Aller au contenu principal

Plainte de Wana pour "pratiques anticoncurrentielles" : Maroc Telecom tiré d’affaire

Jeudi après-midi, le conseil d’administration de Wana a décidé de retirer sa plainte judiciaire contre Maroc Telecom, déposée en 2018. Le dossier devait faire l’objet d’un jugement ce 24 février devant le tribunal de commerce à Rabat. Wana réclamait 5,7 milliards de dirhams à l’opérateur historique, à qui elle reprochait des pratiques anticoncurrentielles.

Par Mohamed Laabi, Publié le 21/02/2020 à 16:41, mis à jour le 21/02/2020 à 17:48
Teaser Media
Plainte de Wana pour « pratiques anticoncurrentielles » : Maroc Telecom tiré d’affaire

Ahizoune peut pousser un ouf de soulagement. Contre toute attente, la Société Wana (actuellement nommée Inwi) a fait savoir qu’elle abandonne sa plainte contre Maroc Telecom. Cette décision intervient suite à un conseil d’administration de Wana, tenu jeudi sur convocation de son actionnaire majoritaire Al Mada (Ex : SNI). Dans sa plainte déposée en 2018, Wana accusait son concurrent principal de "pratiques anticoncurrentielles", et réclamait des dommages et intérêts de… 5,7 milliards de dirhams.

«Confiant dans les perspectives de consolidation et de développement du secteur des télécommunications, le Conseil d’Administration de Wana a décidé, sur proposition des administrateurs Al Mada, d’abandonner l’action engagée en 2018 à l’encontre de Maroc Telecom devant le tribunal de Commerce de Rabat», a souligné Wana. Quelles sont donc les motivations de ce retrait ? La sanction de 3,3 milliards adressée par l’ANRT contre Maroc Telecom le 2 février dernier a-t-elle joué un rôle dans cette décision ? Sur son communiqué, Wana avance la carte de l’intérêt des consommateurs et des entreprises.

«Le Conseil d’administration de Wana ne doute pas que les mesures et injonctions prises dans ce cadre permettront de rétablir une concurrence saine sur le marché des télécommunications, dans l’intérêt des consommateurs et des entreprises et dans le strict respect de la loi et réglementation applicable», peut-on lire sur le communiqué. Plus de 24 heures après l’annonce de WANA, les médias ne se sont toujours pas arrêtés sur les véritables raisons qui ont motivé cette décision.

Sage présente les résultats de son baromètre TVA

Le leader du marché des solutions de comptabilité, de paie et de gestion commerciale dans le cloud, Sage a organisé une table-ronde sous le thème "Comment la dématérialisation fiscale peut-elle contri...

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...