Aller au contenu principal

Ce que les élections législatives en Espagne impliquent pour le Maroc

Par Khansaa Bahra, Publié le 12/11/2019 à 11:55, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

En crise politique depuis quelques mois, l’Espagne plonge dans l’incertitude après les élections du dimanche 10 novembre. Selon L’Économiste, puisqu’aucune des principales forces politiques n’a réussi à obtenir la majorité pour gouverner, il sera impératif de nouer des alliances pour atteindre les 176 sièges requis pour une majorité absolue. Toutefois, les socialistes de gauche (PSOE) ont conservé leur place en tant que principale puissance au parlement espagnol en remportant 120 sièges sur 350. Selon Les éco, cette victoire permettra au PSOE et au Maroc de poursuivre leur collaboration concernant divers sujets, notamment la migration. En effet, lors d’un débat télévisé organisé avant les élections législatives, Pedro Sanchez, président du gouvernement et chef du PSOE, avait déclaré : « nous avons réussi à réduire de plus de 50 % le nombre d’immigrés clandestins atteignant nos côtes grâce à la coopération avec nos partenaires, en particulier avec le Maroc », dans le cadre d’une « approche humanitaire, un dialogue et une coopération avec les pays d’origine et de transit tels que le Maroc ».

 

En revanche, le fait marquant de ces élections est la montée du parti VOX de l’extrême droite, qui a réussi à doubler son nombre de sièges (52 contre 24 en avril) pour devenir la troisième force politique du pays. Les électeurs de Ceuta, l’enclave espagnole au Maroc, ont voté pour Vox, considéré comme un parti anti-immigré et anti-musulman. Le chef de Vox, Santiago Abascal, a appelé l’Espagne à construire un mur autour de Ceuta et Melilla pour lutter contre l’immigration clandestine, affirmant que le Maroc devrait en assumer les coûts. Il a également proposé que l’Espagne expulse tous les migrants sans papiers ainsi que tous les migrants légaux qui ont commis un crime et a réclamé que le gouvernement ferme des mosquées « fondamentalistes ».

Liban : le nouveau Premier ministre vise à former au plus vite un gouvernement

Le Premier ministre libanais désigné, Najib Mikati, a déclaré ce mercredi 28 juillet qu’il espère former rapidement un gouvernement après avoir obtenu l’approbation du président Michel Aoun pour la pl...

La guerre dans l'espace a-t-elle déjà commencé ?

En 2020, quelques semaines après l’annonce par l’ancien président américain Donald Trump de la création d’une Space Force, deux satellites russes auraient pris en chasse un satellite-espion américain....

FMI : l’accès inégal aux vaccins creuse les inégalités économiques

Ce mardi 27 juillet, le Fonds monétaire international (FMI) a publié ses prévisions économiques mondiales actualisées. Dans ce rapport, l’institution internationale, qui maintient sa prévision de croi...

Démarrage du plus grand procès pénal de l’histoire moderne du Vatican

Un cardinal catholique romain, autrefois proche allié du pape François, va être jugé au Vatican, pour avoir détourné des fonds de l’Église dans un projet immobilier ruineux à Londres. Le cardinal en q...

Biden met fin à la mission de combat des troupes américaines en Irak

Ce lundi 26 juillet, le président américain Joe Biden et le Premier ministre irakien Moustafa al Kadhimi ont signé un accord mettant formellement fin à la mission de combat de l’armée américaine en Ir...

Les projets transhumanistes financés par des milliardaires

Plusieurs idées révolutionneront le monde de demain : aller sur Mars, ne plus vieillir, survivre aux maladies, guérir d’un handicap ou conserver son esprit à tout jamais... Ces idées sont souvent port...