Aller au contenu principal

Inflation, explications sur les différences de perceptions

Lorsque l’on sonde les ménages sur les prix à la consommation, le constat général est qu’ils ressentent une inflation forte alors que parfois la réalité des prix est tout autre. En moyenne, les prix ont augmenté de 0,2% sur les huit premiers mois de l'année. Dernièrement, le Centre Marocain de Conjoncture (CMC) a interpellé sur la mesure de l'inflation. La remarque du CMC porte sur la divergence entre les résultats de l'enquête sur la confiance des ménages, où ces derniers évoquent régulièrement la cherté du coût de la vie et l'inflation.

Par J.R.Y, Publié le 02/10/2019 à 12:02, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Dernièrement, le Centre Marocain de Conjoncture (CMC) a émis des doutes sur la mesure de l'inflation. Elle serait très décalée de la réalité. Dans les discussions de café, le coût de la vie fait partie des sujets récurrents. Mais, lorsqu'une institution comme le CMC émet des réserves, cela prend une autre ampleur. L'inflation est mesurée par le bais de l'indice des prix à la consommation. Le panier de calcul de l'indice des prix à la consommation est représentatif des biens et services achetés par les consommateurs. Les composantes de ce panier sont pondérées en fonction des habitudes de dépenses des ménages pour différentes catégories de biens et de services, afin que chacune prenne sa part appropriée.

 

La mesure de l’inflation est-elle bien représentative de la réalité ?

La dernière mise à jour des pondérations de l'indice des prix à la consommation remonte à 2018. Les produits alimentaires et les boissons non alcoolisées pèsent 37% de l'indice des prix a la consommation. Cela veut dire que des variations dans cette rubrique ont plus d'effet sur le niveau de l'inflation. Le logement et les charges adossés (eau, gaz, électricité) représentent 15%, le Transport 10%, la Santé 8% et l'Enseignement 6% et les articles d'habillement et chaussures 4%. Ces dernières années, les prix de l'enseignement ont fortement augmenté. Mais vu leur poids dans le panier de l'indice, ces fluctuations se reflète peu sur l'inflation.

 

En moyenne, l'inflation a été de 0,2% sur les huit premiers mois de l'année selon le HCP. La remarque du CMC porte sur la divergence entre les résultats de l'enquête sur la confiance des ménages, où ces derniers évoquent régulièrement la cherté du coût de la vie et l'inflation.

 

Le même débat a eu lieu dans d'autres pays, notamment en France. Pour l'INSEE, la perception des prix élémentaires n'a pas de biais systématique mais, contrairement à l'indice des prix à la consommation qui est fondé sur les parts budgétaires, les consommateurs donneraient un poids plus important aux biens à forte fréquence d'achat et ils surpondéreraient ceux dont les prix sont en hausse.

Campagne céréalière 2020-2021 : une très bonne récolte de 103,2 millions de quintaux

La campagne agricole 2020-2021 s’est distinguée par une bonne répartition temporelle de pluviométrie et une occurrence avec les stades clés de développement des céréales (tallage, montaison et remplis...

Tourisme : quelles perspectives pour le deuxième semestre 2021 ?

L’Office national des aéroports (ONDA) a souligné dans un communiqué que le nombre de passagers enr...

En 2020, les investissements directs marocains à l’étranger ont enregistré un repli de 29,3%

L’Office des changes vient de publier son rapport sur la balance des paiements et position extérieure globale du Maroc en 2020. Réalisé sur la base des données 2020 provisoires de la balance des paiem...

DEPF : l’activité économique en rétablissement

Les perspectives d’un rebond de l’activité économique mondiale et du commerce international se conf...

Échanges extérieurs : les principaux partenaires commerciaux du Maroc

Dans son dernier rapport annuel portant sur les échanges commerciaux du Maroc en 2020, l’Office des changes a indiqué que les transactions commerciales du pays avec le reste du monde ont enregistré un...

La reprise s’annonce bonne, mais reste menacée par la Covid-19

Au cours du deuxième trimestre 2021, le contexte international aurait été marqué par la poursuite d...