Aller au contenu principal

Ecoles de la 2ème chance, une nouvelle opportunité pour réussir

Le Maroc a déployé d’énormes efforts dans la réforme de son système éducatif, afin d’offrir à ses enfants en âge de scolarisation une école de qualité et d’équité. Et pourtant, malgré tout le progrès réalisé, le problème de l’abandon scolaire persiste encore avec des élèves se trouvant encore en situation de décrochage ou de déperdition scolaire. Les écoles de la deuxième chance, et maintenant celles de nouvelle génération sont un bon moyen de favoriser leur réintégration scolaire ou de préparer leur insertion professionnelle.

Par Mohamed Laabi, Publié le 30/12/2019 à 14:17, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

La Vision stratégique 2015-2030 a consolidé l’importance de la mise en œuvre des programmes et des actions de lutte contre l’abandon scolaire. Ainsi, le levier 1 consacré à la mise en œuvre du principe de l’égalité d’accès à l’éducation et à la formation » précise qu’il faut « poursuivre les efforts ciblant la lutte contre les déperditions et l’abandon scolaire et tarir leurs sources respectives. Il convient, en outre, d’adopter des programmes encourageant la mobilisation des familles et leur sensibilisation aux dangers de l’abandon scolaire précoce. Dans le même sens, il est opportun de consolider le rôle de « l’école de la deuxième chance » en vue de favoriser la réintégration des jeunes, soit dans l’enseignement formel ou la formation professionnelle, soit à les préparer à l’insertion socioprofessionnelle ».

 

Dans la même perspective, la loi-cadre 51-17 réitère le même engagement de « lutter contre la déperdition et le décrochage scolaire avec tous les moyens disponibles et réintégrer les apprenants qui abandonnent l’école dans le cadre du système d’éducation, de formation et de rechercher scientifique ou les préparer à l’insertion professionnelle ».

 

Dans ce cadre, le ministère de l’Éducation Nationale de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a adopté un programme d’éducation non formelle qui représente un levier de base grâce auquel le ministère aspire à lutter contre l’abandon scolaire. En effet, ce programme offre la possibilité aux enfants et aux jeunes qui abandonnent les rangs du cycle de l’éducation obligatoire avant terme de réintégrer le système de l’enseignement ou de la formation. Le nombre des bénéficiaires des programmes d’éducation non-formelle pour l’année 2018-2019 s’élève à 67000.

 

« L’école de la deuxième chance » s’inscrit également dans ces initiatives de lutte contre l’abandon scolaire. Ces écoles sont réalisées dans le cadre de partenariats avec la société civile. L’objectif est d’assurer aux enfants non-scolarisés dans ces centres, un rattrapage et une réinsertion au sein du système scolaire et de formation. Cette dynamique s’est renforcée par l’adoption des centres de la « deuxième chance nouvelle génération » qui proposent aux jeunes de 13 à 18 ans une offre scolaire caractérisée par la combinaison de la qualification scolaire et l’initiation à la formation professionnelle.

 

L’engagement a pris un nouvel élan dans le cadre de la mise en œuvre des engagements présentés le 17 septembre 2018 devant le Roi Mohammed VI. Ces engagements concernent l’élargissement du réseau des « écoles de la deuxième chance, nouvelle génération » avec la signature de 46 accords de partenariat entre les 12 académies régionales de l'éducation et de la Formation du Royaume et des associations de la société civile. Ce réseau de 46 nouveaux centres va s’ajouter aux 32 centres existants, ce qui a permis au titre de l’année scolaire 2018-2019 l’accueil de 3.625 jeunes ayant abandonné leur scolarité.

 

Actuellement le nombre des bénéficiaires à l’échelle nationale du programme « école de la deuxième chance » est d’environ 32 000 dont 6000 dans les écoles de nouvelle génération. En termes de ciblage, les écoles de la deuxième chance «nouvelle génération » accueillent non seulement des enfants et des jeunes marocains, mais, ils offrent leurs services à tous les enfants de la communauté marocaine vivant à l’étranger et qui ont regagné le Maroc et les enfants étrangers issus d’autres systèmes éducatifs ainsi que les enfants d’immigrés.

Comment se rendre aux États-Unis depuis le Maroc ?

À partir du 9 juin, les flux de voyageurs entre le Maroc et les pays étrangers seront rouverts selon les modalités de chaque pays. Les États-Unis, qui font partie chaque été des destinations touristiq...

Elections 2021 : le scrutin des représentants du personnel ouvre le bal des résultats

Les premiers chiffres des élections syndicales annoncent une véritable avance des syndicats de l’Un...

Le Maroc n’est pas à l’abri d’une 3e vague de la Covid-19

La campagne de vaccination contre la Covid-19 reprend de la vitesse après avoir ralenti ces dernièr...

RAM : lancement de vols additionnels en provenance de 10 villes européennes

Dans un message publié ce lundi 21 juin sur son compte Twitter, la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a annoncé le lancement imminent de vols additionnels en provenance de 10 villes eu...

Marhaba 2021 : le récap des offres exceptionnelles

Le lundi 21 juin est le premier jour de l'été, l’occasion pour un nombre important de Marocains de ...

Baccalauréat 2021: réussite de 221.031 bacheliers

Le ministère de l’Éducation nationale (MEN) a annoncé, ce dimanche 20 juin, que le taux de réussite à l’examen national normalisé du baccalauréat a atteint 68,43% cette année. Ainsi, 221.031 bachelier...