Aller au contenu principal

Trump signe un accord commercial « historique » avec la Chine

Par Khansaa Bahra, Publié le 16/01/2020 à 15:27, mis à jour le 16/01/2020 à 19:11
Teaser Media

Ce mercredi 15 janvier, Washington et Pékin ont signé un accord de trêve visant à rééquilibrer les échanges commerciaux entre leurs deux nations. Cette ratification marque le début de la première phase des négociations entre les deux plus puissantes économies du monde. Dans une lettre adressée au président américain, Donald Trump, son homologue chinois, Xi Jinping, absent lors de la cérémonie de signature, a salué l’accord, qui est «bon pour la Chine, pour les États-Unis et pour le monde entier». De son côté, Trump a salué cet accord commercial qui constitue, selon lui, «une étape historique, une étape qui n’avait jamais été franchie avec la Chine, vers un accord commercial juste et réciproque entre les États-Unis et la Chine».

L’accord, qui vise à réduire le déficit commercial américain, contient des dispositions relatives à la protection de la propriété intellectuelle et aux conditions de transfert de technologies. Selon le texte, Pékin s’est engagée à acheter 200 milliards de dollars de biens américains, notamment des produits agricoles ou énergétiques. Ces achats devraient largement profiter à la base électorale de Trump, qui se compose principalement d’agriculteurs et d’industriels, victimes de cette guerre commerciale.

Malgré cette victoire politique pour le président républicain, cet accord sino-américain a été accueilli avec beaucoup de scepticisme. Selon des analystes, les points les plus sensibles du conflit qui oppose les deux pays n’ont pas été réglés. En effet, ce traité ne résout pas les problèmes économiques structurels qui ont conduit à cette guerre, n’élimine pas complètement les tarifs qui ont ralenti l’économie mondiale, et de surcroît, fixe des objectifs d’achat difficiles à atteindre.

Futur gouvernement : les attentes des opérateurs économiques

La majorité des composantes du tissu économique marocain se sont réjouis des résultats des élection...

Le soutien public aux associations dépasse 3,6 MMDH en 2018

Le ministère d’État chargé des droits de l’Homme et des relations avec le Parlement vient de publier son rapport annuel sur le partenariat entre l’État et les associations pour l’année 2018. Selon ce ...

Air France-KLM Afrique du Nord-Sahel : un nouveau DG au Maroc

Le 1er septembre, Nicolas Fouquet a été nommé directeur général d’Air France-KLM pour la région Afrique du Nord-Sahel. Cette région, dont le bureau est basé à Casablanca, regroupe sept pays, à savoir ...

Maroc : les chantiers qui attendent le nouveau gouvernement

Après l’euphorie de la victoire, le nouveau gouvernement dirigé par Aziz Akhannouch devra s’atteler...

OMPIC : progression positive des créations d’entreprises

L’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) est un organisme qui met à la disposition des opérateurs économiques et du grand public des bulletins réguliers qui retracent l’ac...

Le Salvador : le bitcoin est désormais une monnaie légale

Étant décentralisées, les cryptomonnaies ne dépendent pas des banques. En raison des fluctuations rapides de leur valeur, elles ont été largement rejetées par l’économie traditionnelle et généralement...