Aller au contenu principal

La forte baisse des prix à la pompe engendre une perte importante

Par Khansaa B., Publié le 19/03/2020, mis à jour le 19/03/2020
Teaser Media
prix à la pompe

Ce lundi 16 mars, les prix à la pompe au Maroc ont connu la plus forte baisse jamais enregistrée depuis la libéralisation du secteur des hydrocarbures. Le prix du diesel a baissé à 7,94 dirhams soit 0,98 centime de moins que la semaine dernière. L’essence, elle, s’est vendue à 9,36 dirhams en recul de 1 dirham.

Cette baisse importante des prix des carburants s’explique par plusieurs éléments liés à l’évolution du marché international du pétrole, notamment la baisse des cotations et du dollar, la chute du prix du brut, la demande mondiale ralentie par les mesures prises par différents États pour faire face à la propagation du COVID-19.

Au Maroc, depuis la fermeture de la Samir, le pays ne raffine plus de pétrole et donc importe de grandes quantité de carburant en produit fini. Compte tenu des réserves détenus par les sociétés de distribution marocaines, ces dernières estiment que cette baisse brutale des prix a engendré une perte de 600 millions de dirhams de valorisation de leur stock.


  • Partagez

Covid-19 : l’Afrique en pleine souffrance

50 pays africains sur un total de 55 ont détecté des contaminations au Covid-19 sur leurs territoir...

Benchaâboun appelle les EEP à poursuivre l’accompagnement des TPME

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la réforme de l’administration a émis mardi une circu...

Croissance : une année à oublier !

Le Haut-Commissariat au Plan a livré les performances de l’économie au quatrième trimestre 2019. La...

La CGEM lance une plateforme dédiée au coronavirus

Ce mardi 31 mars, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a annoncé le lancement de son nouveau site web, coronavirus.cgem.ma. Ce dernier est dédié à la pandémie Covid-19. Cette init...

G20 : les ministres du Commerce s’organisent

Un peu partout dans le monde, l’activité économique a drastiquement chuté. Les ministres du Commerc...

Les acteurs du textile demandent un plan de sauvetage

Le textile marocain est frappé de plein fouet par la crise induite par la pandémie du coronavirus. ...