Aller au contenu principal

Primaires démocrates : un premier débat compliqué pour Michael Bloomberg

Par Khansaa Bahra, Publié le 20/02/2020 à 12:01, mis à jour le 20/02/2020 à 14:47
Teaser Media
Bloomberg

Ce mercredi soir, à trois jours des caucus du Nevada, les six candidats à l’investiture du parti démocrate ont pris part à leur neuvième débat. L’ancien maire de New York, Michael Bloomberg, a croisé pour la première fois le fer avec ses adversaires de la course présidentielle. Bloomberg, qui a déjà dépensé treize fois plus que ses concurrents en spots télévisés, a été accusé à plusieurs reprises de vouloir acheter l’investiture démocrate. Ouvertement critiqué par ses rivaux, l’ex-républicain a été présenté comme «un milliardaire arrogant» qui a soutenu des «politiques racistes», notamment le "stop-and-frisk". Joe Biden, qui est en état d’alerte après des performances décevantes en Iowa et au New Hampshire, a attaqué Bloomberg quant à cette dernière législation qui visait les Afro-Américains et les Hispaniques vivant à New York. Biden a mis en avant qu’il avait travaillé avec l’administration Obama pour mettre fin à cette politique.

En l’accusant de vouloir acheter son élection grâce à son immense fortune personnelle, la sénatrice Elizabeth Warren lui a reproché ses commentaires misogynes et des accords de non-divulgation contractés avec plusieurs femmes. «J’aimerais parler de notre adversaire. Un milliardaire qui traite les femmes de grosses nanas et de lesbiennes à tête de cheval. Et non, je ne parle pas de Donald Trump, mais de Michael Bloomberg», a-t-elle lancé.

Par ailleurs, Pete Buttigieg et Amy Klobuchar, qui se disputent la partie centriste de l’électorat, se sont heurtés à plusieurs reprises. Bernie Sanders, qui jouit désormais d’une confortable avance dans les intentions de vote à l’échelle nationale, est resté fidèle à ses convictions, détournant les attaques et défendant son projet d’assurance maladie pour tous, dit "Medicare for all".

Allemagne : les sociaux-démocrates en quête d’alliés pour remplacer la coalition de Merkel

Les sociaux-démocrates allemands entament ce lundi le processus de formation d’un exécutif après avoir remporté de justesse leurs premières élections nationales depuis 2005. Leur victoire met ainsi fi...

USA : "America is back" remplace "America first"

Depuis son arrivée à la Maison-Blanche, il y a huit mois, Joe Biden a tenté de "détrumpiser" les États-Unis. Il a ainsi changé le slogan de son prédécesseur "America first" (l’Amérique en premier) par...

AG de l’ONU : la Chine, ennemie ou partenaire ?

Lors de l’Assemblée générale des Nations Unies (ONU), le président chinois Xi Jinping est intervenu par visioconférence après son homologue américain, Joe Biden. Il a lancé que «la Chine n’a jamais en...

Le tourisme spatial, bonne ou mauvaise idée ?

Le tourisme spatial est une activité qui consiste à envoyer des civils dans l'espace. En février, la société Virgin Galactic, spécialisée dans les vols spatiaux commerciaux, a envoyé trois personnes d...

Sinopharm désormais reconnu en France, mais sous conditions

Dans un Décret publié aujourd’hui, la France a modifié les conditions d’acceptation sur son territoire des personnes vaccinées. Selon ce texte, les personnes immunisées par Sinopharm pourront désormai...

Élections en Allemagne : l’ère Merkel touche à sa fin

Les Allemands se préparent à dire au revoir à Angela Merkel, dont les 16 années en tant que chancelière prendront fin après les élections législatives de ce dimanche 26 septembre. Le 22 novembre 2005,...