Aller au contenu principal

Ce que les élections législatives en Espagne impliquent pour le Maroc

Par Khansaa Bahra, Publié le 12/11/2019 à 11:55, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

En crise politique depuis quelques mois, l’Espagne plonge dans l’incertitude après les élections du dimanche 10 novembre. Selon L’Économiste, puisqu’aucune des principales forces politiques n’a réussi à obtenir la majorité pour gouverner, il sera impératif de nouer des alliances pour atteindre les 176 sièges requis pour une majorité absolue. Toutefois, les socialistes de gauche (PSOE) ont conservé leur place en tant que principale puissance au parlement espagnol en remportant 120 sièges sur 350. Selon Les éco, cette victoire permettra au PSOE et au Maroc de poursuivre leur collaboration concernant divers sujets, notamment la migration. En effet, lors d’un débat télévisé organisé avant les élections législatives, Pedro Sanchez, président du gouvernement et chef du PSOE, avait déclaré : « nous avons réussi à réduire de plus de 50 % le nombre d’immigrés clandestins atteignant nos côtes grâce à la coopération avec nos partenaires, en particulier avec le Maroc », dans le cadre d’une « approche humanitaire, un dialogue et une coopération avec les pays d’origine et de transit tels que le Maroc ».

 

En revanche, le fait marquant de ces élections est la montée du parti VOX de l’extrême droite, qui a réussi à doubler son nombre de sièges (52 contre 24 en avril) pour devenir la troisième force politique du pays. Les électeurs de Ceuta, l’enclave espagnole au Maroc, ont voté pour Vox, considéré comme un parti anti-immigré et anti-musulman. Le chef de Vox, Santiago Abascal, a appelé l’Espagne à construire un mur autour de Ceuta et Melilla pour lutter contre l’immigration clandestine, affirmant que le Maroc devrait en assumer les coûts. Il a également proposé que l’Espagne expulse tous les migrants sans papiers ainsi que tous les migrants légaux qui ont commis un crime et a réclamé que le gouvernement ferme des mosquées « fondamentalistes ».

Sommet US-UE : la Covid-19, le climat et le commerce à l’ordre du jour

Les États-Unis et l’Union européenne ont convenu d’une trêve de cinq ans dans leur différend de longue date sur les subventions accordées aux constructeurs aéronautiques. Cette annonce a été faite ce ...

L’Otan réaffirme sa force et interpelle la Russie et la Chine

Les 30 États membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan) ont clôturé leur somme...

Covid-19 : 2.000 euros pour discréditer le vaccin de Pfizer

Alors que la pénurie de vaccins contre la Covid-10 handicape les campagnes de vaccination de plusieurs pays, certains influenceurs ont été sollicités pour discréditer le vaccin de Pfizer. Dans ce podc...

G7 : un front uni pour vacciner plus contre la Covid-19 et protéger le climat

Ce dimanche 13 juin, après trois jours d’intenses discussions, le sommet de Carbis Bay, en Cornouailles, des sept pays les plus industrialisés (G7), s’est achevé. À l’issue de cet évènement, les dirig...

Mexique : les violences meurtrières envers les journalistes

25 ans après, les médias internationaux, coordonnés par Forbidden Stories ont décidé d’enquêter sur les violences meurtrières dont sont victimes les journalistes au Mexique. Le lancement de cette inve...

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...