Aller au contenu principal

Brexit : une semaine cruciale attend Boris Johnson

Après trois ans de crise entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne, cette semaine pourrait être cruciale pour les négociations sur le Brexit. Le Premier ministre britannique Boris Johnson ne dispose plus que de quelques jours parvenir à un accord de divorce et de décider du sort de la Grande-Bretagne.

Par Khansaa Bahra, Publié le 14/10/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

La loi oblige Johnson à demander une prolongation pour le Brexit à la fin de cette semaine, à moins qu’il n’arrive à conclure d’ici là un accord avec l’UE. La possibilité d’un accord a refait surface après des mois d’impasse et à l’approche de l’échéance du 31 octobre. Après leur rencontre le jeudi 10 octobre, dans une déclaration commune publiée au sujet de leurs discussions sur la frontière irlandaise, Johnson et son homologue irlandais, Leo Varadkar, ont affirmé qu’ils sont sur « la voix d’un accord ». Toutefois, les diplomates ont indiqué ce lundi 14 octobre qu’il est improbable qu’un compromis soit signé cette semaine. « Il reste beaucoup de travail à faire » pour sortir de l’impasse, a estimé dimanche Michel Barnier, négociateur de l’UE sur le Brexit.

 

Les moments clés de cette semaine :

 

Ce lundi 14 octobre, alors que les négociations se poursuivent à Bruxelles, la reine Elizabeth II a prononcé un discours, écrit par Boris Johnson, à l’occasion de l’ouverture de la nouvelle session parlementaire, soulignant un ensemble de propositions, notamment 26 projets de loi portant sur plusieurs sujets. Ces projets de loi incluent « sept législations relatives au Brexit, notamment des mesures visant à établir de nouveaux cadres règlementaires pour la pêche, l’agriculture, le commerce et les services financiers, ainsi qu’un projet de loi visant à mettre fin à la liberté de circulation et à instaurer un système d’immigration à partir de 2021 », selon la BBC.

 

Les premiers mots rédigés par Johnson concernaient le Brexit. « La priorité de mon gouvernement a toujours été d’assurer la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne le 31 octobre. Mon administration prévoit de travailler sur le lancement d’un nouveau partenariat avec l’Union européenne sur la base du libre-échange et d’une coopération amicale », a lu la Reine devant les deux chambres réunies. Malgré les incertitudes persistantes liées au Brexit, le Premier ministre, qui a déclaré que son gouvernement avait pour objectif « de saisir les opportunités offertes par le Brexit », a présenté son programme de politique nationale mettant l’accent sur son intention de procéder au divorce le 31 octobre.

 

 

Le mardi 15 octobre, les ministres des Affaires étrangères et européennes se rencontreront au Luxembourg, en présence de Michel Barnier, pour une réunion consacrée au Brexit. Deux jours plus tard, le Conseil européen rassemblant les chefs d’État et de gouvernement entamera le jeudi 17 octobre. Le samedi 19 octobre, Johnson devrait soit présenter un accord sur le Brexit soutenu par l’UE ou présenter ses prochaines étapes. Selon les termes de la loi Benn, Johnson devrait écrire une lettre à l’UE demandant une prolongation si le Parlement n’a pas approuvé un accord avant 23 heures. (The Guardian)

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...

Covid-19 : les USA promettent 500 millions de doses à Covax

Le gouvernement américain compte acheter 500 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour en faire don au programme Covax, chargé d’assurer l’accès des pays pauvres aux vaccins et aux...

Dieselgate : Peugeot poursuivi par la justice française

Après Renault en mai et Volkswagen mardi 8 juin, c’est au tour de Peugeot d’être rattrapé par le scandale du Dieselgate. Accusé d’avoir trompé plusieurs clients sur les taux de produits polluants émis...

Comprendre l'histoire du génocide culturel des Ouïghours

Depuis le début des années 2010, la Chine mène une politique répressive contre les Ouïghours, une minorité musulmane vivant en grande majorité dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest du pays. ...

Biden s'envole pour l'Europe et réhabilite TikTok

Joe Biden s’est envolé mercredi pour le Royaume-Uni, première étape d’une tournée européenne, la première depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Juste avant de quitter les USA, le président améric...

ONU : le Conseil de sécurité octroie à Guterres un deuxième mandat

Ce mardi 8 juin, lors d’une brève session à huis clos, le Conseil de sécurité, qui joue un rôle clé dans le processus de nomination du secrétaire général des Nations Unies (ONU), a unanimement recomma...