Aller au contenu principal

Bourses mondiales : un léger répit

Face à la propagation du coronavirus, les gouvernements prennent des mesures drastiques pour endiguer l’épidémie. Cela passe notamment par l’arrêt total de l’activité dans certains secteurs et la suspension des liaisons aériennes et maritimes avec d’autres pays. Des mesures en faveur des entreprises pour les accompagner dans cette période difficile sont prévues. Tout cela va peser sur le budget des états. En Europe, Bruxelles pourrait temporairement fermer les yeux sur la sacro-sainte règle des 3% de déficit budgétaire. Cette nouvelle a contribué au rebond des bourses mondiales vendredi après leur pire séance depuis 1987 la séance de la veille.

Par J.R.Y, Publié le 13/03/2020 à 17:34, mis à jour le 13/03/2020 à 17:53
Teaser Media
Bourses

La volatilité est devenue extrême sur les marchés boursiers en proie à l’inquiétude face à la propagation du coronavirus. Après leur plongeon jeudi, les principaux indices mondiaux ont rebondi ce vendredi. Le CAC 40 prenait près de 4% après la pire séance de son histoire la veille, où il avait dévissé de plus de 12%. Le DAX en Allemagne affichait un gain de plus de 2% en séance vendredi alors que les indices américains (Dow Jones et S&P 500) gagnaient près de 3%.

Au cours d’une semaine qui aura été très agitée, les bourses enregistrant jeudi leur pire séance depuis 1987, les incertitudes ne sont pas encore levées. L’Espagne, où la propagation du virus s’accélère, va déclarer l’état d’urgence dès ce samedi afin d’améliorer son efficacité dans la lutte. La région de Madrid a en outre décidé de fermer les restaurants, bars et magasins. Seuls les supermarchés et les pharmacies pourront rester ouverts. Dans le monde, les gouvernements prennent des mesures drastiques pour endiguer l’épidémie en coupant notamment toutes liaisons aériennes et maritimes avec d’autres pays. Par ailleurs, beaucoup prévoient des mesures en faveur des entreprises pour les accompagner dans cette période difficile.

Toutes ces mesures vont nécessiter la mobilisation de ressources financières importantes. L’Italie par exemple a mis 25 milliards d’euros sur la table. L’Union européenne prévoit d’engager 37 milliards d’euros dans la lutte contre le coronavirus. Les dépenses pour combattre le virus vont peser sur le budget des États. Or, la règle veut que le déficit budgétaire dans l’Union européenne ne dépasse pas 3%. Bruxelles pourrait temporairement fermer les yeux sur cette règle d’or, ce qui a contribué au sursaut des indices boursiers. Les marchés regardent aussi du côté des banques centrales et ce qu’elles peuvent faire pour davantage soutenir l’économie. Vendredi matin, la Banque du Japon a injecté des liquidités sur le marché bancaire et proposé de racheter 1,9 milliard de dollars d’obligations. Elle a par ailleurs annoncé l’achat de plus de 10,4 milliards de dollars d’ETF.

Au Maroc, les regards seront tournés vers le ministère des Finances, la CGEM, Bank Al-Maghrib ou encore le ministère de l’Agriculture.

Échanges extérieurs : les principaux partenaires commerciaux du Maroc

Dans son dernier rapport annuel portant sur les échanges commerciaux du Maroc en 2020, l’Office des changes a indiqué que les transactions commerciales du pays avec le reste du monde ont enregistré un...

La reprise s’annonce bonne, mais reste menacée par la Covid-19

Au cours du deuxième trimestre 2021, le contexte international aurait été marqué par la poursuite d...

IPE : le CESE préconise une réforme «systémique progressive»

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a récemment publié une étude sur le système...

HCP : les perspectives économiques sont bonnes

Dans son budget économique exploratoire de 2022, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) présente une ré...

Africa Motors : lancement officiel du Camion de la marque Foton au Maroc

Ce jeudi 15 juillet, lors d'une conférence de presse, Africa Motors, filiale du groupe automobile Auto Hall, a annoncé le lancement officiel du camion de la marque Foton baptisé Foton TM au Maroc. Cec...

Réforme fiscale : les conseillers adoptent le projet de loi-cadre n°19-69

Le projet de loi-cadre n°19-69 portant sur la réforme fiscale a été adopté ce mardi 13 juillet en séance plénière par la Chambre des conseillers. L’objectif de ce nouveau texte de loi est de détermine...