Aller au contenu principal

Forum mondial de l’économie 2020 : Donald Trump Vs Greta Thunberg

Le 50e Forum économique mondial (WEF) a débuté, ce mardi 21 janvier, dans la ville suisse de Davos. Ce rassemblement, qui va durer quatre jours, présente un programme fortement axé sur le changement climatique. Invités de prestige, le président américain climatosceptique, Donald Trump, et la jeune militante écologiste, Greta Thunberg, ont de par leurs visions diamétralement opposées marqué la première journée de cette édition.

Par Nora Jaafar, Publié le 21/01/2020 à 17:11, mis à jour le 21/01/2020 à 18:07
Teaser Media

Aujourd’hui, le changement climatique monopolise tous les manifestations et débats internationaux. Ainsi, les mesures pour pallier cette crise qui menace tous les pays du monde et leurs économies sont au cœur du 50e Forum économique mondial (WEF). Ce rassemblement annuel de quatre jours, qui connait la participation de plusieurs dirigeants politiques et économiques internationaux, a débuté ce mardi 21 janvier dans la ville suisse de Davos, rapporte le New York Times. Le quotidien américain a indiqué que lors de son discours d’ouverture, le président Donald Trump, qui assume son climatoscepticisme, a fait l’éloge de l’économie américaine, quelques heures avant l’ouverture de son procès de destitution au Sénat à Washington, DC.

Selon Le Monde, ce dernier a fustigé les activistes écologistes, qu’il a qualifiés de «prophètes de malheur», sous le regard de la jeune militante suédoise (17 ans), Greta Thunberg. Tout en dénonçant les «prédictions d’apocalypse» de certains, notamment Thunberg, il a déclaré : «Ce n’est pas une époque pour le pessimisme, mais pour l’optimisme. Ils [les écologistes] avaient prédit une crise de surpopulation dans les années 1960, une famine massive dans les années 1970 et la fin du pétrole dans les années 1980. Ils veulent toujours dominer, transformer et contrôler tous les aspects de nos vies. Nous ne laisserons jamais le socialisme radical détruire notre économie, ruiner notre pays ou supprimer notre liberté». De son côté, Al Jazeera affirme que l’opposition de Trump aux énergies renouvelables, son retrait de l’accord de Paris sur le climat de 2015 et la main libre qu’il a accordée à l’industrie des combustibles fossiles, le mettent en porte-à-faux avec l’ensemble de l’événement.

L’apocalypse climatique

Thunberg, qui a inspiré le mouvement mondial de lutte contre le changement climatique, a dénoncé l’inaction mondiale en matière de changement climatique lors d’un débat à Davos, un peu avant l’intervention de Trump. «Nous nous battons tous pour l’environnement et le climat. Si vous voyez les choses dans une perspective plus large, vous verrez que rien n’a été fait. Il faudra faire bien plus que cela. Ce n’est que le tout début», a-t-elle lancé ce matin, nous apprend Euronews. Elle a ajouté que «le climat et l’environnement sont un sujet d’actualité aujourd’hui, mais en pratique, rien n’a été fait, les émissions de CO2 n’ont pas diminué». Par ailleurs, The Independent a rapporté que des centaines de militants ont marché pendant trois jours de la ville suisse de Landquart vers Davos, appelant les dirigeants mondiaux à fournir davantage d’efforts pour lutter contre le changement climatique.

Enfin, l’édition 2020 du WEF se résume en un seul mot : durabilité. Ce Forum, qui a été créé en 1971, a publié la semaine dernière un rapport sur les risques qui menacent le monde. L’étude a souligné que «le changement climatique s’annonce plus brutal et plus rapide que prévu», et que les températures mondiales sont en passe d’augmenter d’au moins 3 degrés Celsius d’ici la fin du siècle. Les chefs d’entreprise qui participeront au forum seront désireux de vanter leurs mérites en matière de changement climatique, mais ils seront probablement également préoccupés par l’état de l’économie mondiale dont les perspectives, selon le Fonds Monétaire International (FMI), se sont améliorées, mais restent fragiles, indique Reuters. En effet, le FMI a revu à la baisse la croissance mondiale en 2020, estimant qu’elle n’atteindra que 3,3%. L’organisme affirme que la récente trêve dans la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis a apporté une certaine stabilité, mais que de nombreuses menaces subsistent.

France : le pass sanitaire validé tant qu’il n’entrave pas l’accès aux soins

Dans quelques jours, les visiteurs et les patients non urgents en France vont être soumis à une nouvelle mesure. Ce jeudi 5 août, le Conseil constitutionnel du pays a tranché dans l’affaire du fameux ...

Israël mène des frappes aériennes contre le Liban

Ce mercredi 4 août, des frappes aériennes ont eu lieu dans le sud du Liban. L’aviation israélienne a revendiqué ces frappes, soulignant avoir ciblé des sites de lancement de roquettes qui ont lancé de...

Présentation d'Aristote, sa vie et ses œuvres

Aristote n'est sans doute pas le philosophe le plus séduisant de l'Antiquité. Disciple de Platon, il prend ses distances avec la pensée de celui-ci et fonde une école, le Lycée. Il est considéré encor...

France : l’extension du pass sanitaire est-elle conforme à la Constitution ?

Ce jeudi 5 août, le Conseil constitutionnel de France rendra son avis sur l’extension du pass sanitaire. Cette décision majeure et très controversée s’inscrit dans le cadre de la nouvelle loi sanitair...

OMS : appel à un moratoire sur les doses de rappel

Ce mercredi 4 août, Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), a tenu une conférence de presse à Genève, durant la quelle il a appelé à un moratoire su...

Incendies en Grèce : poursuite des évacuations massives

Les habitants et les touristes se trouvant à l’île grecque d’Evia ont fui ce mercredi 4 août vers les rivages côtiers voisins, alors que des flammes se propagent rapidement dans les forêts de pins env...