Aller au contenu principal

Compétitivité : Le Maroc traîne la défaillance de son système éducatif

Dans le dernier classement du World Economic Forum (WEF) sur la compétitivité des économies, le Maroc est resté au 75e rang sur 141 pays comme l’année dernière. Mais, il a amélioré son score global de 1,5 point à 60 points. Le Royaume a des atouts dont le principal est la stabilité. Sur cet indicateur, il affiche une note de 93 points, le meilleur étant 100. En revanche, une bonne partie des indicateurs qui tirent le Maroc vers le bas ont notamment pour origine la faible efficacité du système éducatif. Le pays affiche un score de 49 points pour les compétences, 46 points pour l’adoption des nouvelles technologies et 35 pour les capacités d’innovation.

Par J.R.Y, Publié le 09/10/2019 à 16:13, mis à jour le 06/01/2021 à 10:29          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media

Le World Economic Forum vient de publier son très scruté rapport sur la compétitivité des économies. Le Maroc y apparaît au 75e rang comme dans le classement de l’année dernière. En revanche, il a amélioré son score de 1,5 point à 60 points.
 

Les économies les plus compétitives du monde sont Singapore qui a délogé les États-Unis de la première place. Ce dernier descend sur la deuxième marche. Hong Kong a effectué un bond de quatre places par rapport à l’édition précédente pour se hisser sur le podium. Le WEF évalue les économies sur une dizaine de piliers (Infrastructure, Environnement macroéconomique, Santé et éducation, Ingénierie, Innovation, efficience du marché du travail...).

 

Le Maroc bien noté sur l’économie et la santé

Sur une échelle de 0 à 100, les meilleures notes du Maroc concernent la stabilité macroéconomique (90 points). Avec les troubles qui ont touché la région ces dernières années, le Maroc s’est fait remarquer par sa stabilité. C’est un élément essentiel aux yeux des investisseurs notamment. Ceci a permis d’améliorer l’attractivité du Maroc et d’attirer de gros investissements. Les autres points forts du Royaume ont trait aux infrastructures (73 points), la santé (72 points) et dans une moindre mesure le développement du système financier (67 points).

 

Beaucoup moins bien pour l’éducation

Mais, si le Maroc à une note globale de 60 points, c’est qu’il traîne de grosses insuffisances. Là où le Maroc éprouve le plus de difficultés qui lui valent de rester dans le milieu de tableau des économies, les plus compétitives au monde ont rapport avec la faible efficacité du système éducatif. En effet, le pays affiche un score de 49 points pour les compétences, 46 points pour l’adoption des nouvelles technologies et 35 pour les capacités d’innovation. Dans un sondage du Centre Marocain de Conjoncture sur la compétitivité, les chefs d’entreprises avaient évoqué comme principaux freins, la rareté des ressources qualifiées et la non-adéquation entre l’offre et les besoins du marché. Le manque d’investissements en recherche et développement, la fiscalité, la rigidité du marché du travail sont d’autres sérieux obstacles.

 

Néanmoins, comparé d’autres pays de la région Mena et du reste du continent, le Maroc figure parmi les meilleurs élèves. En Afrique par exemple, il est sur le podium en compagnie de l’Île Maurice (52e avec un score de 64,3 points) et de l’Afrique du Sud (60e avec un score de 62,4 points).

BAM : ce qu’il faut retenir du point de presse de Jouahri

Abdellatif Jouahri, wali de la banque centrale, a tenu ce mardi 22 juin 2021 une conférence de pres...

DEPF : la reprise se dessine

Au titre de ce mois de juin, la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, vient de publier sa de...

Kenzi Sidi Maarouf Hotel : réouverture du Rooftop et du SPA

Le Le groupe Kenzi a annoncé via un communiqué la réouverture du Rooftop de son hôtel de Sidi Maarouf. Doté d'une piscine à ciel ouvert surplombant la ville de Casablanca, loin du brouhaha de la m...

Kenzi Hotels : réduction pour les Marocains d'ici et d'ailleurs

Kenzi Hotels à travers l'ensemble de ses établissements au Maroc accueille à bras ouverts les Marocains du monde et les Marocains résidant dans le royaume. Présente dans six villes marocaines (Casabl...

IDE : le Maroc maintient son attractivité

Les flux des Investissements directs étrangers (IDE) vers le Maroc sont restés en 2020 quasiment inchangés à 1,8 milliard de dollars, selon le Rapport 2021 sur l'investissement dans le monde, élaboré ...

Industrie minière : l'ambitieux Plan Maroc Mines

Le Maroc veut révolutionner l'industrie minière avec un nouveau plan d'investissement de 1,7 milliard de dollars d'ici 2030. Le ministère de l'Énergie, des Mines et de l'Environnement ambitionne d'...