Aller au contenu principal

Guerre commerciale Chine-USA : les enjeux sont élevés

Par Khansaa Bahra, Publié le 22/11/2019 à 12:19, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Ce jeudi 21 novembre, le président chinois Xi Jinping a déclaré que son pays souhaite conclure un accord commercial initial avec les États-Unis, mais « n’a pas peur » d’une guerre commerciale prolongée. « Nous ne reculerons pas devant un tel combat », a lancé Xi à plusieurs responsables américains et personnalités étrangères à Pékin, ajoutant : « Nous voulons œuvrer pour un accord de première phase fondé sur le respect mutuel et l’égalité ». Il a également indiqué que bien que la Chine tente toujours d’éviter une guerre commerciale, elle n’hésiterait pas à exercer des représailles si nécessaire.

 

Cette déclaration intervient après des mois d’impasse, alors que les discussions entre les deux parties se compliquent. Les craintes d’un échec des négociations se sont intensifiées ce mardi 19 novembre, après l’adoption par le Sénat américain d’un projet de loi soutenant les manifestants de Hong Kong. Selon la Chine, ce texte « vise à semer le chaos, voire même à détruire » l’ancienne colonie britannique. De plus, Donald Trump, estimant que les Chinois « ne font pas leur part », considère désormais qu’annuler des surtaxes imposées à Pékin ne serait pas bon pour les États-Unis. En plus de l’instauration des surtaxes prévues le 15 décembre, il menace désormais d’augmenter « encore plus » les tarifs douaniers.

 

 

Par ailleurs, les experts ont mis en garde contre l’escalade de la guerre commerciale entre les deux plus grandes économies du monde, qui pourrait être fatidique pour l’économie mondiale. En effet, selon les estimations du Fonds monétaire international (FMI), « les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine réduiront cumulativement le niveau du PIB mondial de 0,8 % d’ici à 2020 ».

BAM : ce qu’il faut retenir du point de presse de Jouahri

Abdellatif Jouahri, wali de la banque centrale, a tenu ce mardi 22 juin 2021 une conférence de pres...

DEPF : la reprise se dessine

Au titre de ce mois de juin, la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, vient de publier sa de...

Kenzi Sidi Maarouf Hotel : réouverture du Rooftop et du SPA

Le Le groupe Kenzi a annoncé via un communiqué la réouverture du Rooftop de son hôtel de Sidi Maarouf. Doté d'une piscine à ciel ouvert surplombant la ville de Casablanca, loin du brouhaha de la m...

Kenzi Hotels : réduction pour les Marocains d'ici et d'ailleurs

Kenzi Hotels à travers l'ensemble de ses établissements au Maroc accueille à bras ouverts les Marocains du monde et les Marocains résidant dans le royaume. Présente dans six villes marocaines (Casabl...

IDE : le Maroc maintient son attractivité

Les flux des Investissements directs étrangers (IDE) vers le Maroc sont restés en 2020 quasiment inchangés à 1,8 milliard de dollars, selon le Rapport 2021 sur l'investissement dans le monde, élaboré ...

Industrie minière : l'ambitieux Plan Maroc Mines

Le Maroc veut révolutionner l'industrie minière avec un nouveau plan d'investissement de 1,7 milliard de dollars d'ici 2030. Le ministère de l'Énergie, des Mines et de l'Environnement ambitionne d'...