Aller au contenu principal

Ce que représente le sommet Russie-Afrique pour le Maroc

Coup d’envoi ce mercredi de la première édition du sommet Russie-Afrique à Sotchi. Le président russe Vladimir Poutine espère, par le biais de cette réunion, retrouver l’influence que sa nation avait sur certains pays africains au début des années 1990. Une forte délégation marocaine sera au rendez-vous avec à leur tête le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani.

Par Mohamed Laabi, Publié le 23/10/2019 à 11:22, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Ce mercredi, le président russe Vladimir Poutine, en coprésidence avec son homologue égyptien, Abdelfattah Sissi, a donné le coup d’envoi de la première édition du sommet Russie-Afrique en présence de plusieurs Chefs d’États et de gouvernements.

 

Plus de 40 dirigeants, dont les chefs d’État d’Afrique du Sud, du Nigeria, de la Somalie et du Niger assistent à la rencontre de Sotchi qui se déroulera sur deux jours (23-24 octobre). Le Maroc sera représenté par son chef de gouvernement Saad Dine El Otmani, mais aussi par une délégation de responsables du secteur de l’énergie, de la géologie et des mines présidées par le ministre de l’Énergie Aziz Rabbah, rapporte le site Hibapress.

 

Sur les 28 panels programmés et qui traiteront des échanges économiques, projets en communs et collaboration dans le secteur humanitaire et social, le ministre Aziz Rabbah prendra part à deux panels. Le premier porte sur le thème « Russie-Afrique : coopération dans le secteur de l’énergie », tandis que le second est intitulé « les minerais africains au profit des peuples d’Afrique ».

 

La délégation marocaine sera composée des responsables de l’Office National des Hydrocarbures et des Mines, de l’Office Chérifien des Phosphates, de l’Office National de l’Électricité et de l’Eau potable, de l’Agence marocaine de l’Énergie solaire et de l’Institut de Recherche en Énergie solaire et Énergies nouvelles.

 

Le Maroc souhaite établir, lors de cette rencontre, des partenariats avec la Russie ainsi qu’avec les autres pays africains, notamment des coopérations politiques, économiques, commerciales, culturelles et scientifiques.

 

Le Maroc, deuxième partenaire commercial de la Russie en Afrique

Deuxième partenaire commercial de la Russie en Afrique et du monde arabe, le Maroc aspire à prendre la première place. Selon le site de 2M qui cite des chiffres de la CGEM, les échanges commerciaux entre les deux pays sont passés de 200 millions de dollars en 2006 à 3 milliards de dollars en 2016. Les exportations marocaines sont composées à 77 % de produits agricoles, qui représentent prés de 2 milliards de dirhams.

 

La visite du roi Mohammed VI à Moscou en 2016 a permis de renforcer la coopération entre les deux pays sur les plans politiques et économiques. Au cours de même déplacement, 16 conventions portant sur des axes stratégiques avaient été signées.

 

Les agrumes arrivent en tête des exportations agricoles, suivis des fruits et légumes. Depuis 2014, la croissance annuelle des échanges commerciaux entre les deux pays est de l’ordre de 10 %.

DGSN : suspension de quatre responsables pour manquements dans l’exercice de leurs fonctions

Ce jeudi 16 septembre, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a publié un communiqué annonçant avoir suspendu quatre responsables de leurs postes de responsabilité et provisoirement de le...

Formation du gouvernement : la semaine prochaine sera décisive

Le Chef de gouvernement désigné, Aziz Akhannouch, a conclu mercredi le premier round des consultati...

Les dépouilles des deux Marocains tués au Mali vont être rapatriées

Les proches des deux chauffeurs routiers marocains tués au Mali auront enfin la possibilité d’enterrer leurs morts. Hassan Naciri, l’ambassadeur du Maroc au Mali, a publié une déclaration sur Twitter ...

MEN : de nouvelles mesures concernant le système du contrôle continu

Ce jeudi 16 septembre, le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur a annoncé avoir publié une note relative aux nouveautés du système du contr...

Le jeûne intermittent est-il bon pour la santé ?

Le jeûne intermittent, une pratique très tendance de nos jours, consiste à se priver de nourriture pendant 12 à 16 heures maximum. De nombreuses personnes essaient ce régime afin de perdre du poids. R...

Covid-19 : une situation épidémiologique qui s’améliore

La baisse des cas de contamination à la Covid-19 se poursuit. 2.642 cas ont été enregistrés entre m...