Aller au contenu principal

L’Anapec souhaite atteindre 120 000 clients en 2020

L’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (Anapec) a dévoilé ses objectifs pour l’année 2020, lors de son conseil d’administration tenu en fin de semaine dernière. L’Agence souhaite atteindre la barre des 120 000 clients, soit 26 % de plus que l’objectif 2019 (95 000 clients). Pour ce faire, plusieurs actions sont prévues. L’Anapec prépare également le terrain avant l’arrivée du contrat programme qui devrait le lier à l’État à partir de l’année 2021.

Par Mohamed Laabi, Publié le 30/12/2019 à 17:04, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Pour ses résolutions de l’année 2020, l’Anapec a mis la barre bien haut. L’agence qui tenait son conseil annuel en fin de semaine dernière souhaite atteindre les 120 000 abonnés en 2020. Un chiffre en hausse de 26 % par rapport à ce qui avait été fixé pour l’année 2019. Ces 120 000 insertions, l’Anapec souhaite les obtenir grâce à ses deux programmes, idmaj et Tahfiz. Ces derniers permettent aux entreprises et associations nouvellement créées de bénéficier d’une exonération des charges fiscales et sociales.

 

De nouveaux chantiers sont prévus en vue du contrat-programme que l’agence compte signer avec l’État en 2021, nous informe les Inspirations Éco dans son numéro du lundi 30 décembre 2019. Plus de 6000 porteurs d’emplois seront accompagnés par l’agence (TPE et activités génératrices de revenus) durant cette année 2020, rappelle la même source. L’Anapec assure qu’elle procèdera à une veille des activités porteuses d’auto-emploi afin de poursuivre le renforcement de la synergie avec le dispositif de l’INDH et les autres initiatives régionales et locales.

 

D’un autre côté, l’année 2020 aurait pour mot d’ordre l’amélioration de l’employabilité des jeunes diplômés. L’agence souhaite employer 34 000 chercheurs d’emploi. Pour ce faire, plus de 140 000 entretiens d’orientation professionnelle seront organisés. L’agence prévoit également de faire bénéficier 100 000 personnes des prestations de conseil et de recherche d’emploi, rapporte le site d’Aujourd’hui le Maroc. La même source souligne que l’année prochaine sera également marquée par la refonte du dispositif Taehil à travers une nouvelle vision en accord avec les exigences des entreprises et des secteurs.

 

Pour rappel, le budget de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences alloué au titre de l’année 2020 est estimé à 691,5 millions de DH, répartis entre la gestion (233,5 millions), l’investissement (8 millions), le projet d’initiative à l’emploi (445 millions) et les ressources nettes (5 millions).

BAM table sur le rebond de l'économie

Plus d’un an après que la pandémie de la Covid-19 a plongé le monde dans une crise sanitaire, socia...

PLF 2022 : comme un vent d'optimisme

Lors de sa rencontre, ce mercredi avec les Commissions des finances des deux Chambres du Parlement,...

Ce qu’il faut retenir du Conseil d’Administration de la CGEM

Ce mercredi 28 juillet, à la veille des élections de la Chambre des conseillers, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu son Conseil d’Administration (CA) et une réunion du Co...

M. Benchaâboun présente le cadre général de la loi de Finances 2022

Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, a p...

Renouvèlement des accords entre Renault et le Maroc

Ce mardi 27 juillet, le groupe Renault Maroc a annoncé la signature du renouvèlement de ses accords avec le Maroc sur la période 2021-2030. Cette convention, paraphée dans le cadre du plan d’accélérat...

Le projet de loi de Finances 2022 au centre des débats

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, ...