Aller au contenu principal

Le nouveau dispositif de financement des entreprises sera lancé le 3 février

Une armada de patrons de banques a répondu présente ce mercredi à l’invitation de Habib El Malki, président de la Chambre des représentants. L’événement est de taille. Il s’agit de la mise en place du programme intégré d’appui et de financement des entreprises. Ce dernier, qui doit démarrer le 3 février prochain, prévoit des taux d’intérêt de 2% et 1,75% ainsi que l'amélioration des formalités d'octroi de crédit au profit des jeunes porteurs de projets et TPE. Des conditions jamais appliqués auparavant dans le royaume. Détails.

Par Mohamed Laabi, Publié le 30/01/2020 à 11:48, mis à jour le 30/01/2020 à 12:51
Teaser Media
Programme d'appui aux entreprises

Plus que quelques jours avant le lancement du programme d’appui aux jeunes porteurs de projets et aux TPE. Ce programme prévoit un taux d’intérêt plafonné à 2% et à 1,75% dans le monde rural. Des décisions qui interviennent à la suite du discours du roi Mohammed VI prononcé le 11 octobre 2019 au parlement à l’occasion de l’ouverture de la première session de la 4e année législative de la 10 ème législature. Le Roi avait appelé le secteur bancaire à «un engagement plus ferme» et à «une implication positive plus vigoureuse» dans la dynamique de développement que connaît le Maroc.

«Il s’agit d’un engagement national, tous les partenaires doivent s’impliquer à fond, y compris les parlementaires. Dans cette affaire, il n’y a ni opposition ni majorité, c’est le pays qui prime», a déclaré Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al Magrib, ce mercredi à l’ouverture de la conférence nationale sur le financement de l’économie.

 

Amélioration des conditions d'octroi

De son côté, Othman Benjelloun, président du groupement professionnel des banques du Maroc a assuré que «toutes les banques se sont engagées à ce que les délais de réponse aux entrepreneurs ne dépassent pas trois semaines». Ces délais seront d’autant plus facilités que les banques se verront confier par la Caisse centrale de garantie (CCG) la délégation d’octroi de garanties pouvant atteindre jusqu’à 80% du montant du crédit, assure l’Économiste dans son édition du jeudi 30 janvier 2020.

Mohamed Benchaaboun, ministre des Finances a de son côté affirmé que la CCG signera un accord avec chaque banque pour décliner les modalités d’application des dispositions prises. «L’objectif est de clarifier les enjeux et signer les conventions de mise en œuvre». Le ministre a aussi souligné que l’accompagnement régional sera mené par le ministère de l’Intérieur, à travers les Walis, les CRI, les présidents de région pour présenter les offres et toucher tout le territoire.

Cependant, Medias 24 estime que certaines choses restent à éclaircir, notamment les critères et modalités d’accès au crédit, les catégories de bénéficiaires, les produits de financements… etc. La même source souligne qu’il faudra éclaircir le champ d’intervention du Fonds d’appui au financement de l’entrepreneuriat dont la valeur est estimée à 6 milliards de dirhams.

 

 

 

Le projet de loi de Finances 2022 au centre des débats

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, ...

L’État cède 35% de Marsa Maroc à Tanger Med

Dans un communiqué publié ce mardi 27 juillet, Marsa Maroc a annoncé que l’État procèdera à la cession au profit du groupe Tanger Med, d’une participation stratégique à hauteur de 35% du capital socia...

Campagne céréalière 2020-2021 : une très bonne récolte de 103,2 millions de quintaux

La campagne agricole 2020-2021 s’est distinguée par une bonne répartition temporelle de pluviométrie et une occurrence avec les stades clés de développement des céréales (tallage, montaison et remplis...

Tourisme : quelles perspectives pour le deuxième semestre 2021 ?

L’Office national des aéroports (ONDA) a souligné dans un communiqué que le nombre de passagers enr...

En 2020, les investissements directs marocains à l’étranger ont enregistré un repli de 29,3%

L’Office des changes vient de publier son rapport sur la balance des paiements et position extérieure globale du Maroc en 2020. Réalisé sur la base des données 2020 provisoires de la balance des paiem...

DEPF : l’activité économique en rétablissement

Les perspectives d’un rebond de l’activité économique mondiale et du commerce international se conf...