Aller au contenu principal

Super Tuesday : l’incroyable «comeback» de Joe Biden

Aux États-Unis, la course à l’investiture démocrate a pris une nouvelle ampleur. Du Maine à la Californie, des millions d’Américains se sont rendus aux urnes, mardi soir, à l’occasion des primaires démocrates dans quatorze états, dans le cadre du "Super Tuesday". L’ancien vice-président de Barack Obama, Joe Biden, a effectué un spectaculaire retour en force dans la course à l’investiture démocrate pour affronter Donald Trump, remportant au moins neuf états.

Par Khansaa Bahra, Publié le 04/03/2020 à 15:43, mis à jour le 04/03/2020 à 18:01
Teaser Media
Joe Biden

Il n’y a pas de primaires à l’échelle nationale aux États-Unis. Après le coup d’envoi de la saison électorale état par état, avec les caucus de l’Iowa, suivi des primaires du New Hampshire, du Nevada et de la Caroline du Sud, le "Super Tuesday" représente la première grande phase de la course à l’investiture. Ce mardi 3 mars, dans le cadre de cette journée cruciale, quatorze états ont voté en même temps. Des millions d’Américains se sont rendus aux urnes pour désigner le candidat démocrate qui fera face à Donald Trump lors de l’élection présidentielle du 3 novembre. Lors de cette épreuve de primaires du Parti démocrate, 40% du total national de délégués étaient en jeu. Ce rendez-vous décisif dans la course à l’investiture a opposé cinq concurrents, notamment Bernie Sanders, Joe Biden, Mike Bloomberg, Elizabeth Warren et Tulsi Gabbard.

Ce marathon s’est toutefois transformé en duel entre Biden et Sanders. «La compétition démocrate se recentre sur Biden et Sanders», écrit le New York Times. L’ancien vice-président de Barack Obama, Biden, a devancé son rival dans neuf états : la Virginie, la Caroline du Nord, l’Alabama, l’Oklahoma, le Tennessee, l’Arkansas, le Minnesota, le Massachusetts et le Texas. Le "socialiste" Bernie Sanders, favori dans les sondages nationaux, est sorti victorieux en Californie (l’État le plus peuplé), dans le Vermont (l’État dont il est le sénateur), dans l’Utah et le Colorado. Les deux septuagénaires sont toujours au coude-à-coude dans le Maine. Au total, l’ex-bras droit d’Obama a remporté 390 délégués. Sanders, quant à lui, compte 330 délégués. Pour rappel, les prétendants toujours en lice à la course démocrate à la Maison-Blanche doivent obtenir une majorité absolue, soit 1991 des délégués sur un total de 3979, afin de décrocher l’investiture.

Selon CNN, ces résultats encore partiels confirment «le retour de l’ancien vice-président dans une course soudainement transformée face au sénateur Bernie Sanders». «Biden parvient à réaliser un incroyable retournement de situation en sa faveur», commente Politico. «La percée de Biden change la course. […] Ses victoires ont été permises par l’électorat historique des démocrates, les Afro-Américains et les travailleurs, et par les banlieues, où l’opposition à Donald Trump est de plus en plus forte», poursuit la même source. Pour le Wall Street Journal, cette victoire est due à la décision de plusieurs démocrates de «mettre un terme à l’ascension du socialiste Bernie Sanders, un candidat trop extrême et trop polarisant pour le parti démocrate». Ce dernier s’est uni «derrière un candidat capable de battre Sanders». En effet, à la veille du Super Tuesday, Pete Buttigieg et Amy Klobuchar, deux anciens candidats centristes à la primaire démocrate, se sont retirés de la course et se sont ralliés à l’ancien vice-président, Joe Biden. De plus, l’ancien chef de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, et l’ex-député du Texas, Beto O’Rourke, se sont également positionnés en faveur de Biden, après sa large victoire à la primaire de la Caroline du Sud.

Par ailleurs, les grands perdants de la soirée sont Elizabeth Warren et Michael Bloomberg, qui ont remporté respectivement 36 et 12 délégués. Selon le Wall Street Journal, ces derniers ont «éprouvé des difficultés à remporter des délégués, soulevant des questions quant à leur avenir» politique. Un résultat décevant pour Bloomberg, qui avait décidé de faire l’impasse sur les primaires démocrates de l’Iowa, du New Hampshire, du Nevada et de la Caroline du Sud. Disposant de moyens financiers quasi illimités, Bloomberg s’est concentré plutôt sur les États du "Super Tuesday", qui comptent le plus de délégués.

Sommet US-UE : la Covid-19, le climat et le commerce à l’ordre du jour

Les États-Unis et l’Union européenne ont convenu d’une trêve de cinq ans dans leur différend de longue date sur les subventions accordées aux constructeurs aéronautiques. Cette annonce a été faite ce ...

L’Otan réaffirme sa force et interpelle la Russie et la Chine

Les 30 États membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan) ont clôturé leur somme...

Covid-19 : 2.000 euros pour discréditer le vaccin de Pfizer

Alors que la pénurie de vaccins contre la Covid-10 handicape les campagnes de vaccination de plusieurs pays, certains influenceurs ont été sollicités pour discréditer le vaccin de Pfizer. Dans ce podc...

G7 : un front uni pour vacciner plus contre la Covid-19 et protéger le climat

Ce dimanche 13 juin, après trois jours d’intenses discussions, le sommet de Carbis Bay, en Cornouailles, des sept pays les plus industrialisés (G7), s’est achevé. À l’issue de cet évènement, les dirig...

Mexique : les violences meurtrières envers les journalistes

25 ans après, les médias internationaux, coordonnés par Forbidden Stories ont décidé d’enquêter sur les violences meurtrières dont sont victimes les journalistes au Mexique. Le lancement de cette inve...

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...