Aller au contenu principal

Alsa chargé de la période de transition des transports à Casablanca

La société Alsa prend officiellement en charge le transport par autobus à Casablanca, pour la période de transition qui durera jusqu’à octobre 2020.

Par Nora Jaafar, Publié le 07/10/2019 à 16:48, mis à jour le 06/01/2021 à 10:26          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media

Selon le média digital Madias24, le wali de la ville de Casablanca, Saïd Ahmidouch, a dirigé vendredi soir, l’opération de passation. Ce dernier a réuni pour cette occasion les représentants de M’dina Bus avec le président du Conseil de la ville, ainsi que les responsables de la SDL Casa Transports et la société Alsa.

 

Le groupe espagnol Alsa City Bus sera en charge du transport par bus pour une période transitoire qui durera jusqu’en octobre 2020. 350 bus neufs seront dédiés au Grand Casablanca, indique la même source, mais il faudra une année pour qu’ils soient fabriqués. La société s’est ainsi engagée à mobiliser une nouvelle flotte de meilleure qualité d’ici là.

 

Pour rappel, la prestation de M’dina Bus s’était détériorer depuis plusieurs mois menaçant la vie de ses passagers. Elle n’offrait plus que 200 véhicules en état de marche, qui n’arrivaient pas à combler le manque de la ville en transport. M’dina Bus et la Ville de Casablanca ont d’ailleurs porté leur litige devant la justice, chacun réclamant des indemnités et des pénalités pour engagements non tenus vis-à-vis de l’autre.

 

M’dina Bus est un groupement constitué de Transinvest, RATP Développement et la CDG. Il avait pris en charge l’exploitation des bus de Casablanca en 2004, explique Médias24. Le mercredi 2 octobre, après plusieurs semaines de conflit et de grèves, la décision de collaborer avec Alsa pour une période de gestion provisoire a été approuvée par l’ECI El Beida, l’établissement de coopération intercommunale. Alsa est ainsi devenu le nouveau prestataire des services de transport par bus du Grand Casablanca, sachant qu’elle est déjà présente à Rabat et Marrakech. 


De plus, après la mise sous séquestre sur la société M’dina Bus par l’ECI, et la validation du contrat d’Alsa City par le ministre de l’Intérieur, Ahmidouch a insisté sur le versement des salaires en retard des chauffeurs de bus, et ce à partir de mercredi 9 octobre. 
 

Alsa va ainsi commencer cette semaine à injecter de nouveaux véhicules pour atteindre dans des délais très brefs une flotte de 390 bus, rapporte Médias 24. La ville disposera en novembre 2020, après la fin de la période provisoire, de 700 bus, dont 350 BHNS achetés par l’ECI.

22e anniversaire de la mort de feu le roi Hassan II

Ce vendredi 23 juillet marque le 22e anniversaire de la mort de feu roi Hassan II. Bien que ce jour soit commémoré avec une grande tristesse, il a aussi été porteur d’espoir pour un nouveau départ ave...

Pegasus : les dessous d’une affaire de grande envergure

Conçu en 2013 et vendu officiellement à des organisations étatiques pour la surveillance des person...

Covid-19 : un nouveau rappel à l'ordre du ministère de la Santé

La progression vertigineuse de la Covid-19 au Maroc a poussé le ministère de la Santé à hausser le ...

Vaccin de Sinopharm : le Maroc réceptionne deux millions de doses

Ce vendredi 23 juillet, le Maroc a reçu une nouvelle cargaison de vaccins en provenance de la Chine. Il s’agit de deux millions de doses du vaccin chinois Sinopharm. Ainsi, suite à cette livraison, le...

Comment s'organise l'Aïd Al-Adha au Maroc ?

La célébration de l’Aïd Al-Adha, Aïd El-Kébir, qui est la plus grande fête de l’année pour les musu...

Covid-19 : grave détérioration des indicateurs de la pandémie

Le bilan épidémiologique bimensuel du ministre de la Santé souligne que le nombre d’infections à la Covid-19 a connu une importante hausse durant les deux dernières semaines. Selon Abdelkrim Meziane B...