Aller au contenu principal

Taxe sur l’alcool : les professionnels menacent de faire gréve

Le projet de loi de finances 2020 prévoit une nouvelle taxe sur les boissons alcoolisées. La taxe intérieure sur la consommation de la bière passera de 900 dirhams à 1 000 dirhams par hectolitre, soit une augmentation d’un dirham par litre. Elle passera également de 700 à 800 DH par hectolitre pour les vins. Si cette mesure doit être approuvée par les deux chambres du parlement pour devenir effective, elle fait déjà jaser les consommateurs et les professionnels du secteur.

Par Mohamed Laabi, Publié le 24/10/2019 à 16:16, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

L’augmentation de la taxe intérieure sur la consommation des boissons alcoolisées est une des mesures que veut adopter le projet de loi de finances 2020. Il faut dire que la consommation d’alcool augmente de plus en plus au Maroc. Selon des données publiées par Assabah, les Marocains consomment 103 millions de litres de bière par an, soit une moyenne de trois litres de bière par habitant. Même chose pour le vin, 38 millions de bouteilles de vin ont été consommées durant ses trois dernières années sur le territoire marocain. Un constat affligeant quand on sait que la loi interdit la vente de l’alcool aux Marocains.

 

Selon la même source, le gouvernement « PJdiste » prévoit d’engranger 1,5 milliard de dirhams de recette sur la vente d’alcool au Maroc en 2019. Un chiffre en hausse de 60 millions de dirhams par rapport à l’année précédente et qui devrait être encore plus important en 2020.

 

Devant cette hausse de consommation, l’État a prévu d’augmenter ses taxes. Le projet de loi de finances 2020 prévoit d’élever le montant de la taxe intérieure sur la consommation (TIC). La TIC de la bière passera de 900 dirhams à 1 000 dirhams par hectolitre. Quant à celle du vin, elle passera de 700 à 800 DH l’hectolitre. La mesure passera devant les deux chambres du parlement. Elle devra être votée à la majorité par les députés pour devenir effective.

 

Les professionnels menacent de faire une grève

« Dans notre dernière réunion tenue le 18 octobre à la Chambre de commerce de Casablanca, nous avons convenu d’une fermeture de 48 h de nos commerces. L’orientation générale entre les membres et de laisser passer la commémoration du 44e anniversaire de la Marche verte le 6 novembre et puis nous allons organiser plusieurs formes de protestation », déclare le président de l’association Atlas à H24info. L’Association Atlas regroupe près de 500 détenteurs de licence de vente d’alcool à Casablanca.

 

La même source indique que la colère gagne les rangs de l’ensemble des membres de son association. « Nous avons également le problème du cadre réglementaire dépassé, notamment concernant le gérant qui a l’obligation légale de présence de l’ouverture jusqu’à la fermeture. Ce qui reste infernal et intenable. En plus de l’obligation légale d’accorder 34 % du fonds de commerce au gérant qui ne correspond pas aux intérêts des patrons ».

 

Le bras de fer se poursuit donc entre le gouvernement de Saad Dine El Otmani et les détenteurs des licences d’alcool. Dans l’attente du verdict final, cette affaire tient tous les consommateurs d’alcool au Maroc en haleine.

Oppo annonce le lancement du Reno6 Z 5G

Oppo prépare le lancement de son smartphone Reno6 Z au Maroc, dernier appareil de sa série Reno. “Expert en Portrait IA” pour ses performances de pointe en capture d'images, il permet aux utilisateurs...

Documents Covid-19 : arrestation de 300 individus pour fraude

La Direction générale de la sureté nationale (DGSN) poursuit ses opérations de lutte contre les faux tests PCR, les faux pass vaccinaux et le trafic de kits de tests rapides pour la Covid-19. Ainsi, d...

Primaire et collégial : des cours de soutien gratuits

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle et de l’Enseignement supérieur a annoncé que l’État va garantir des heures supplémentaires gratuites aux élèves en difficulté. Ce...

20 millions de transactions sans contact depuis début 2021

Ce jeudi 16 septembre, le centre monétique interbancaire a annoncé avoir enregistré 20 millions de transactions sans contact depuis début 2021. Selon la même source, 3,7 milliards de DH ont été rég...

DGSN : suspension de quatre responsables pour manquements dans l’exercice de leurs fonctions

Ce jeudi 16 septembre, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a publié un communiqué annonçant avoir suspendu quatre responsables de leurs postes de responsabilité et provisoirement de le...

Formation du gouvernement : la semaine prochaine sera décisive

Le Chef de gouvernement désigné, Aziz Akhannouch, a conclu mercredi le premier round des consultati...