Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Économie / Doing Business : Le Maroc fait un bond de 7 places

Doing Business : Le Maroc fait un bond de 7 places

Temps de lecture : 3 minutes

Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Le changement de la grille de l’impôt sur les sociétés, l’introduction du paiement électronique des redevances portuaires, la simplification du dédouanement sans papier, l’attribution aléatoire les affaires aux juges font partie des changements qui ont permis au Maroc de gagner 7 places (53e) dans le dernier classement Doing Business. En Afrique, seul l’Île Maurice et le Rwanda sont mieux classés. S’ils permettent de se faire une opinion sur un pays, ces classements sont à prendre avec du recul.

Temps de lecture : 3 minutes

Le Maroc a effectué un bond de 7places dans le dernier classement Doing business pour se retrouver au 53e rang avec un score de 73,4 points. En pleine discussion du projet de loi de finances au parlement, le gouvernement ne manquera pas d’appuyer sur ce point pour louer les réformes concernant l’amélioration du climat des affaires.

Des efforts de compétitivité évidents

Le changement de la grille de l’impôt sur les sociétés par exemple fait partie des réformes qui ont permis au Royaume d’améliorer son classement. Parmi les autres points positifs, il y a l’accélération des échanges transfrontaliers grâce à l’introduction du paiement électronique des redevances portuaires, à la simplification du dédouanement sans papier et la prolongation des heures d’ouverture des ports. Sur l’exécution des contrats, la mise en place d’un système automatisé qui attribue de manière aléatoire les affaires aux juges et en publiant des rapports sur les résultats des mesures prises par les tribunaux est saluée par la Banque mondiale.

Globalement les points positifs l’emportent sur les négatifs, ce qui explique le bond du Maroc dans la nouvelle édition du Doing business. Cependant, avec tous les débats sur les délais de paiement et la poursuite de la dégradation de la situation, il serait malvenu de s’enorgueillir sur simple classement.

Un classement relatif

Sur plusieurs aspects, ce classement ne traduit pas forcément la réalité des entreprises marocaines. Toutefois, la situation peut être bien plus difficile pour les entreprises dans d’autres pays.

En Afrique, l’Île Maurice est le pays où il est le plus aisé de faire les affaires (13e mondial) suivi du Rwanda (38e). Le Maroc se place sur le podium.

La Banque mondiale se base sur douze critères (création d’entreprise, taxation, exécution des contrats, résolution de l’insolvabilité, accès au crédit, commerce transfrontalier, obtention des autorisations de construire…) pour déterminer les pays où il existe un meilleur environnement des affaires.

Au niveau mondial et avec un score de 86,8 points, la Nouvelle-Zélande est sur la première marche du classement Doing Business. Singapourest deuxième avec 86,2 points. Hong Kong complète le podium avec 85,3 points.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité


Et sur nos réseaux sociaux :

CFG Bank : la digitalisation tous azimuts (ITW)

LeBrief : Quel est l’apport de la transformation digitale pour le secteur bancaire ? Salim Rais : Depuis quelques années, le secteur bancair…

Etude de cas : utilisation du RPA dans le domaine de la gestion des documents

Dans le domaine bancaire, la manipulation de divers documents, tels que les contrats, les relevés bancaires et les formulaires, est courante…

Comment transformer profondément les processus bancaires grâce au RPA

La transformation numérique a profondément remodelé le paysage bancaire, avec l'émergence de technologies novatrices dédiées à l'amélioratio…

Comment atteindre l’excellence opérationnelle dans le secteur bancaire ?

La recherche constante d'efficacité opérationnelle, tout en maîtrisant les coûts, est au cœur des préoccupations des institutions financière…

Pourquoi viser l’excellence opérationnelle dans le secteur bancaire marocain ?

Contexte et enjeux Stratégiques Le secteur bancaire marocain se trouve aujourd’hui à un carrefour critique, confronté à des défis majeurs en…

Ramadan 2024 : le point sur les prix des produits de base

À l’approche du mois sacré de Ramadan, les consommateurs peuvent entrevoir une note d’optimisme dans leurs préparatifs culinaires. En effet,…

La sécurité hydrique toujours menacée

La problématique de l'accès à l'eau reste au cœur des débats, touchant aussi bien les sphères médiatiques, politiques qu'économiques. Avec u…

Cybersécurité : priorités et perspectives pour les entreprises marocaines

L'ère numérique apporte son lot de vulnérabilités et de menaces. Dans ce cadre, la cybersécurité devient essentielle pour les entreprises ma…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire