Aller au contenu principal

PLF 2020 : Le patronat affaibli pour les négociations

La CGEM n’a plus de président depuis la démission de Salaheddine Mezouar, poussé dehors après ses commentaires sur l’Algérie lors d’un forum économique à Marrakech. En tant qu’ancien ministre des Affaires étrangères, la parole de Mezouar a plus de résonance que celle d’autres interlocuteurs. Depuis son élection, la CGEM aura davantage fait parler d’elle par les problèmes internes que par son action sur le terrain. En pleine préparation de la loi de finances 2020, le patronat paraît bien affaibli pour les négociations avec le gouvernement.

Par J.R.Y, Publié le 14/10/2019 à 14:25, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

L’Université d’été de la CGEM qui a été un grand succès était au final une petite éclaircie dans le mandat bien agité de Salaheddine Mezouar. Après les dissensions internes ayant abouti à plusieurs démissions, cette fois-ci, c’est Mezouar lui-même qui jette l’éponge. Plus précisément, il a été poussé à la démission après ses commentaires sur l’Algérie lors d’un forum économique qui a réuni un panel très riche d’experts et de dirigeants à Marrakech. Mezouar a estimé nécessaire de s’exprimer librement sur la situation politique dans la région et les développements actuels.

 

Une autre personne aurait fait la même analyse que le patron des patrons qu’il n’y aurait eu aucun souci. Mais, avec son statut et sa qualité d’ancien ministre des Affaires étrangères, sa parole à plus de résonnance. Connaissant les relations avec l’Algérie, le ministère des Affaires étrangères s’est rapidement désolidarisé des propos tenus par le président de la CGEM.

 

Le patronat affaibli

Sa démission crée une situation inédite au sein de la CGEM. De mémoire, la confédération n’a pas encore eu affaire à un tel cas de figure. Par ailleurs, ce départ intervient à un moment crucial. Alors que les négociations avec le gouvernement sur le projet de loi de finances vont s’accélérer, le patronat se retrouve sans pilote à bord. Or pour ce genre de négociations, il faut des personnalités fortes et influentes pour vraiment peser et tirer le maximum du gouvernement.

 

Depuis l’élection de Mezouar, la CGEM aura davantage fait parler d’elle par les problèmes internes que par son action sur le terrain. Un conseil d’administration devrait être rapidement organisé pour essayer de rattraper ce qui peut l’être. Mais l’on voit bien que les événements de ces derniers mois auront affaibli le patronat.

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...