Aller au contenu principal

Carburant : forte baisse des prix à la pompe

Les tarifs à la pompe ont connu une importante baisse, ce lundi, dans toutes les villes du royaume. Le prix du gazoil est passé sous la barre des 8 dirhams chez certains pétroliers (Afriquia et Winxo). Cette chute de prix est estimée entre 80 centimes et 1 dirham pour le gasoil et entre 95 centimes et 1,07 dirham pour l’essence sans plomb. L’effondrement des cours du baril de pétrole enregistré depuis quelques semaines sur le marché international est la principale raison de cette baisse.

Par Mohamed Laabi, Publié le 16/03/2020 à 16:50, mis à jour le 16/03/2020 à 18:29
Teaser Media
Pompe

Amis automobilistes et motocyclistes, c’est le moment idéal pour faire le plein de carburant. Les répercussions de la chute du baril de pétrole sur le marché international viennent de se faire ressentir, ce lundi, sur le royaume chérifien. Les prix à la pompe ont connu une énorme baisse. Elle varie entre 0.80 DH et 1 DH le litre pour le gasoil, et 1,20 DH le litre pour l’essence sans plomb, rapporte le site Medias24. Le litre du diesel est affiché entre 7,94 DH chez Winxo et 8,19 DH chez Petrom à Casablanca. Il était entre 8,92 DH et 8,97 DH jusqu’au 15 mars. Quant aux prix de l’essence, ils varient entre 9,36 DH chez Winxo et 9,42 DH chez Total, contre 10,36 DH et 10,50 DH durant les 15 premiers jours du mois de mars. Ces baisses représentent une réduction de prix moyen de 50 dirhams sur un plein de cinquante litres de carburant.

La raison principale de cette baisse reste l’effondrement des cours du pétrole. Ces derniers ont vécu la plus forte chute depuis la guerre du Golfe de 1991, après que l’Arabie saoudite ait lancé une guerre sur les prix du brut, sur fond de désaccord avec la Russie. Par ailleurs, l’épidémie de coronavirus, qui touche le monde actuellement, a considérablement bloqué la production pétrolière.

Mises à l’enquête sur deux pétroliers

Au Maroc, plusieurs voix s’étaient levées contre la fixation des prix à la pompe et des marges de bénéfice par certains pétroliers. La fédération des propriétaires et gérants de stations-service a déclaré, dans un communiqué, avoir saisi le Conseil de la concurrence contre deux sociétés de distribution pétrolière (OLA Energy Maroc et Winxo) qui auraient cherché par différents moyens à se dédouaner de leurs responsabilités dans la fixation des prix de vente à la pompe, rapporte le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia.

La même source affirme que la fédération s’est dite «étonnée de voir que ces entreprises aient pris cette décision unilatérale sans avoir pris la peine de se concerter avec les professionnels du secteur». Ce scandale qui intervient quelques mois seulement avant le rapport annuel du Conseil de la Concurrence sur le marché des hydrocarbures liquides au Maroc risque de faire couler beaucoup d’encre dans les semaines à venir.

Le projet de loi de Finances 2022 au centre des débats

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, ...

L’État cède 35% de Marsa Maroc à Tanger Med

Dans un communiqué publié ce mardi 27 juillet, Marsa Maroc a annoncé que l’État procèdera à la cession au profit du groupe Tanger Med, d’une participation stratégique à hauteur de 35% du capital socia...

Campagne céréalière 2020-2021 : une très bonne récolte de 103,2 millions de quintaux

La campagne agricole 2020-2021 s’est distinguée par une bonne répartition temporelle de pluviométrie et une occurrence avec les stades clés de développement des céréales (tallage, montaison et remplis...

Tourisme : quelles perspectives pour le deuxième semestre 2021 ?

L’Office national des aéroports (ONDA) a souligné dans un communiqué que le nombre de passagers enr...

En 2020, les investissements directs marocains à l’étranger ont enregistré un repli de 29,3%

L’Office des changes vient de publier son rapport sur la balance des paiements et position extérieure globale du Maroc en 2020. Réalisé sur la base des données 2020 provisoires de la balance des paiem...

DEPF : l’activité économique en rétablissement

Les perspectives d’un rebond de l’activité économique mondiale et du commerce international se conf...