Aller au contenu principal

Doing Business : Le Maroc fait un bond de 7 places

Le changement de la grille de l’impôt sur les sociétés, l’introduction du paiement électronique des redevances portuaires, la simplification du dédouanement sans papier, l’attribution aléatoire les affaires aux juges font partie des changements qui ont permis au Maroc de gagner 7 places (53e) dans le dernier classement Doing Business. En Afrique, seul l’Île Maurice et le Rwanda sont mieux classés. S’ils permettent de se faire une opinion sur un pays, ces classements sont à prendre avec du recul.

Par J.R.Y, Publié le 24/10/2019 à 12:57, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le Maroc a effectué un bond de 7 places dans le dernier classement Doing business pour se retrouver au 53e rang avec un score de 73,4 points. En pleine discussion du projet de loi de finances au parlement, le gouvernement ne manquera pas d’appuyer sur ce point pour louer les réformes concernant l’amélioration du climat des affaires.

 

Des efforts de compétitivité évidents

Le changement de la grille de l’impôt sur les sociétés par exemple fait partie des réformes qui ont permis au Royaume d’améliorer son classement. Parmi les autres points positifs, il y a l’accélération des échanges transfrontaliers grâce à l’introduction du paiement électronique des redevances portuaires, à la simplification du dédouanement sans papier et la prolongation des heures d’ouverture des ports. Sur l’exécution des contrats, la mise en place d’un système automatisé qui attribue de manière aléatoire les affaires aux juges et en publiant des rapports sur les résultats des mesures prises par les tribunaux est saluée par la Banque mondiale.

 

Globalement les points positifs l’emportent sur les négatifs, ce qui explique le bond du Maroc dans la nouvelle édition du Doing business. Cependant, avec tous les débats sur les délais de paiement et la poursuite de la dégradation de la situation, il serait malvenu de s’enorgueillir sur simple classement.

 

Un classement relatif

Sur plusieurs aspects, ce classement ne traduit pas forcément la réalité des entreprises marocaines. Toutefois, la situation peut être bien plus difficile pour les entreprises dans d’autres pays.

 

En Afrique, l’Île Maurice est le pays où il est le plus aisé de faire les affaires (13e mondial) suivi du Rwanda (38e). Le Maroc se place sur le podium.

 

La Banque mondiale se base sur douze critères (création d’entreprise, taxation, exécution des contrats, résolution de l’insolvabilité, accès au crédit, commerce transfrontalier, obtention des autorisations de construire...) pour déterminer les pays où il existe un meilleur environnement des affaires.

 

Au niveau mondial et avec un score de 86,8 points, la Nouvelle-Zélande est sur la première marche du classement Doing Business. Singapour est deuxième avec 86,2 points. Hong Kong complète le podium avec 85,3 points.

HCP : amélioration des indicateurs industriels

Le Haut Commissariat au Plan (HCP) a publié ce lundi une note de conjoncture sur les résultats des ...

Imperium : plus d’un Marocain sur deux s'intéresse au label "Made in"

Imperium, acteur majeur du traitement de l'information au Maroc, a récemment dévoilé les résultats de son étude "Les Marocains et le Made In Morocco : Préférence et implication". Ladite étude a été ré...

Tasbiq Tasdir : le nouveau produit de Crédit Agricole du Maroc

Le nouveau produit de Crédit Agricole du Maroc (CAM), "Tasbiq Tasdir", est un crédit de trésorerie qui permet de préfinancer la campagne d’exportation en dirhams ou en devises et couvre toutes les opé...

Maroc/Royaume-Uni : le plus long câble électrique sous-marin du monde reliera bientôt les deux pays

La société britannique Xlinks, spécialisée dans les solutions d’énergie renouvelable, a révélé qu’elle prévoit de construire entre le Maroc et le Royaume-Uni le plus long câble électrique sous-marin d...

Rand Merchant Bank : l’Égypte et le Maroc sont les pays les plus attractifs pour l’investissement en Afrique

L’Égypte est la destination la plus attrayante pour les investisseurs en Afrique, suivie du Maroc et de l’Afrique du Sud, selon un récent rapport de la Rand Merchant Bank (RMB). L’étude "Où investir e...

Secteur privé marocain, un véritable outil de sortie de crise

Un rapport portant sur le développement du secteur privé au Maroc vient d'être présenter. Il s'agit...