Aller au contenu principal

Finances : le Raja explose les compteurs

Après la pluie, le beau temps. Suite à la publication de son rapport financier, le Raja Casablanca a annoncé avoir liquidé la moitié de ses dettes le 30/06/2019. Une véritable bouffée d’oxygène pour un club qui vivait une crise financière sans précédent il y a quelques années.

Par Mohamed Laabi, Publié le 09/10/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Les dettes des Verts ont été réduites de 106 millions de dirhams en 2018 à 58 millions de dirhams en 2019, rapporte Assabah dans son numéro du 9 octobre 2019. Une hausse des revenus a été enregistrée dans plusieurs secteurs, dont le sponsoring, première manne financière des aigles verts, qui a atteint un montant de 32,5 millions de dirhams au cours de l’année 2018/2019 (+69 % par rapport à juin 2018).

 

Vainqueur de la Coupe de la CAF et de la Supercoupe d’Afrique en 2018, le Raja a reçu une belle prime de la confédération africaine de football, 26,1 millions de dirhams. Malgré un nombre important de rencontres disputées hors Casablanca, la billetterie du club a connu une hausse de 116 % passant de 10,2 à 22 millions de dirhams, rapporte Al Ahdath Al Maghribia dans son numéro du 9 octobre 2019.

 

Un chiffre d’affaires en hausse de 60 %

 

Le chiffre d’affaires du club est passé de 63,8 millions de dirhams en 2018 à 106,4 millions de dirhams à juin 2019, soit 59,96 % par rapport à l’année précédente. Le rapport financier sera présenté aux adhérents du club lors de l’assemblée générale ordinaire du 17 octobre 2019, rapporte pour sa part le quotidien arabophone Akhbar Alyaoum.

 

À noter que les Verts ont reçu également 9 millions de dirhams de subventions (5 millions de la direction générale des collectivités locales, 2 millions de la communauté urbaine de Casablanca et 2 millions de la Marocaine des jeux MDJS). La FRMF lui a également versé 4,9 millions de dirhams, un montant qui comprend les primes de classement au championnat, la demi-finale de la coupe du trône et la subvention de formation.

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...

Antoum : la radio interne de la Société Générale

Société Générale Maroc vient de lancer "Antoum Radio", une radio interne à destination des collaborateurs de la banque. Par ce nouveau canal de communication interne, Société Générale Maroc vise à...

LafargeHolcim : la cimenterie de Settat très performante

LafargeHolcim peut être fière de la performance de ses unités marocaines et surtout de cette de Settat. La cimenterie de la capitale de la Chaouia, dont la capacité annuelle de production est de 1,7 m...

AMMC : un nouveau plan stratégique 2021-2023

La présidente de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a présenté, jeudi à Rabat, le nouveau plan stratégique de l'Autorité couvrant la période 2021-2023. Fruit d'un travail collaborat...

Comment certaines entreprises échappent-elles aux impôts ?

Il existe des sociétés qui ne paient pas d’impôts sur le bénéfice. Les entreprises des GAFA, notamment Apple Facebook, Amazon et Google, échappent également aux taxations dans les pays dans lesquels e...