Aller au contenu principal

Étudiants en médecine : sit-in prohibés au sein des Universités

Par Nora Jaafar, Publié le 06/05/2019 à 12:29, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Dans une lettre adressée aux présidents des universités, Saïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, a exhorté les présidents des universités d'interdire l'organisation de manifestations au sein des Universités ou des espaces qui en dépendent. Une mesure, qui selon le ministre, pourrait éviter les incidents tragiques qui se sont déroulés dans certains établissements, ainsi que les affrontements violents qui ont fait plusieurs victimes parmi les étudiants et les forces de l’ordre.

 

Dans cette même lettre, Amzazi explique que cette décision intervient pour protéger le personnel qui travaille au sein des universités, notamment les cadres administratifs et les étudiants, mais aussi pour amortir l'impact négatif des manifestations sur le bon fonctionnement des facultés. Le ministère appelle, dans ce sens, «à interdire toutes activités, sit-in protestation, quel que soit sont type».

 

Toutefois, et en ce qui concerne les manifestations scientifiques organisées par les institutions relevant des facultés, le département d’Amzazi appelle les présidents des universités à effectuer «un sondage» préalable, et demander aux organisateurs de fournir tous les éléments nécessaires pour l’organisation de cette manifestation.

 

Par ailleurs, les étudiants en médecine interrogés par nos confrères de "Hespress", affirment être "choqués" par cette décision prise par leur ministère de tutelle.

 

«On va organiser des sit-in et on va manifester pour nos droits. La décision du ministère ne va pas nous arrêter», a déclaré Salma, étudiante en médecine à la faculté de Rabat et membre de la commission nationale des étudiants en médecine au Maroc CNEM. Elle poursuit que côté procédure, les étudiants en médecine vont commencer «à déposer des demandes auprès des présidents de l’Université». « S’il y a une quelconque répression, c’est leur problème et ça ne passera sûrement pas inaperçu du moment où légalement on a le droit d’organiser des sit-in et tenir des grèves. C’est notre droit», s’indigne-t-elle.

Comment affronter le quotidien avec plus de confiance ?

De nature, l’être humain affronte son quotidien avec beaucoup d’hésitation et d’incertitude. Et si mon réveil ne sonne pas ? Et si j’arrive en retard à mon entretien d’embauche ? Et si je ne décroche ...

Covid-19 : le gouvernement impose de nouvelles restrictions

En raison de la recrudescence des cas de contamination et de décès liés à la Covid-19, le gouvernement marocain a décidé de durcir davantage les mesures restrictives en vigueur. Les nouvelles disposit...

Covid-19 : la vaccination contre la saturation imminente des hôpitaux

Le taux d’occupation des lits de réanimation consacrés aux patients souffrant de la Covid-19 est pa...

Fermeture de plusieurs établissements pour violation de l’état d’urgence sanitaire

Sur ordre de la wilaya de la région de Marrakech-Safi, et après avoir organisé une pool-party, un hôtel a été fermé dans la ville ocre pour violation du protocole sanitaire contre la Covid-19. Les élé...

Driouch : intense activité sismique

La terre n'arrête pas de trembler dans la province de Driouch (région de l'Oriental) depuis vendredi. Ce lundi, une nouvelle secousse tellurique de magnitude 4,3 degrés sur l'échelle de Richter a eu l...

L’icône Fatima Regragui tire sa révérence

Ce lundi 2 août, l’actrice marocaine Fatima Regragui est décédée à l’âge de 80 ans suite à une longue maladie. Elle devrait être inhumée ce lundi à Rabat après la prière d’Al-Asr. Le réalisateur Amine...