Aller au contenu principal

Guerre commerciale Chine-USA : les enjeux sont élevés

Par Khansaa Bahra, Publié le 22/11/2019 à 12:19, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Ce jeudi 21 novembre, le président chinois Xi Jinping a déclaré que son pays souhaite conclure un accord commercial initial avec les États-Unis, mais « n’a pas peur » d’une guerre commerciale prolongée. « Nous ne reculerons pas devant un tel combat », a lancé Xi à plusieurs responsables américains et personnalités étrangères à Pékin, ajoutant : « Nous voulons œuvrer pour un accord de première phase fondé sur le respect mutuel et l’égalité ». Il a également indiqué que bien que la Chine tente toujours d’éviter une guerre commerciale, elle n’hésiterait pas à exercer des représailles si nécessaire.

 

Cette déclaration intervient après des mois d’impasse, alors que les discussions entre les deux parties se compliquent. Les craintes d’un échec des négociations se sont intensifiées ce mardi 19 novembre, après l’adoption par le Sénat américain d’un projet de loi soutenant les manifestants de Hong Kong. Selon la Chine, ce texte « vise à semer le chaos, voire même à détruire » l’ancienne colonie britannique. De plus, Donald Trump, estimant que les Chinois « ne font pas leur part », considère désormais qu’annuler des surtaxes imposées à Pékin ne serait pas bon pour les États-Unis. En plus de l’instauration des surtaxes prévues le 15 décembre, il menace désormais d’augmenter « encore plus » les tarifs douaniers.

 

 

Par ailleurs, les experts ont mis en garde contre l’escalade de la guerre commerciale entre les deux plus grandes économies du monde, qui pourrait être fatidique pour l’économie mondiale. En effet, selon les estimations du Fonds monétaire international (FMI), « les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine réduiront cumulativement le niveau du PIB mondial de 0,8 % d’ici à 2020 ».

Le projet de loi de Finances 2022 au centre des débats

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, ...

L’État cède 35% de Marsa Maroc à Tanger Med

Dans un communiqué publié ce mardi 27 juillet, Marsa Maroc a annoncé que l’État procèdera à la cession au profit du groupe Tanger Med, d’une participation stratégique à hauteur de 35% du capital socia...

Campagne céréalière 2020-2021 : une très bonne récolte de 103,2 millions de quintaux

La campagne agricole 2020-2021 s’est distinguée par une bonne répartition temporelle de pluviométrie et une occurrence avec les stades clés de développement des céréales (tallage, montaison et remplis...

Tourisme : quelles perspectives pour le deuxième semestre 2021 ?

L’Office national des aéroports (ONDA) a souligné dans un communiqué que le nombre de passagers enr...

En 2020, les investissements directs marocains à l’étranger ont enregistré un repli de 29,3%

L’Office des changes vient de publier son rapport sur la balance des paiements et position extérieure globale du Maroc en 2020. Réalisé sur la base des données 2020 provisoires de la balance des paiem...

DEPF : l’activité économique en rétablissement

Les perspectives d’un rebond de l’activité économique mondiale et du commerce international se conf...