Aller au contenu principal

La Banque Centrale Populaire au chevet des TPE

La Banque Centrale populaire (BCP) a présenté son plan d’accélération de la très petite entreprise (TPE), ce mercredi à Casablanca. Ce plan motivé par l’appel royal prévoit un ensemble de mesures visant à soutenir les auto-entrepreneurs ainsi que les TPE. Pour ce faire, la BCP a signé un ensemble de conventions avec les régions de l’Oriental et de Marrakech-Safi afin de garantir une mobilisation du foncier au profit des porteurs de projet.

Par Mohamed Laabi, Publié le 16/01/2020 à 16:38, mis à jour le 16/01/2020 à 19:14
Teaser Media

La Banque centrale populaire (BCP) se mobilise en faveur des très petites entreprises (TPE). En tout cas, c’est cette volonté que le groupe a mise en avant ce mercredi à Casablanca, lors de la conférence de présentation du nouveau «plan d’accélération pour les TPE».

«Les TPE sont au nombre de 2 millions dont la majorité s’active dans l’informel. À ces entreprises, il faut ajouter plus de 2 millions d’auto-entrepreneurs mais le potentiel de développement de ce tissu économique reste très fragile en raison entre autres de la courte durée de vie de ces entreprise», déclare Mohamed Karim Mounir, président directeur général de la BCP. Il ajoute que «les deux tiers des nouvelles unités disparaissent avant d’atteindre leur cinquième année d’existence, entraînant avec elle les emplois et les richesses créées».

Le nouveau plan d’accélération pour les TPE complète cette démarche. Selon le site éco actu, ce plan s’articule autour de 3 axes clés, à savoir une expérience client améliorée avec des processus optimisés et des compétences renforcées, un réseau de 2 000 points de contact, dont 181 agences dédiées aux TPE, et des partenariats avec les régions pour un écosystème inclusif.

La Banque compte mettre également en place une plateforme réunissant les grandes entreprises et les TPE. Ces dernières auront ainsi la possibilité de rencontrer les grandes structures et postuler aux appels d’offres de ces dernières, rapporte le journal Les Inspirations Éco. En outre, la BCP a entamé une série d’initiatives avec différentes régions pour créer des écosystèmes inclusifs, à même d’accélérer le développement des TPE et accompagner efficacement les porteurs de projets.

«À ce jour, deux conventions ont été signées entre le groupe BCP et les Régions de l’Oriental d’une part, et de Marrakech-Safi d’autre part », a fait savoir Jalil Sebti, directeur général de la BCP. Il a également souligné que « d’autres conventions sont en cours de concrétisation, en partenariat avec les Conseils Régionaux, les Wilayas et les CRI, et qui visent à accompagner le tissu entrepreneurial et à appuyer l’investissement par le biais de solutions dans les domaines, entre autres, du foncier, des locaux industriels et commerciaux et du financement».

Parallèlement au renforcement de sa stratégie dédiée aux entrepreneurs, le groupe BCP a lancé une campagne de communication TPE multi-supports, à travers laquelle il rend hommage à ces entrepreneurs, qui se «retroussent les manches» au quotidien, déterminés à entreprendre, à réussir et à grandir.

Ce qu’il faut retenir de l’African Lion 2021

L’African Lion 2021 touche à sa fin. La 17e édition de cet exercice combiné maroco-américain a tenu...

Tourisme : la détresse des transporteurs touristiques

Alors que le Maroc ouvre petit à petit ses frontières pour accueillir (sous conditions) les Marocai...

Marhaba 2021 : la CNT se mobilise

Dès le lundi 14 juin, la Confédération nationale du Tourisme (CNT) s’est réunie afin de mettre en place la politique d’accueil destinée aux Marocains résidents à l’étranger (MRE), en visite au Maroc a...

Sage présente les résultats de son baromètre TVA

Le leader du marché des solutions de comptabilité, de paie et de gestion commerciale dans le cloud, Sage a organisé une table-ronde sous le thème "Comment la dématérialisation fiscale peut-elle contri...

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...