Aller au contenu principal

Crise en Syrie : Ankara confrontée aux forces armées d’Assad, soutenues par Moscou

Les tensions entre Ankara et Moscou montent d’un cran alors que de violents combats font rage dans l’enclave d’Idlib, au nord-ouest de la Syrie. L’armée syrienne, soutenue par la Russie, progresse dans le dernier bastion contrôlé par les rebelles et la Turquie menace de lancer une contre-offensive pour protéger ses représentants dans la région.

Par Nora Jaafar, Publié le 25/02/2020 à 16:49, mis à jour le 25/02/2020 à 19:41
Teaser Media
Syrie : Ankara confrontée aux forces armées d’Assad

Ce mardi 25 février, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré que les responsables turcs sont constamment en contact avec les autorités russes concernant les développements de la situation dans la province syrienne d’Idlib, rapporte Reuters. Il a annoncé qu’il prévoyait de rencontrer son homologue russe, Vladimir Poutine, afin de finaliser les détails d’une feuille de route pour la désescalade de la violence dans la région. S’adressant aux journalistes, avant son départ pour une visite officielle en Azerbaïdjan, Erdogan a déclaré que la résolution de la crise d’Idlib est une priorité pour la Turquie. «La Russie apporte un soutien maximal au régime d’Assad (Bachar), y compris un soutien aérien», a-t-il déploré. Il a ajouté que même si la Russie nie prêter main-forte aux forces du régime d’Assad, il détient suffisamment d’informations pour prouver le contraire.

Sommet sur la Syrie entre Erdogan, Poutine, Merkel et Macron

Selon le média turc Daily Sabah, Erdogan a indiqué qu’une délégation russe va arriver en Turquie le mercredi 26 février pour discuter de la crise d’Idlib, tout en soulignant qu’il pourrait rencontrer Poutine le 5 mars à Istanbul ou à Ankara. Il a également évoqué le sommet quadripartite avec le chef d’État russe, le président français, Emmanuel Macron, et la chancelière allemande, Angela Merkel. «Il n’y a pas d’accord total entre Macron, Merkel et Poutine concernant d’éventuels pourparlers», a-t-il précisé. Le Figaro rappelle que Macron et Merkel ont convié Erdogan et Poutine à revenir à la table des négociations afin de trouver une solution durable à la crise humanitaire qui sévit dans la région d’Idleb.

La Turquie trahie par la Russie

D’après France24, alors que le régime du président syrien Bachar al-Assad poursuit sa campagne militaire à Idlib, Erdogan se bat pour éviter d’être le grand perdant de la bataille autour de ce dernier bastion rebelle. Le président turc, qui s’est rallié à l’opposition d’Assad, risque non seulement de confronter les forces armées syriennes, mais doit aussi faire face aux millions de réfugiés déplacés vers la frontière turque alors que son ancien allié, Poutine, semble lui avoir tourné le dos. De plus, souligne la même source, ce mois-ci, pas moins de 17 soldats turcs ont été tués par les forces du régime syrien à Idlib. Et plusieurs postes d’observation militaires turcs - qu’Ankara pensait être en sécurité dans le cadre d’accords avec la Russie, un allié clé de Damas - sont devenus piégés dans des zones reprises par l’armée d’Assad.

Pour empêcher le leader syrien de sortir victorieux de cette bataille et pour contrer un nouvel afflux de réfugiés aux portes de son pays, Erdogan a menacé de lancer une opération militaire contre les forces de Damas à moins qu’elles ne se retirent de cette région d’ici fin février. Cependant, une telle offensive entraînerait une guerre entre la Turquie et la Russie, dont les relations sont de plus en plus tendues en raison de désaccords sur la Syrie. Reuters indique qu’Erdogan et Poutine - les principaux acteurs internationaux du conflit syrien - avaient signé l’année dernière un accord à Sotchi pour établir une "zone démilitarisée" séparant les forces du régime de l’opposition armée et des groupes djihadistes dans la province d’Idlib. L’agence de presse précise toutefois que ce traité a été violé ces dernières semaines par les deux parties, Ankara et Moscou s’accusant mutuellement de son échec.

Mise en contexte

Le régime Assad, soutenu par la Russie, mène une offensive depuis décembre pour prendre et rouvrir l’autoroute M5, détenue par l’opposition depuis 2012, et ce malgré un accord de cessez-le-feu négocié fin 2019 par la Russie et la Turquie. Les forces du régime syrien ont arraché mercredi dernier la ville clé de Maaret al-Numan des mains des rebelles et cherchent désormais à conquérir la ville de Saraqib, précise Al Jazeera.

Par ailleurs, la province d’Idlib abrite quelque 3 millions de personnes, dont beaucoup ont été déplacées d’autres régions de Syrie lors de précédents affrontements. L’Organisation des nations unies (ONU) a estimé que 390000 réfugiés ont été déplacés dans cette province au cours des deux derniers mois -  315000 en décembre et 75000 en janvier. La Turquie en accueille déjà 3,5 millions, et la récente vague de violence à Idlib a suscité des inquiétudes quant à un nouvel afflux de civils vers les frontières du pays.

La guerre dans l'espace a-t-elle déjà commencé ?

En 2020, quelques semaines après l’annonce par l’ancien président américain Donald Trump de la création d’une Space Force, deux satellites russes auraient pris en chasse un satellite-espion américain....

FMI : l’accès inégal aux vaccins creuse les inégalités économiques

Ce mardi 27 juillet, le Fonds monétaire international (FMI) a publié ses prévisions économiques mondiales actualisées. Dans ce rapport, l’institution internationale, qui maintient sa prévision de croi...

Démarrage du plus grand procès pénal de l’histoire moderne du Vatican

Un cardinal catholique romain, autrefois proche allié du pape François, va être jugé au Vatican, pour avoir détourné des fonds de l’Église dans un projet immobilier ruineux à Londres. Le cardinal en q...

Biden met fin à la mission de combat des troupes américaines en Irak

Ce lundi 26 juillet, le président américain Joe Biden et le Premier ministre irakien Moustafa al Kadhimi ont signé un accord mettant formellement fin à la mission de combat de l’armée américaine en Ir...

Les projets transhumanistes financés par des milliardaires

Plusieurs idées révolutionneront le monde de demain : aller sur Mars, ne plus vieillir, survivre aux maladies, guérir d’un handicap ou conserver son esprit à tout jamais... Ces idées sont souvent port...

Les deux Corées rétablissent leurs canaux de communication

Ce mardi 27 juillet, la Corée du Nord et sa voisine du Sud ont annoncé le rétablissement de leurs canaux de communication, et ce, via leur hotline directe. Cette décision, qui a été simultanément anno...