambre des conseillers

Après son adoption à la Chambre des représentants, le Projet de loi de finances rectificative est c...

Budget : le gouvernement renonce aux privatisations

La crise exceptionnelle engendrée par la pandémie du coronavirus va amputer les recettes fiscales d...

Infrastructure : mobilisation de 40 MMDH par an pour la prochaine décennie

Pour financer plusieurs projets d’infrastructure tout au long de la prochaine décennie, le ministèr...

Le Projet de loi de finances rectificative adopté dans la douleur

La Chambre des représentants a adopté lundi soir le Projet de loi de finances rectificative (PLFR) ...