Aller au contenu principal

Une loi anti-avortement aux Etats-Unis

Aux États-Unis, les femmes peuvent avorter jusqu’à leur vingtième semaine de grossesse. La nouvelle loi qui rentrera en vigueur le 1er janvier 2020 prochain, pourrait réduire cette échéance à seulement six semaines.

Par Khansaa Bahra, Publié le 09/05/2019 à 11:54, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le gouverneur républicain Brian Kemp a signé mardi ce qu'on appelle aux États-Unis un "heartbeat bill", un projet de loi HB 481 interdisant l’avortement à partir du moment où on arrive à entendre les battements de cœur d’un fœtus.

 

Sous le slogan "équité et égalité", ce texte vise à donner aux enfants la chance de naître, mais interdit aux femmes "l’avortement légal et pratiqué en sécurité, criminalisant ainsi la décision la plus intime que peuvent prendre les femmes et les couples" selon l'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU).

 

La Géorgie est connue pour être un état conservateur et où le débat de l'anti-avortement a été mis sous les projecteurs ces dernières années.

 

"Nous défendons les innocents, les vulnérables, ceux qui ne peuvent pas parler pour eux-mêmes", a déclaré le gouverneur en apposant sa signature au texte, qui doit entrer en vigueur en janvier 2020, prévoyant toutefois des exceptions en cas de viol, d’inceste ou de danger vital pour la mère.

 

Pour les détracteurs, il revient à interdire de facto les avortements, puisque de nombreuses femmes n’ont pas encore conscience d’être enceintes à la sixième semaine de grossesse.

 

Les états d’Ohio, Missouri et Tennessee sont, comme la Géorgie, également en passe d'adopter des lois dites "battement de coeur". Tandis qu'en Alabama, les législateurs veulent interdire aux médecins de pratiquer des avortements, sous peine de prison.

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...

Covid-19 : les USA promettent 500 millions de doses à Covax

Le gouvernement américain compte acheter 500 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour en faire don au programme Covax, chargé d’assurer l’accès des pays pauvres aux vaccins et aux...

Dieselgate : Peugeot poursuivi par la justice française

Après Renault en mai et Volkswagen mardi 8 juin, c’est au tour de Peugeot d’être rattrapé par le scandale du Dieselgate. Accusé d’avoir trompé plusieurs clients sur les taux de produits polluants émis...

Comprendre l'histoire du génocide culturel des Ouïghours

Depuis le début des années 2010, la Chine mène une politique répressive contre les Ouïghours, une minorité musulmane vivant en grande majorité dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest du pays. ...

Biden s'envole pour l'Europe et réhabilite TikTok

Joe Biden s’est envolé mercredi pour le Royaume-Uni, première étape d’une tournée européenne, la première depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Juste avant de quitter les USA, le président améric...

ONU : le Conseil de sécurité octroie à Guterres un deuxième mandat

Ce mardi 8 juin, lors d’une brève session à huis clos, le Conseil de sécurité, qui joue un rôle clé dans le processus de nomination du secrétaire général des Nations Unies (ONU), a unanimement recomma...