Aller au contenu principal

Attentat de Hanau : l’Allemagne renforce ses mesures de sécurité

Deux jours après qu'un homme armé ait tué neuf personnes en Allemagne, le pays est toujours sous le choc. Ce vendredi 21 février, les ministres allemands ont promis de renforcer la surveillance policière, notamment autour des mosquées, pour rassurer les citoyens quant à la menace « très élevée » de l'extrême droite. Ils considèrent que ce fléau est le principal défi que doit relever la démocratie allemande.

Par H.L.B, Publié le 21/02/2020, mis à jour le 21/02/2020
Teaser Media
Attentat de Hanau : l’Allemagne renforce ses mesures de sécurité

Des milliers de personnes se sont rassemblées, ce jeudi 20 février, dans plusieurs villes d’Allemagne pour dénoncer la xénophobie. Ces manifestations pacifiques sont intervenues le lendemain de deux fusillades perpétrées à Hanau par un ardent défenseur de l’extrémisme de droite. Ce drame, le troisième du genre en 9 mois dans le pays, a entrainé la mort d’au moins neuf personnes. Selon la BBC News, cet attentat a attisé les débats sur la législation relative aux armes à feu et la protection des migrants et des minorités. La même source indique que le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer, a annoncé un renforcement de la surveillance policière dans les mosquées, les gares, les aéroports et aux frontières. De plus, il a déploré que l’extrémisme de droite constitue «une menace imminente pour la sécurité de l’Allemagne». Seehofer a souligné que ce fléau avait laissé «une traînée de sang» dans le pays au cours des derniers mois : deux personnes sont mortes lors d’un attentat contre une synagogue dans la ville de Halle en octobre et un politicien pro-migrant a été assassiné chez lui en juin. Il a ajouté que 12 extrémistes ont été arrêtés il y a une semaine, pour leur implication présumée dans la planification d’attaques contre des mosquées en Allemagne.

D’après France24, le ministre a insisté sur le fait que «dans ce gouvernement... personne n’est aveugle» à la menace de l’extrême droite. Avec la ministre de la Justice, Christine Lambrecht, il a souligné que l’Allemagne a révisé ces dernières semaines ses lois portant sur les permis et le port d’armes à feu. Il a également annoncé qu’un nouveau projet de loi visant les discours haineux en ligne était en cours d’examen. Et que de nouveaux postes ont été créés au niveau du département de la police fédérale et des services de sécurité afin de renforcer la surveillance de la sphère de l’extrême droite.

Grande polémique autour du port d’armes

Le tireur de Hanau possédait légalement des armes à feu, chose qui a entraîné les lois allemandes sur les permis de port d’armes au centre du débat public. Les personnes qui ont manifesté jeudi soir à la porte de Brandebourg à Berlin ont tenu des pancartes appelant à «désarmer les fascistes». Selon le journal allemand Bild, on estime qu’il y a environ 5,4 millions d’armes en circulation en Allemagne. La même source déplore que le nombre d’armes saisies sur des suspects de l’extrême droite est en augmentation, atteignant 1 091 en 2018 contre 676 l’année précédente. Bild souligne que même les membres du parti conservateur de l’Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel ont plaidé en faveur d’un contrôle d’armes plus strict.

Par ailleurs, certains observateurs ont confié à Reuters que les membres et les partisans du parti politique d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) devraient également faire l’objet d’enquêtes et d’investigations profondes. Ces derniers estiment que l’AfD, qui fait partie du Parlement du pays depuis 2017, favorise la propagation des idéologies extrémistes. Pour le secrétaire général du parti social-démocrate (SPD), Lars Klingbeil, «cette formation anti-immigrants (AfD) devrait être placée sous surveillance par les services de sécurité». Et d’ajouter : «Un homme a ouvert le feu à Hanau, mais beaucoup lui ont fourni des munitions».


  • Partagez

Plusieurs pays excluent le Maroc de la liste des pays sûrs de l’UE

Ce vendredi 3 juillet, l’Espagne a annoncé qu’elle ne rouvrirait pas ses frontières aux voyageurs venant d’Algérie, du Maroc et de Chine tant que ces pays n’admettent pas sur leurs sols les visiteurs ...

Covid-19 : record de cas quotidiens aux États-Unis

Alors que le port du masque continue de faire débat, la pandémie du nouveau coronavirus ne cesse de se propager aux États-Unis. Ce jeudi 2 juillet, un nouveau record de contaminations a été enregistré...

Assassinat de Khashoggi : ouverture d’un procès par contumace en Turquie

Ce vendredi 3 juillet, le procès par contumace de 20 Saoudiens accusés par la Turquie d’avoir assassiné le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, tué en octobre 2018 dans le consulat d’Arabie saoudite ...

Arrestation de Ghislaine Maxwell, ex-collaboratrice de Jeffrey Epstein

Ce jeudi 2 juillet, une porte-parole du FBI a affirmé que Ghislaine Maxwell, l’ex-collaboratrice du défunt Jeffrey Epstein, a été arrêtée aux États-Unis. Maxwell inculpée de trafic de mineures es...

France : Jean Castex remplace Édouard Philippe au poste de Premier ministre

Ce vendredi 3 juillet, Édouard Philippe, Premier ministre français, a présenté sa démission au président Emmanuel Macron. Ce dernier l’a acceptée, annonce l’Élysée. E. Philippe «assurera, avec le...

Le détournement de l’aide humanitaire par le Polisario et l’Algérie dénoncé au Parlement de l’UE

Ce jeudi 2 juillet, l’eurodéputée française Dominique Bilde a dénoncé le détournement de l’aide humanitaire européenne par le Polisario et l’Algérie devant la Commission du développement (DEVE) du Par...