Aller au contenu principal

Twitter interdira toute publicité à caractère politique sur son réseau

Contrairement à Mark Zuckerberg, Jack Dorsey, le co-fondateur de Twitter, a annoncé ce mercredi 30 octobre que son réseau n’acceptera plus de promotions politiques à partir du 22 novembre, soulignant que l’audience de ce type de messages devait « se mériter et non s’acheter ». Cette décision concernera à la fois les publicités de candidats et d’idéologies, bien que d’autres exceptions seront toujours autorisées, notamment les annonces encourageant l’inscription des électeurs.

Par Khansaa Bahra, Publié le 31/10/2019 à 10:55, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

 

Twitter a pris la décision « de mettre fin à toute publicité politique ». Cette nouvelle politique entrera en vigueur le 22 novembre et s’appliquera dans le monde entier à toutes les publicités relatives aux campagnes électorales, ainsi que celles liées à des sujets politiques. Dans une série de Tweets, Jack Dorsey a expliqué sa décision, soulignant que « payer pour avoir de l’audience supprime le libre choix et impose aux gens des messages politiques parfaitement optimisés et ciblés... Les choix politiques ne doivent pas être pollués par l’argent ».

 

 

 

Cette annonce intervient dans le cadre de débats intenses sur le traitement des messages politiques par les réseaux sociaux, qui tirent l’essentiel de leurs revenus de la publicité. Ces entreprises, en particulier Facebook, ont été critiquées pour avoir permis à des politiciens de diffuser de fausses annonces sur leurs plateformes. De plus, l’explication avancée par Dorsey semble contenir plusieurs références et réponses aux arguments présentés sur la même question par Facebook ces dernières semaines. En effet, Mark Zuckerberg a récemment défendu sa politique, affirmant qu’interdire de telles annonces n’est qu’une autre forme de censure. Il a pointé du doigt d’autres plateformes qui acceptent également les annonces trompeuses.

Un dîner en l'honneur de la délégation du Hamas

Dans son journal télévisé arabophone de 21h, la première chaine de télévision marocaine a révélé que le roi Mohammed VI a offert un dîner en l’honneur d’Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, a...

Élections 2021 : une commission de suivi créée

Sur instructions royales, la commission centrale chargée du suivi des élections a été créée ce mard...

Résolution du conflit israélo-palestinien : le rôle significatif du Maroc

Convié par le Parti de la justice et du développement (PJD), Ismail Haniyeh, chef du mouvement pale...

Le Conseil de coopération du Golfe exprime son soutien au Maroc

Ce mercredi 16 juin à Riyad, le conseil ministériel du Conseil de coopération du Golfe (CCG) a tenu sa 148e session. À l’issue de cette réunion, le CCG a publié un communiqué dans lequel il souligne l...

Arrivée du chef du mouvement Hamas au Maroc

Une première. Ce mercredi 16 juin à Rabat, Saad Dine El Otmani, chef du gouvernement, ainsi que d’autres politiciens marocains ont reçu Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, accompagné par une...

Maroc-Espagne : entre préoccupations et fake news

La responsable de la diplomatie espagnole a récemment exprimé son intention de rester discrète au s...