Aller au contenu principal

Doing Business: les RNIstes taclent le PJD

Le RNI et le PJD continuent de se livrer un véritable bras de fer au siège du parlement. Cette fois, le sujet de leur dispute est le classement Doing Business publié par la banque mondiale la semaine dernière et qui concerne l’environnement des affaires de chaque pays. Le Maroc s’est hissé à la 53e place mondiale sur 190 pays. Le RNI estime que c’est grâce à ses ministres des Finances, de l’Industrie et du Commerce, ainsi que celui de l’Agriculture, que le royaume a pu avancer dans ce classement. Un avis que ne partagent pas les hommes d’El Otmani.

Par Mohamed Laabi, Publié le 31/10/2019 à 11:20, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

La chambre des représentants du parlement a été, le mercredi 30 octobre, le théâtre d’un échange intense entre députés Pjdistes et Rnistes. Les deux partis politiques s’approprient les résultats du récent rapport de la banque mondiale, qui note chaque pays pour son environnement des affaires. Pour rappel, le Maroc a gagné 7 places dans ce classement publié la semaine dernière et occupe désormais la 53e position mondiale.

 

Lors de son intervention, Mustapha El Ibrahimi, chef du groupe parlementaire du PJD a demandé au ministre Mohamed Benchaâboun de donner plus d’importance et d’autonomie aux directeurs centraux de son ministère afin de poursuivre la progression dans ce classement, rapporte le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia dans son numéro du jeudi 31 octobre 2019.

La réponse du RNI n’a pas tardé. Taoufiq Kamil, chef du groupe parlementaire du parti de la colombe a déclaré que le mérite de hisser le royaume dans ce classement revient aux ministres RNistes des Finances, du Commerce, de l’Industrie, de l’Agriculture et de la Pêche maritime.

 

« Nous sommes fiers de ce qu’ont pu réaliser nos ministres durant leur parcours gouvernemental et particulièrement dans ce gouvernement actuel. Depuis la publication de ce classement, certains veulent s’adjuger tous les efforts que nous avons consentis pour en arriver là. Je demande au chef du gouvernement Saad Dine El Otmani d’établir le bilan de chaque département ministériel et d’évaluer son impact sur le vécu des citoyens », réclame Kamil.

 

Lors de son passage au grand oral, le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a souligné que les progrès accomplis par le Maroc dans ce classement ont été réalisés grâce aux réformes et mesures des différentes parties prenantes et qui ont contribué à la qualité des services des citoyens, souligne le site Hespress FR.

 

Interdiction de la saisie des biens de l’État : Le RNI-UC s’y oppose

Concernant le projet de loi de finances 2020, le groupe parlementaire RNI-UC a clarifié sa position par rapport à l’article 9 du projet qui interdit la saisie des biens de l’État même si elle est ordonnée par la justice. Selon Al Ahdath Al Maghribia, le groupe parlementaire s’oppose catégoriquement à cette mesure, car elle porte atteinte aux dispositions constitutionnelles énoncées dans l’article 126 de la loi. D’un autre côté, le groupe parlementaire estime que cette mesure risque de briser tous les efforts de l’État qui veille à améliorer l’environnement des affaires et encourager l’investissement au royaume.

 

Ce classement Doing Business reste à considérer avec du recul et il existe un réel décalage entre les résultats de la banque mondiale et le vécu quotidien des investisseurs et des entreprises au Maroc. Rappelons que les fermetures d'entreprises ont connu une augmentation de 9% sur le premier semestre ou encore que le HCP nous informe que le taux d’activité et d’emploi est en baisse. Des chiffres qui nous interpellent et qui ne requièrent pas la revendication des partis politiques.

Maroc-Espagne : des migrants clandestins marocains encore à Sebta

3.000 migrants clandestins marocains, dont 830 mineurs, sont encore sur le "territoire espagnol", et ce un mois après la crise migratoire de Sebta. C’est ce qu’a affirmé Juan Vivas, chef du gouverneme...

Un dîner en l'honneur de la délégation du Hamas

Dans son journal télévisé arabophone de 21h, la première chaine de télévision marocaine a révélé que le roi Mohammed VI a offert un dîner en l’honneur d’Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, a...

Élections 2021 : une commission de suivi créée

Sur instructions royales, la commission centrale chargée du suivi des élections a été créée ce mard...

Résolution du conflit israélo-palestinien : le rôle significatif du Maroc

Convié par le Parti de la justice et du développement (PJD), Ismail Haniyeh, chef du mouvement pale...

Le Conseil de coopération du Golfe exprime son soutien au Maroc

Ce mercredi 16 juin à Riyad, le conseil ministériel du Conseil de coopération du Golfe (CCG) a tenu sa 148e session. À l’issue de cette réunion, le CCG a publié un communiqué dans lequel il souligne l...

Arrivée du chef du mouvement Hamas au Maroc

Une première. Ce mercredi 16 juin à Rabat, Saad Dine El Otmani, chef du gouvernement, ainsi que d’autres politiciens marocains ont reçu Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, accompagné par une...