Aller au contenu principal

Un attentat "xénophobe" tue au moins 9 personnes en Allemagne

Neuf personnes ont été tuées, mercredi soir, dans deux fusillades perpétrées dans des bars à chicha de la ville allemande de Hanau, près de Francfort. Selon la police, le principal suspect et sa mère ont été retrouvés morts quelques heures plus tard dans leurs appartements. Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’enquête et soupçonne un mobile lié à l’extrême droite.

Par Nora Jaafar, Publié le 20/02/2020 à 14:01, mis à jour le 20/02/2020 à 17:39
Teaser Media
Un attentat "xénophobe" tue au moins 9 personnes en Allemagne

L’Allemagne a été secouée ce mercredi soir par deux fusillades meurtrières. Un assaillant a attaqué deux bars à chicha dans la ville allemande de Hanau, près de Francfort, et a tué au moins neuf personnes, indique Le Monde. Tôt ce jeudi matin, la police a retrouvé le suspect et sa mère morts dans leur appartement. Le parquet fédéral, compétent dans les affaires de terrorisme, soupçonnant une «motivation xénophobe», s’est saisi de l’enquête, affirme la même source.

Que s’est-il passé lors de ces attaques ?

Les deux attentats ont eu lieu à plusieurs minutes d’intervalle dans des bars à chicha, également décrits comme des salons de narguilé, dans deux quartiers de Hanau, une ville de quelque 100000 habitants située à environ 20 kilomètres de Francfort. Des témoins oculaires ont expliqué que plusieurs coups de feu ont été tirés vers 22 heures (heure locale), indique Euronews. Un important dispositif policier avait été déployé après les fusillades qui ont ciblé les établissements "Midnight" et "Arena Bar and Cafe". Une trentaine de voitures policières ont été déployées dans la ville dans le cadre d’une large opération de "chasse à l’homme".

Qui sont les victimes ?

Selon les rapports de police, trois personnes ont été tuées lors de la première attaque, et cinq autres lors de la seconde. Les autorités ont par la suite déclaré que le nombre de morts était passé à neuf après qu’une autre personne ait succombé à ses blessures. Plusieurs autres personnes auraient été blessées, mais leurs identités n’ont pas été divulgué, nous apprend le New York Times.

Comment le suspect a-t-il été trouvé ?

Après sept heures de recherche massive, la police a déclaré tôt jeudi matin que le suspect avait été retrouvé mort dans son domicile. Le corps d’une autre personne a été découvert sur les lieux. Selon le quotidien Bild, il s’agirait de la mère de l’assaillant, âgée de 72 ans. La même source a précisé que le tueur était de nationalité allemande et titulaire d’un permis de chasse. France24 explique que la police a réussi à déterminer la localisation du criminel après avoir donné suite aux déclarations de témoins concernant une voiture en fuite. En retrouvant l’immatriculation et l’adresse du propriétaire du véhicule, les forces de l’ordre ont par la suite procédé à une perquisition de l’appartement.

Un mobile a-t-il été identifié ?

Les procureurs fédéraux, qui enquêtent sur les crimes graves dont le terrorisme, ont repris l’affaire et soupçonnent que ce drame soit lié au terrorisme d’extrême droite. Le parquet compétent a également exprimé ses préoccupations quant à cette nouvelle menace surtout, que pas plus tard que vendredi dernier, 12 personnes ont été arrêtées dans le pays dans le cadre d’une enquête anti-xénophobie. Ces derniers sont soupçonnés d’avoir planifié des attaques de grande ampleur contre des mosquées sur le modèle de celles de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, rapporte Bloomberg.

Quelle a été la réaction du gouvernement allemand ?

«C’était une soirée terrible qui nous hantera certainement pendant très, très longtemps et dont nous nous souviendrons avec tristesse», a déclaré le maire de Hanau, Claus Kaminsky, au journal Bild. La législatrice Katja Leikert, membre du parti de centre-droit de la chancelière Angela Merkel, qui représente Hanau au Parlement allemand, a tweeté : «c’est un véritable scénario d’horreur pour nous tous». Le porte-parole de Merkel a déclaré pour sa part : «Nos pensées de ce matin sont avec les habitants de Hanau, où ce terrible crime a été commis». «Une profonde sympathie pour les familles touchées, qui pleurent leurs morts. Nous espérons que les blessés se rétabliront bientôt», a précisé à BBC News le porte-parole du gouvernement, Steffen Seibert.

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...

Covid-19 : les USA promettent 500 millions de doses à Covax

Le gouvernement américain compte acheter 500 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour en faire don au programme Covax, chargé d’assurer l’accès des pays pauvres aux vaccins et aux...

Dieselgate : Peugeot poursuivi par la justice française

Après Renault en mai et Volkswagen mardi 8 juin, c’est au tour de Peugeot d’être rattrapé par le scandale du Dieselgate. Accusé d’avoir trompé plusieurs clients sur les taux de produits polluants émis...

Comprendre l'histoire du génocide culturel des Ouïghours

Depuis le début des années 2010, la Chine mène une politique répressive contre les Ouïghours, une minorité musulmane vivant en grande majorité dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest du pays. ...

Biden s'envole pour l'Europe et réhabilite TikTok

Joe Biden s’est envolé mercredi pour le Royaume-Uni, première étape d’une tournée européenne, la première depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Juste avant de quitter les USA, le président améric...

ONU : le Conseil de sécurité octroie à Guterres un deuxième mandat

Ce mardi 8 juin, lors d’une brève session à huis clos, le Conseil de sécurité, qui joue un rôle clé dans le processus de nomination du secrétaire général des Nations Unies (ONU), a unanimement recomma...