Aller au contenu principal

Ouverture des 3e Assises de la fiscalité à Skhirat

Par Nora Jaafar, Publié le 03/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Les travaux des 3e Assises nationales de la fiscalité ont démarré ce vendredi à Skhirat, sous le thème "Équité fiscale", en présence de nombreux officiels, notamment le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, le ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Benchaâboun, le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Noureddine Boutayeb, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Salaheddine Mezouar, et le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Ahmed Reda Chami.

 

Cet événement vise à développer un système fiscal performant, transparent, équitable et compétitif, reposant sur une imposition plus large et des taux moins élevés.

 

Dans son mot d’ouverture, El Othmani a souligné que « l’objectif de ces Assises est de réviser en profondeur notre système fiscal. Notons que pendant cette longue période de préparation, le comité scientifique a reçu pas moins de 190 contributions.

 

Pour sa part, Mohamed Benchaâboun a fait un diagnostic sans concession du système fiscal actuel, s’attardant, entre autres, sur les incitations fiscales qui perdurent dans le Code général des impôts, sans une évaluation précise et périodique de leur impact économique et social.

 

« Le coût annuel global du dispositif incitatif fiscal actuel est estimé à près de 30 Mds de DH, soit 2,5% du PIB. Le débat national sur la fiscalité, qui a jalonné la préparation de ces Assises, a convergé vers la nécessité de remettre à plat ce dispositif, non seulement pour les problèmes d’iniquité qu’il pose, mais également pour le déséquilibre qu’il pourrait engendrer pour le développement de certains secteurs », explique-t-il.

 

Le ministre préconise ainsi l’approche d’encouragement des opérateurs économiques basée sur les dotations budgétaires, plutôt que des exonérations fiscales.

La BAD soutient la modernisation du secteur ferroviaire du Maroc

La Banque africaine de développement (BAD) a proposé de continuer à aider le Maroc dans sa démarche de modernisation de son secteur ferroviaire. L’institution cherche à contribuer à l’amélioration de ...

Campagne agricole 2020/2021 : Aziz Akhannouch fait le point

Ce lundi 19 avril, lors de son passage à la Chambre des représentants, Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, a souligné que l’actuelle campagne agricole présente de bonnes perspectives de croiss...

CPU : démarrage de l’opération d’immatriculation à la CNSS

Après le coup d’envoi donné par le roi Mohammed VI pour l’accélération de la généralisation de la protection sociale, les choses ont rapidement commencé à bouger. Dans un communiqué adressé à tous les...

Finances publiques : la situation à fin mars

À fin mars 2021, la situation des charges et ressources du Trésor fait ressortir un déficit budgétaire de 6,7 milliards DH (MMDH), contre un excédent de 5,6 MMDH, au titre de la même période de 2020. ...

Échange de données fiscales : quid des Marocains résidant à l’étranger ?

À partir de septembre 2021, le Maroc rejoindra une convention internationale sur les normes fiscale...

Covid-19 : bilan des aides de l'UE au Maroc

Dans son édition de ce jeudi 15 avril, le quotidien Aujourd’hui le Maroc a révélé que depuis l’arrivée de la pandémie du nouveau coronavirus, l’Union européenne (UE) «a décaissé près de cinq milliards...