Aller au contenu principal

Accusée de racisme et de discrimination, la CTM réagit

Depuis hier soir, les réseaux sociaux se sont enflammés à la suite de l’apparition d’une note, attribuée à la Compagnie de Transports du Maroc (CTM), qui interdit la vente de billets aux « Africains qui ne justifient pas une résidence ou un passage régulier au Maroc ». En d’autres termes, il s'agit des voyageurs subsahariens qui ne disposent pas d’une carte de séjour valide. Cette note à connotation raciste aurait été vraisemblablement affichée dans plusieurs stations de la CTM à travers le Maroc.

Par Nora Jaafar, Publié le 30/10/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

La note qui circule depuis presque 24 h sur les réseaux sociaux a provoqué l’ire des internautes comme celle de la communauté subsaharienne résidant au Maroc. Selon le journal digital LeSiteInfo, ce communiqué annonce qu’il est strictement interdit, « suite aux instructions des autorités » de vendre des billets à des « Africains » qui ne disposent pas d’un justificatif de résidence ou d’une carte de séjour, et plus particulièrement ceux qui veulent se rendre au nord du royaume ou au Sud (Tanger, Tétouan, Al Hoceima, Oujda, Nador et Laâyoune). Le texte invite aussi les chargés de clientèle à « vérifier les papiers de cette catégorie de voyageurs » et à « interdire aux immigrés clandestins qui restent au Maroc de manière illégale de monter dans les autocars ».

 

note CTM

 

Le site d’information Yabiladi, a confirmé cette consigne et a rapporté que les agents de la CTM ont affirmé que les guichetiers ont bien reçu des instructions en ce sens.

 

Cette directive a été en outre dénoncée par l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) à Nador, qui la qualifie de « pur racisme de la part des autorités marocaines », soulignent nos confrères du HuffPost.

 

Toutefois, l’entreprise a réagi face à cette polémique croissante et a publié ce 30 octobre un démenti. L’entreprise de transport a déclaré dans un communiqué qu’elle « dément ces faits et déclare que cette note n’est pas un document de la CTM » et qu’« aucune annonce et avis de ce type n’a émané de la direction générale de la compagnie ». Et d’ajouter que ses « valeurs et éthiques » vont à « l’encontre de toute sorte de discrimination ».

 

Mise au point CTM

 

Yabiladi indique pourtant qu’un « document de la direction du transport, de la logistique et de l’eau de Laâyoune indique que cette mesure donne suite à des instructions du Wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra pour “contrer le phénomène des migrants clandestins”″. Une décision qui aurait fait suite à une réunion avec plusieurs représentants des transporteurs, dont CTM, mais aussi Supratours, SATAS, SAT, Express Sahara et Noujoum Sahara, précise la même source. Des sociétés qui, toujours selon le média en ligne, “s’exposent à des pénalités, pouvant arriver à la saisie”, en cas de non-respect de ces consignes, d’après le procès-verbal de cette réunion “qui a fuité”.

Sûreté nationale : haro sur les dérives policières

Les Marocains peuvent s’enorgueillir de l’efficacité de leurs services sécuritaires. Le professionn...

Le test PCR n'est plus obligatoire pour les voyageurs en provenance de la liste A

Les conditions d'accès au Maroc à partir du 15 juin ont connu une légère modification. Pour les voyageurs arrivant de la liste A, le test PCR n'est plus exigé si la personne est vaccinée. Les voyageur...

Nos téléphones écoutent-t-ils nos conversations ?

Tout le monde a déjà été surpris de voir apparaître une publicité sur internet pour un produit dont il venait de parler. Ce constat laisse aussi place aux théories de complot, poussant ainsi la majori...

Enseignement préscolaire : les recommandations des députés

La Commission chargée de l’évaluation des politiques publiques à la Chambre des représentants a liv...

Sous quelles conditions peut-on voyager en Espagne ?

Depuis le dernier déconfinement en Europe, plusieurs pays retrouvent une vie normale, mais également le monde du tourisme. Après l’annonce de la réouverture du ciel du Maroc, c’est à l’Espagne de rouv...

Marhaba 2021 : les MRE pris en tenaille

La flambée des prix des billets d'avion et de ferry pour rentrer au Maroc fait réagir les Marocains du monde. Sur les réseaux sociaux, des associations de Marocains résidant à l'étranger (MRE) dénonce...