Aller au contenu principal

Crise en Syrie : Ankara confrontée aux forces armées d’Assad, soutenues par Moscou

Les tensions entre Ankara et Moscou montent d’un cran alors que de violents combats font rage dans l’enclave d’Idlib, au nord-ouest de la Syrie. L’armée syrienne, soutenue par la Russie, progresse dans le dernier bastion contrôlé par les rebelles et la Turquie menace de lancer une contre-offensive pour protéger ses représentants dans la région.

Par Nora Jaafar, Publié le 25/02/2020 à 16:49, mis à jour le 25/02/2020 à 19:41
Teaser Media
Syrie : Ankara confrontée aux forces armées d’Assad

Ce mardi 25 février, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré que les responsables turcs sont constamment en contact avec les autorités russes concernant les développements de la situation dans la province syrienne d’Idlib, rapporte Reuters. Il a annoncé qu’il prévoyait de rencontrer son homologue russe, Vladimir Poutine, afin de finaliser les détails d’une feuille de route pour la désescalade de la violence dans la région. S’adressant aux journalistes, avant son départ pour une visite officielle en Azerbaïdjan, Erdogan a déclaré que la résolution de la crise d’Idlib est une priorité pour la Turquie. «La Russie apporte un soutien maximal au régime d’Assad (Bachar), y compris un soutien aérien», a-t-il déploré. Il a ajouté que même si la Russie nie prêter main-forte aux forces du régime d’Assad, il détient suffisamment d’informations pour prouver le contraire.

Sommet sur la Syrie entre Erdogan, Poutine, Merkel et Macron

Selon le média turc Daily Sabah, Erdogan a indiqué qu’une délégation russe va arriver en Turquie le mercredi 26 février pour discuter de la crise d’Idlib, tout en soulignant qu’il pourrait rencontrer Poutine le 5 mars à Istanbul ou à Ankara. Il a également évoqué le sommet quadripartite avec le chef d’État russe, le président français, Emmanuel Macron, et la chancelière allemande, Angela Merkel. «Il n’y a pas d’accord total entre Macron, Merkel et Poutine concernant d’éventuels pourparlers», a-t-il précisé. Le Figaro rappelle que Macron et Merkel ont convié Erdogan et Poutine à revenir à la table des négociations afin de trouver une solution durable à la crise humanitaire qui sévit dans la région d’Idleb.

La Turquie trahie par la Russie

D’après France24, alors que le régime du président syrien Bachar al-Assad poursuit sa campagne militaire à Idlib, Erdogan se bat pour éviter d’être le grand perdant de la bataille autour de ce dernier bastion rebelle. Le président turc, qui s’est rallié à l’opposition d’Assad, risque non seulement de confronter les forces armées syriennes, mais doit aussi faire face aux millions de réfugiés déplacés vers la frontière turque alors que son ancien allié, Poutine, semble lui avoir tourné le dos. De plus, souligne la même source, ce mois-ci, pas moins de 17 soldats turcs ont été tués par les forces du régime syrien à Idlib. Et plusieurs postes d’observation militaires turcs - qu’Ankara pensait être en sécurité dans le cadre d’accords avec la Russie, un allié clé de Damas - sont devenus piégés dans des zones reprises par l’armée d’Assad.

Pour empêcher le leader syrien de sortir victorieux de cette bataille et pour contrer un nouvel afflux de réfugiés aux portes de son pays, Erdogan a menacé de lancer une opération militaire contre les forces de Damas à moins qu’elles ne se retirent de cette région d’ici fin février. Cependant, une telle offensive entraînerait une guerre entre la Turquie et la Russie, dont les relations sont de plus en plus tendues en raison de désaccords sur la Syrie. Reuters indique qu’Erdogan et Poutine - les principaux acteurs internationaux du conflit syrien - avaient signé l’année dernière un accord à Sotchi pour établir une "zone démilitarisée" séparant les forces du régime de l’opposition armée et des groupes djihadistes dans la province d’Idlib. L’agence de presse précise toutefois que ce traité a été violé ces dernières semaines par les deux parties, Ankara et Moscou s’accusant mutuellement de son échec.

Mise en contexte

Le régime Assad, soutenu par la Russie, mène une offensive depuis décembre pour prendre et rouvrir l’autoroute M5, détenue par l’opposition depuis 2012, et ce malgré un accord de cessez-le-feu négocié fin 2019 par la Russie et la Turquie. Les forces du régime syrien ont arraché mercredi dernier la ville clé de Maaret al-Numan des mains des rebelles et cherchent désormais à conquérir la ville de Saraqib, précise Al Jazeera.

Par ailleurs, la province d’Idlib abrite quelque 3 millions de personnes, dont beaucoup ont été déplacées d’autres régions de Syrie lors de précédents affrontements. L’Organisation des nations unies (ONU) a estimé que 390000 réfugiés ont été déplacés dans cette province au cours des deux derniers mois -  315000 en décembre et 75000 en janvier. La Turquie en accueille déjà 3,5 millions, et la récente vague de violence à Idlib a suscité des inquiétudes quant à un nouvel afflux de civils vers les frontières du pays.

Cinq ans de plus pour Antonio Guterres à la tête de l’ONU

Ce vendredi 18 juin, Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies (ONU) depuis le 1ᵉʳ janvier 2017 a été nommé pour un second mandat à la tête de l’institution. Cette nomination a été confir...

Marvel : que vaut la nouvelle série de Disney ?

Ce mercredi 9 juin 2021, Disney+ a mis en ligne le premier épisode de Loki, sa troisième série se déroulant dans le Marvel Cinematic Universe. En effet, après WandaVision et Falcon et le soldat de l’h...

Vaccins : un député franco-marocain interpelle l’exécutif français

En France, seuls les personnes ayant reçu les vaccins contre la Covid-19 de Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen (Johson&Johson) ont le droit d’accéder au pays. Cependant, plusieurs re...

Nouvelles frappes aériennes israéliennes à Gaza

Ce jeudi soir, peu avant minuit, l’armée de défense d’Israël (Tsahal) a mené des frappes aériennes contre des positions du Hamas à Gaza, en représailles à des tirs de ballons incendiaires vers l’État ...

Le calvaire des Algériens bloqués en France

Bien qu’Air Algérie ait annoncé fin mai 2021 la reprise des vols et les conditions pour rentrer dans le pays nord-africain, les deux agences de la compagnie en France gardent encore leurs portes close...

Hong Kong : une descente de 500 agents au Apple Daily

Ce jeudi 17 juin, 500 policiers ont fouillé les ordinateurs et les carnets de notes des journalistes du tabloïd pro-démocratique Apple Daily à Hong Kong. La police a arrêté cinq cadres du journal aprè...