Aller au contenu principal

Hôtellerie de luxe : La Mamounia reste sous pavillon marocain

Suite à l’actualisation de la liste des entreprises privatisables, La Mamounia y a fait son apparition. Beaucoup avait craint que ce bijou de famille change de nationalité. Finalement, l’OCP et le Fonds Hassan II font leur entrée au capital aux côtés de l’ONCF qui était jusqu’ici l’actionnaire de référence. En plus de La Mamounia, l’entité commune qui sera créée aura en portefeuille trois autres actifs : le Palais Jamaï à Fès, Michlifen Ifrane Suites & Spa et Marchica Lagoon Resort. Les nouveaux actionnaires ne sont pas des novices dans le secteur de l’hôtellerie.

Par J.R.Y, Publié le 23/12/2019 à 15:27, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

L’État n’a pas cédé aux sirènes des investisseurs étrangers. Le prestigieux hôtel La Mamounia restera marocain. Suite à l’actualisation de la liste des entreprises privatisables, La Mamounia y a fait son apparition. Beaucoup avaient craint que ce bijou de famille ne change de nationalité. Finalement, l’OCP et le Fonds Hassan II font leur entrée au capital aux côtés de l’ONCF qui était jusqu’ici l’actionnaire de référence. En réalité, les trois entités vont constituer une alliance qui va gérer les actifs hôteliers détenus par l’ONCF.

 

À La Mamounia, s’ajoutent le Palais Jamaï à Fès, Michlifen Ifrane Suites & Spa et Marchica Lagoon Resort. « Ce partenariat permettra de développer les joyaux de l’hôtellerie nationale, en maintenant une gouvernance marocaine et en générant de nouvelles opportunités de croissance dans le segment », lit-on dans un communiqué du trio. Cette alliance dans laquelle l’ONCF sera minoritaire va permettre à l’Office de se concentrer sur son cœur de métier et par la même occasion de mobiliser du cash pour améliorer sa situation financière. Pour rappel, l’ONCF connaît des problèmes de trésorerie, ce qui se répercute sur son écosystème, notamment ces prestataires.

 

Les nouveaux actionnaires ne sont pas des novices dans le secteur de l’hôtellerie. L’OCP a une expérience, mais loin du segment du luxe. Le groupe minier a développé des actifs hôteliers dans ses régions d’implantations. Le développement de ces actifs est beaucoup plus lié à son activité qu’à une volonté pure d’investir dans le secteur. Le Fonds Hassan II a déjà plusieurs actes dans le secteur touristique à son actif.

 

La Mamounia figure régulièrement dans la Gold List, un classement des meilleurs hôtels du monde établi par Conde Nast Traveller, une référence dans son domaine. Le palace figure dans la liste 2020 en compagnie de quatre autres hôtels : Palais Es Saadi, L’Hôtel Marrakech, Hôtel Nord-Pinus Tangier et Royal Mansour. En 2020, La Mamounia fermera ses portes pendant plus de trois mois entre mai et septembre pour un relifting.

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...