Aller au contenu principal

Liban : des protestations massives avant le vote de confiance du gouvernement

Avant de procéder à un vote de confiance, les élus libanais doivent d’abord étudier ce mardi 11 février le plan du nouveau gouvernement visant à pallier l’effondrement économique du pays. Toujours en colère, le peuple libanais a tenté d’empêcher cette démarche, en bloquant les routes et le siège du Parlement à Beyrouth. Pour disperser les foules de manifestants qui criaient «Pas de confiance», les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau. Résultat : plus de 200 personnes ont été grièvement blessées.

Par Nora Jaafar, Publié le 11/02/2020 à 16:04, mis à jour le 11/02/2020 à 16:50
Teaser Media
Liban : des protestations massives à Beyrouth

Le Parlement libanais a convoqué ce mardi une session pour que les députés puissent procéder à un vote de confiance sur les projets du nouveau gouvernement dirigé par le Premier ministre, Hassan Diab. Au début de la réunion, ce dernier a présenté la déclaration de son cabinet qui évoque essentiellement la crise économique que traverse actuellement le Liban, la pire depuis la fin de la guerre civile de 1975-90, souligne Libanews. La même source indique que le plan élaboré par la coalition de Diab, comprend des réformes dans les domaines judiciaire, financier et administratif, ainsi que des mesures visant à lutter contre la corruption et à assainir les finances du pays. Le Figaro rappelle que Le Liban a l’un des taux d’endettement les plus élevés au monde, s’élevant à plus 90 milliards de dollars, soit 150 % du PIB du pays. Un chiffre alarmant qui traduit plusieurs années de stagnation économique et un taux de chômage très élevé.

En outre, Diab a affirmé au Parlement que des mesures «douloureuses» sont nécessaires, rapporte Euronews. Il a estimé que les personnes qui croient pouvoir éviter un effondrement économique et la colère des gens se trompent. «Nous devons admettre que le rétablissement de la confiance ne peut se faire que par des actes et des réalisations tangibles», a-t-il affirmé. Le Premier ministre a expliqué que son cabinet compte se concentrer sur la réalisation d’une stratégie d’urgence qui devrait être présentée d’ici la fin du mois, et dont il s’engage à accélérer la mise en œuvre. De plus, il a promis de mettre en place un mécanisme protégeant les déposants toujours confrontés au contrôle des capitaux. Il a ajouté qu’il est «nécessaire d’établir une communication directe avec le peuple, principalement le Mouvement», surnom donné aux manifestants.

Par ailleurs, à l’extérieur des murs du Parlement à Beyrouth, des foules de manifestants ont barricadé l’entrée de l’hémicycle pour empêcher les députés de participer et de procéder au vote de confiance. Ils ont ainsi jeté des pierres sur les forces de sécurité et ont tenté de bloquer le chemin des parlementaires. Un groupe d’émeutiers a même mis le feu à une banque dans le centre-ville, déplore le New York Times. «Pas de confiance», scandaient les militants. Face à l’acharnement des protestataires, les autorités ont tiré des gaz lacrymogènes et utiliser des canons à eau pour les disperser. La police a lancé un filet de sécurité très serré autour de la zone, et les forces spéciales et la police anti-émeute se sont déplacées pour rouvrir rapidement les routes qui avaient été fermées par les manifestants. Puis, près de l’une des portes du Parlement, des partisans du gouvernement ont attaqué certains des militants afin de les forcer à libérer le passage. Selon la Croix-Rouge libanaise, 28 personnes ont été grièvement blessées et emmenées d’urgence à l’hôpital, tandis que 190 autres ont été soignées sur place, rapporte Reuters.

Pour rappel, le Liban est confronté depuis octobre 2019 à un mouvement de contestation anti-gouvernementale sans précédent. Le peuple réclame des réformes radicales, la fin du système sectaire et le départ de toute la classe politique. Les Libanais jugent que les dirigeants actuels sont corrompus et incompétents, et leur imputent l’effondrement économique du pays.

#FreeBritney : la saga judiciaire de Britney Spears ravive la campagne

Sous tutelle depuis plus de douze ans à la suite de troubles psychologiques, la chanteuse Britney Spears s’exprimera ce mercredi 23 juin devant le tribunal de Los Angeles. Lors de cette audience, la c...

Espagne : grâce pour neuf indépendantistes catalans

Ce lundi 21 juin, Pedro Sánchez, président du gouvernement d’Espagne, a annoncé qu’il allait proposer au Conseil des ministres d’accorder une grâce à neuf dirigeants indépendantistes catalans incarcér...

Décryptage de la situation politique en Libye

Dans ce podcast, Medi1 revient sur la situation politique actuelle en Libye notamment avec la réouverture de la route côtière entre l'est et l'ouest du pays. Un événement qui se produit quelques jours...

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères bientôt aux EAU

Pour sa première visite aux pays du Golfe, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, se rendra aux Émirats arabes unis (EAU) la semaine prochaine. Cette visite intervient aprè...

Régionales 2021 : abstention record en France

Ce dimanche 20 juin, la France a tenu le premier tour des élections régionales et départementales. Plus de deux Français sur trois ont choisi de ne pas se rendre aux urnes. En effet, à la fermeture de...

Iran : une centrale nucléaire à l'arrêt après une défaillance technique

Depuis ce lundi 21 juin, l’unique centrale nucléaire d’Iran, située à Bouchehr, dans le sud du pays, est à l’arrêt. Selon l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA), elle le sera pour «quel...