Aller au contenu principal

Anti-blanchiment : le Maroc renforce son dispositif

L’Unité de traitement du renseignement financier (UTRF) va faire peau neuve et renforcer son action anti-blanchiment. Ce jeudi, le projet de réforme a été adopté en conseil de gouvernement. Idéalement, le Maroc voudrait finaliser ce chantier avant la fin du premier trimestre 2020, avant la prochaine évaluation du Groupement d’action financière. Cette année, les déclarations de soupçons de blanchiment d’argent adressées à l’UTRF sont en forte hausse.

Par J.R.Y, Publié le 29/11/2019 à 17:14, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Plus de 1 000 déclarations de soupçons de blanchiment d’argent ont été adressées à l’Unité de traitement du renseignement financier (UTRF) l’année dernière. Ces déclarations ont augmenté de moitié en un an. Par ailleurs, une trentaine de déclarations portaient sur des soupçons de financement du terrorisme. L’UTRF va faire peau neuve et renforcer son action anti-blanchiment. Le projet de réforme a été adopté ce jeudi 28 novembre en conseil de gouvernement. Idéalement, le Maroc voudrait finaliser ce chantier avant la fin du premier trimestre 2020. La prochaine évaluation du Groupement d’action financière interviendra en mars prochain. Tous ces efforts visent notamment à maintenir une bonne image du Maroc à l’international.

 

Le secteur financier est l’un des canaux par lesquels le blanchiment pourrait s’opérer. Ces dernières années, il est moins facile de passer par ce circuit, les régulateurs (Bank Al-Maghrib, l’Autorité des assurances et l’Autorité du marché des capitaux) ayant resserré les verrous. L’époque où l’on pouvait déposer un gros montant à la banque sans justificatif est révolue. À partir d’un certain seuil, il faudra renseigner un formulaire et les personnes qui ne sont pas disposées à se conformer à ces exigences sont simplement éconduites. Pour les sociétés de Bourse par exemple, les opérations portant sur des montants anormalement élevés et sans commune mesure avec l’historique d’un client doivent être immédiatement signalées au responsable de la conformité tout comme les montages complexes, douteux ou n’ayant pas de justification économique ou d’objet licite apparent.

 

La conformité est devenue un sujet primordial. Les établissements financiers encourent de grosses amendes s’ils ne mettent pas en place un dispositif anti-blanchiment efficace. En cas de manquement, les établissements sous le contrôle de l’Autorité des assurances ou le cas échéant leurs dirigeants et agents encourent une amende pouvant atteindre 500 000 DH et une action en responsabilité pénale selon la gravité des faits. Ce qui est peut-être plus affligeant pour les institutions financières est le risque d’image. Aucune banque ne voudrait voir son nom associé au blanchiment d’argent ou au financement du terrorisme. 

Ce qu’il faut retenir de l’African Lion 2021

L’African Lion 2021 touche à sa fin. La 17e édition de cet exercice combiné maroco-américain a tenu...

Tourisme : la détresse des transporteurs touristiques

Alors que le Maroc ouvre petit à petit ses frontières pour accueillir (sous conditions) les Marocai...

Marhaba 2021 : la CNT se mobilise

Dès le lundi 14 juin, la Confédération nationale du Tourisme (CNT) s’est réunie afin de mettre en place la politique d’accueil destinée aux Marocains résidents à l’étranger (MRE), en visite au Maroc a...

Sage présente les résultats de son baromètre TVA

Le leader du marché des solutions de comptabilité, de paie et de gestion commerciale dans le cloud, Sage a organisé une table-ronde sous le thème "Comment la dématérialisation fiscale peut-elle contri...

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...