Aller au contenu principal

Procès Balkany : cinq ans de prison pour « blanchiment »

Ce vendredi 18 octobre, le tribunal correctionnel de Paris a reconnu Patrick Balkany, déjà condamné à 4 ans de prison ferme pour « fraude fiscale », coupable de « blanchiment ». Le maire de Levallois-Perret, qui ne voulait pas faire face à « la meute », n’était pas présent pour recevoir le jugement de la 32e chambre du tribunal.

Par Khansaa Bahra, Publié le 18/10/2019 à 15:36, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

En prison depuis le 13 septembre, le maire de Levallois-Perret a écopé cinq ans de prison ferme et dix ans d’inéligibilité de la part du tribunal correctionnel de Paric, qui a estimé que « de tels faits [de “ blanchiment de fraude fiscale ”] sont intolérables parce qu’ils ont été commis par des personnes élues au suffrage universel ». Patrick Balkany n’était pas présent pour recevoir le verdict de la 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris.

 

Ce vendredi matin, quelques heures avant l’annonce du jugement, il a refusé de sortir de sa cellule. Selon son épouse, « il n’a peut-être pas envie de voir la meute de journalistes et il est très fatigué ». Il a déposé une demande de mise en liberté qui sera examinée le mardi 22 octobre.

 

Le tribunal a prononcé une peine de quatre ans de prison contre l’ancien maire et dix ans d’inéligibilité à l’encontre de sa femme, Isabelle Balkany, qui est libre « en raison de son état de santé communiqué au tribunal au mois de juin ». « Comme nous l’avons toujours dit et comme cela a été confirmé officiellement aujourd’hui, il n’y a pas un centime d’argent public. C’est uniquement notre patrimoine familial. Et il n’y a pas de corruption ! », a déclaré Mme Balkany aux journalistes.

 

 

Rappelons que le verdict concernant le volet fraude fiscale a été rendu le 13 septembre 2019. Le tribunal correctionnel de Paris avait condamné Patrick Balkany à quatre ans de prison avec mandat de dépôt ainsi que de dix ans d’inéligibilité. Trois ans de prison, sans mandat de dépôt (le président a estimé que son état de santé était incompatible avec une détention) et dix ans d’inéligibilité avaient été retenus contre son épouse, Isabelle Balkany.

DGSN : suspension de quatre responsables pour manquements dans l’exercice de leurs fonctions

Ce jeudi 16 septembre, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a publié un communiqué annonçant avoir suspendu quatre responsables de leurs postes de responsabilité et provisoirement de le...

Formation du gouvernement : la semaine prochaine sera décisive

Le Chef de gouvernement désigné, Aziz Akhannouch, a conclu mercredi le premier round des consultati...

Les dépouilles des deux Marocains tués au Mali vont être rapatriées

Les proches des deux chauffeurs routiers marocains tués au Mali auront enfin la possibilité d’enterrer leurs morts. Hassan Naciri, l’ambassadeur du Maroc au Mali, a publié une déclaration sur Twitter ...

MEN : de nouvelles mesures concernant le système du contrôle continu

Ce jeudi 16 septembre, le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur a annoncé avoir publié une note relative aux nouveautés du système du contr...

Le jeûne intermittent est-il bon pour la santé ?

Le jeûne intermittent, une pratique très tendance de nos jours, consiste à se priver de nourriture pendant 12 à 16 heures maximum. De nombreuses personnes essaient ce régime afin de perdre du poids. R...

Covid-19 : une situation épidémiologique qui s’améliore

La baisse des cas de contamination à la Covid-19 se poursuit. 2.642 cas ont été enregistrés entre m...