Aller au contenu principal

Coronavirus : la RAM perd 30% de son trafic aérien

Le Coronavirus continue de faire des dégâts au Maroc comme à l’étranger. Abdelhamid Addou, président directeur général de la Royal Air Maroc (RAM), a donné quelques chiffres concernant l’impact de cette épidémie sur le trafic aérien. Addou souligne qu’une baisse de 30% a été enregistrée durant la période entre le 1er mars et le 31 mai 2020, due principalement à la suspension de tous les vols vers l’Italie depuis Casablanca et l’annulation des voyages vers la Omra (Arabie Saoudite).

Par Mohamed L., Publié le 11/03/2020, mis à jour le 11/03/2020
Teaser Media
RAM

Comme la majorité des compagnies aériennes, la Royal Air Maroc patit coronavirus, qui continue de faire des dégâts depuis son apparition en Chine. Abdelhamid Addou, PDG de la RAM, a livré une interview dans laquelle il présente quelques chiffres sur l’impact cette épidémie sur le trafic aérien de la compagnie.


«Le rythme des réservations pour les mois de mars, avril et mai continue de baisser jour après jour. Depuis le 1er mars jusqu’au 31 mai, la baisse du trafic devra dépasser les 30%. La situation risque de se compliquer davantage», déclare Abdelhamid Addou dans une interview parue ce mercredi sur l’Économiste. Pour lui, l’annulation de tous les vols vers l’Italie (56 vols par semaine) au départ de Casablanca et la suspension de la Omra pèseront lourd sur les finances de la compagnie. Il affirme que même dans les pays où les vols ne sont pas arrêtés, les programmes de vols qui étaient en hausse au mois de janvier (+22%) ont fortement été affectés accusant une baisse constante, depuis le 24 février 2020. Selon le360, la RAM a décidé de clouer au sol quelque 20 avions, sur les 58 appareils que compte sa flotte. Elle a également décidé de réduire la fréquence de ses vols de l’ordre de 35%, pendant les mois de mars et avril.

Ajoutons à cela que la ligne directe Casablanca-Pékin, lancée le 16 janvier 2019 par la RAM, a dû être suspendue deux semaines plus tard (31 janvier) en raison de la propagation du virus en Chine. Le nombre de morts a atteint 3158 morts en Chine à l’écriture de ces lignes.

L’État… cette bouée de sauvetage !

Interrogé sur la possibilité de faire appel aux assurances pour l’indemnisation des pertes, Abdelhamid Addou a souligné que dans le secteur de l’aviation, il n’existe pas de produit sur le marché qui assure les pertes d’exploitation. Idem pour le plan d’aide de l’État, le PDG assure tout de même «travailler de concert avec les instances de gouvernance et la tutelle pour dépasser cette conjoncture défavorable, et en sortir renforcés».

Le transport aérien mondial fortement impacté

Les chiffres communiqués par l’association internationale du transport aérien (IATA) se passent de tout commentaire. La propagation de l’épidémie pourrait représenter pour les opérateurs aériens, une perte en chiffre d’affaires de 113 milliards de dollars, soit 20% des chiffres d’affaires du secteur dans le monde, rapporte le site FranceTvinfo. Plusieurs compagnies aériennes ont été obligées de mettre au sol leurs avions. La compagnie allemande Lufthansa a immobilisé 150 appareils, tandis qu’Air France a annulé 3600 vols rien que durant le mois de mars. La compagnie aérienne Norwegian a perdu pour sa part 70% de sa valeur boursière en l’espace d’un mois !

Une chose est sûre, les ennuis de la RAM sont loin d’être terminés si le Coronavirus continue de se propager et de prendre plus d’ampleur durant les prochains mois.


  • Partagez

Le Fonds Mohammed VI de l'Investissement au menu du Conseil de gouvernement

Le projet de loi portant création du Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera ce jeudi au menu ...

Commerce de détail : le virage technologique devient crucial

Les ménages ne sont pas encore prêts à consommer comme avant. La baisse ou la perte de salaire jume...

Procès RAM-AMPL : le tribunal ordonne la dissolution de l’association

Ce mercredi 25 novembre, le tribunal de première instance de Casablanca a rendu son verdict dans le cadre de l’affaire opposant Royal Air Maroc (RAM) à l’Association marocaine des pilotes de ligne (AM...

Jouahri annonce la création d’un fonds de garantie pour les associations de microcrédit

Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al-Maghrib, s’est présenté ce mardi devant le Commission des finan...

Entrée en bourse de la foncière Aradei Capital

Ce lundi 23 novembre, Aradei Capital a obtenu le visa de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) permettant une introduction à la bourse de Casablanca. Il s’agit d’une opération d’un m...

Voyages de fin d'année : les conditions à remplir

Alors que les visas touristes sont suspendus depuis mars 2020 et jusqu’à nouvel ordre, le Maroc ava...