Aller au contenu principal

Agriculture : les prévisions des 5 prochaines années

Par Khansaa B., Publié le 31/12/2019, mis à jour le 31/12/2019
Teaser Media

Ce lundi 30 décembre, le journal AgriMaroc a rapporté qu’entre 2019 et 2025, plusieurs produits agricoles, notamment les agrumes et les produits laitiers, connaîtront des surplus. En effet, la production du Maroc d’agrumes et de produits laitiers dépasserait le double de la consommation par personne. Le royaume aura également un excédent de 53 % dans la production d’œufs, 44 % dans la production de viande blanche, 41 % dans la production de pomme de terre, 20 % dans la production de tomate et 18 % dans la production de viande rouge.

Durant la même période, le pays devrait connaître une pénurie de céréales. Plus tôt cette année, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture a annoncé que les précipitations irrégulières au cours des trois premiers mois de 2019 ont causé « la diminution du potentiel de rendement » du blé au Maroc. Afin de pallier ce déficit, le Maroc prévoit la suspension des droits d’importation sur le blé tendre et ses dérivés entre janvier et avril 2020. L’huile d’olive et les légumineuses alimentaires devraient également afficher un déficit de production. Un déficit qui risquerait de s’aggraver surtout si les exportations de ces denrées continuent à croitre.

Notons que le secteur agricole marocain représente 19 % du produit intérieur brut du pays, selon les chiffres du gouvernement. Principal levier de l’économie nationale, l’agriculture marocaine est au cœur de la mobilisation du plan « Maroc vert ».


  • Partagez

La crise accélère la relance des entreprises

Fortement impactée par la pandémie du Covid-19, l’économie marocaine cherche à renaître de ses cend...

Tourisme : les opérateurs s’en remettent aux touristes locaux en attendant…

Touché de plein fouet par la pandémie, le secteur du tourisme est bien mal en point. Pour les opéra...

Administration publique, tribunaux… les prémices d’une reprise

Après plus de deux mois d’arrêt, les administrations publiques s’apprêtent à reprendre progressivem...

Maroc : les chantiers reprennent avec prudence

Après avoir été mis à l’arrêt pendant plus de deux mois en raison de la pandémie du nouveau coronavirus, les chantiers ont connu un redémarrage progressif et sécurisé après la fête de l’Aïd Al Fitr, a...

Plan de sauvetage du tourisme : les recommandations des Istiqlaliens

L’alliance des économistes istiqlaliens a émis cette semaine ses propositions au gouvernement pour ...

Relance économique : l’ordonnance de la CGEM

Le patronat propose une batterie de mesures phares pour relancer la machine économique une fois que...