Aller au contenu principal

Meurtres d’Imlil : le parquet appel à l'exécution du 4e accusé

Ce mercredi 23 octobre, lors d’une audience devant la Chambre criminelle (2e degré) chargée des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel de Salé, les avocats représentant les principaux auteurs du meurtre des deux touristes scandinaves à Imlil ont réclamé de soumettre les accusés à une expertise médicale psychiatrique. Le parquet a, quant à lui, appelé le tribunal à confirmer la peine de mort.

Par Khansaa Bahra, Publié le 24/10/2019 à 17:16, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Au cours de cette audience consacrée au réquisitoire du parquet et aux plaidoiries de la défense de la partie civile, des accusés et de l’État, les avocats ont demandé au tribunal d’annuler la peine initiale, prononcée le 18 juillet 2019, dans l’attente de tests visant à confirmer la santé mentale des accusés. Ils ont avancé l’argument selon lequel les accusés sont « anormaux et schizophrènes », car « ces actes odieux ne peuvent pas être commis par des personnes normales ». Par ailleurs, les représentants du procureur ont appelé le tribunal à confirmer la peine de mort. Ils ont également demandé à ce que le quatrième accusé, initialement condamné à la réclusion à perpétuité, subisse la peine capitale.

 

En juillet 2019, le tribunal de première instance de Salé a condamné 24 personnes impliquées dans cette affaire à des peines allant de cinq ans d’emprisonnement à la peine capitale. Les trois principaux auteurs sont passibles de la peine de mort, tandis que le quatrième risque la réclusion à perpétuité. Les charges portées contre eux comprenaient la création d’une organisation criminelle, la préparation d’actes terroristes, le meurtre avec préméditation, la possession d’armes à feu, la tentative de fabrication d’explosifs illégaux et les menaces à la sécurité nationale.

 

L’affaire a débuté en décembre 2018, lorsque la police marocaine a retrouvé les corps de deux femmes scandinaves, Louisa Vesterager Jespersen et Maren Ueland, à Imlil, près du mont Toubkal. Les deux victimes avaient été torturées puis décapitées. Bien que les 24 suspects soient impliqués dans cette affaire, seulement quatre d’entre eux ont été poursuivis pour les chefs d’inculpation les plus graves, pour leur implication directe dans l’exécution des meurtres.

Voici comment se rendre en Grèce depuis le Maroc

En 2020, très peu de vacanciers se sont risqués à voyager hors de leurs frontières pour les vacances d’été. Un an plus tard, alors que les campagnes de vaccination vont bon train, les pays européens s...

Santé : des agences régionales remplaceront les directions régionales

Dans son édition de ce jeudi 17 juin, le journal arabophone Al-Akhbar rapporte que Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé, envisage de limoger tous les directeurs régionaux de la santé. Cette démarche...

En 20 ans, Wikipédia a révolutionné la diffusion du savoir

Une encyclopédie est un ouvrage qui tente de synthétiser les connaissances à un moment précis. Avant l’ère d’internet, ces fameuses encyclopédies faisaient parfois plusieurs volumes et coûtait une for...

Covid-19 : attention à la hausse des cas de contamination

Alors que le Maroc risque de voir sa campagne nationale de vaccination contre la Covid-19 suspendue...

Marhaba : première traversée Sète-Tanger Med

Ce mercredi soir, un bateau a quitté le port de Sète dans le sud-est de la France dans le cadre de l’opération Marhaba 2021, lancée suite aux instructions royales concernant l’accueil des Marocains ré...

RAM : lancement imminent de vols additionnels en provenance de huit villes européennes

Dans un message publié ce jeudi 17 juin sur son compte Twitter, la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a annoncé «le lancement imminent de vols additionnels» en provenance de huit ville...