Aller au contenu principal

Eau : une feuille de route pour les 30 prochaines années

Ce mercredi à Rabat, le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a présidé une réunion de la commission ministérielle de l’eau. Ce projet, qui s’étale sur les 30 prochaines années, est considéré comme une mesure phare pour faire face aux futurs défis liés à la préservation de l’eau. La valeur de ce projet de grande envergure est estimée à 383 milliards de dirhams, dont une grande partie sera soutenue par l’administration publique.

Par Mohamed Laabi, Publié le 26/12/2019 à 17:03, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Un nouveau plan pour la préservation de l’eau voit le jour au Maroc. Ce dernier est le prolongement du programme prioritaire de l’eau approuvé par le roi Mohammed VI, rapporte le Matin dans son numéro du jeudi 26 décembre 2019. À ce titre, une réunion de la commission ministérielle de l’eau a eu lieu ce mercredi à Rabat, en présence de plusieurs responsables gouvernementaux avec à leur tête le chef de gouvernement, Saad Dine El Otmani. Ce dernier a assisté à la présentation des grandes lignes de ce projet, qui s’étale sur les 30 prochaines années, et dont le coût global est estimé à 383 milliards de dirhams.

 

Abdelkader Amara, ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, a pris la parole durant cette rencontre pour présenter les différents piliers de l’élaboration du Plan National de l’Eau (PNE). Amara a passé en revue les différentes composantes du PNE, qui se basent sur un diagnostic de la situation actuelle.

  

En d’autres termes, ce projet vise à améliorer l’offre en eau à travers la construction de barrages, le dessalement de l’eau de mer, l’intégration de tous les centres ruraux dans les systèmes structurés d’approvisionnement en eau potable, la mise à disposition des ressources en eau nécessaires au développement d’une agriculture durable et la lutte contre la pollution.

 

Le changement climatique au cœur des préoccupations de l’État

Lors de cette réunion, le chef de l’exécutif a souligné l’importance que le Maroc attache à la problématique du changement climatique. Il a aussi rappelé que le royaume prend part à toutes les initiatives liées aux défis climatiques à travers le monde, notamment celles qui visent à assurer les ressources nécessaires en eau, rapporte le site de Telquel.

 

Rappelons qu’en plus d’El Otmani et de Amara, étaient présent à cette rencontre le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, et la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Nouzha Bouchareb.

Kenzi Sidi Maarouf Hotel : réouverture du Rooftop et du SPA

Le Le groupe Kenzi a annoncé via un communiqué la réouverture du Rooftop de son hôtel de Sidi Maarouf. Doté d'une piscine à ciel ouvert surplombant la ville de Casablanca, loin du brouhaha de la m...

Kenzi Hotels : réduction pour les Marocains d'ici et d'ailleurs

Kenzi Hotels à travers l'ensemble de ses établissements au Maroc accueille à bras ouverts les Marocains du monde et les Marocains résidant dans le royaume. Présente dans six villes marocaines (Casabl...

IDE : le Maroc maintient son attractivité

Les flux des Investissements directs étrangers (IDE) vers le Maroc sont restés en 2020 quasiment inchangés à 1,8 milliard de dollars, selon le Rapport 2021 sur l'investissement dans le monde, élaboré ...

Industrie minière : l'ambitieux Plan Maroc Mines

Le Maroc veut révolutionner l'industrie minière avec un nouveau plan d'investissement de 1,7 milliard de dollars d'ici 2030. Le ministère de l'Énergie, des Mines et de l'Environnement ambitionne d'...

Immovert Placement : le Groupe Crédit Agricole du Maroc obtient l’agrément pour son OPCI

Dans un communiqué publié ce lundi 21 juin, le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) a indiqué avoir obtenu l’agrément de l’Autorité marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) pour son premier OPCI "Imm...

BAM : taux directeur inchangé à 1,5%

Le Conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) a décidé, mardi, de maintenir inchangé le taux directeur à 1,5% à l'issue de sa deuxième réunion trimestrielle de l'année 2021. «Le Conseil a estimé que l'orient...